writer's bench

See Vs. RATP: Round 6

See VS RATP round 6-01-511

Une fois de plus, le writer parisien See HG MPV agit à visage découvert dans ce nouvel épisode de ses aventures dans les entrailles du métro parisien. Go Pro vissée sur le front, lacrymo à la main, il répète inlassablement son lettrage en whole car en compagnie d'autres writers en station.

See VS RATP round 6-511

« 4 murs ou 4 planches. »
-See HG MPV

shows

Saint-Jean-de-Luz, 15 artistes investissent 15 salles de classe

Krsn Photo : Thomas Lang

Krsn Photo : Thomas Lang

Lors du dernier trimestre 2015, 15 artistes ont été invité en résidence à l'école Saint-Joseph de Saint-Jean-de-Luz avant sa destruction.

« Les quinze artistes internationaux ont été invités à y apporter leurs visions d'un art optique, cinétique et plastique autour de l'architecture en transformation. Un art de la mutation et du regard. »

Anamorphose, Lx.one

Anamorphose, Lx.one

Arro Studio, L'Atlas, Etienne Bardelli, Stéphane Carricondo, Erico, Jerk45, Jeykill, Krsn, Lx.one, Clément Laurentin, Martina Merlini, Gilbert Petit, Remi Rough, Tanc et Teo Moneyless ont investi les 15 salles de classe et la cour de récréation de l'établissement sous le commissariat de Lx.one et Erwann Lameignère.

Une vidéo du collectif Combo :

Stéphane Carricondo. Visible Invisible.

Stéphane Carricondo. Visible Invisible.

Clément Laurentin.

Clément Laurentin.

Etienne Bardelli.

Etienne Bardelli.

Gilbert Petit.

Gilbert Petit.

Gilbert Petit.

Gilbert Petit.

Jerk 45.

Jerk 45.

Jeykill.

Jeykill.

Lx.one.

Lx.one.

Martina Merlini.

Martina Merlini.

Teo Moneyless Pirisi.

Teo Moneyless Pirisi.

L'Atlas.

L'Atlas.

Remi Rough.

Remi Rough.

Tanc.

Tanc.

Visible Invisible. Stéphane Carricondo.

Visible Invisible. Stéphane Carricondo.

Source : Redux Mag

shows

Imo Pectore, exposition graffiti dans l'église Saint-Foy de Mirmande

Imo Pectore-511

Le collectif Sorry Graffiti s'installe du 29 Juillet au 4 Septembre 2016 au sommet de Mirmande, classé plus beau village de France, au « choeur » et aux alentours de l'église Saint-Foy, architecture romane du XIIe siècle inscrite à la protection des monuments historiques surplombant la vallée du Rhône.

Imo Pectore, locution latine évocatrice, fait le lien entre la passion et l'engouement des membres du collectif Sorry Graffiti pour la pratique du graffiti sous toutes ses formes et le lieu prestigieux et atypique qui va accueillir cette exposition.

Rendez-vous Vendredi 29 Juillet à partir de 19H pour un vernissage qui vous réserve de multiples surprises…DJs, danseurs, œuvres hors les murs, fooding, pot d'accueil offert avec dégustation des vins du producteur Local : Domaine Besson. Présence d'un camion Pizza et de 2 Food Trucks sur le parvis de l'église pour satisfaire vos papilles et étancher votre soif.

Artistes invités : Abject, Audel, Bert, Blast, Briz, Chipo, Danay, Elo die, Gore2, Groek, IEA, Inert, Ink4rt, Insane, Jerc, Juin, Lemak, Maps, Nikodem, Nyuze, Opus, Puro, Rash, Sanch, Senor, Shena, Sobr, Sowan, Stel, Swez, Votour, Monsieur Zero, Zoom 69, 3style.

Imo Pectore
Eglise Saint-Foy
26270 Mirmande
Plan d'accès ici

writer's bench

Tontos, économie d'effets dans les lettrages et spots vierges

Interview Tontos-511

Les pièces de Tontos, writer espagnol, exclusivement réalisées sur toutes sortes de supports vierges, se distinguent par une économie d'effets et de couleurs. Privilégiant la forme et la structure de son lettrage, le barcelonais expérimente aussi en peignant les yeux fermés, comme on peut l'apprendre dans cet entretien réalisé par Goodfellas.

« Je fais du graffiti ou je veux, quand je veux et de la manière que je veux. Personne n'a à me dire ou peindre, comment peindre, que peindre etc… C'est ce qui rend cette pratique amusante. »

« Plutôt que de faire des sketches, je pense aux pièces que j'ai peintes auparavant. J'essaie de trouver ce qui me plait et me déplait pour adapter ma nouvelle pièce. Certains graffs sont accompagnés par des petits persos que je peins les yeux fermés. C'est pourquoi ils sont un peu déformés, c'est un moyen de sortir de la routine. »

« Je passe plus de temps à chercher des murs vierges qu'à les peindre. Le fait de prendre une jolie photo, l'environnement, l'aventure pour trouver les murs, tout ceci m'amuse beaucoup. »

« Je priorise la forme et la structure sur le choix de couleurs, ce n'est pas par avarice. N'importe qui peut acheter un nuancier complet, c'est plus compliqué avec les lettres. Ajouter plein de couleurs est ennuyeux. L'élégance réside dans l'utilisation appropriée de 3, 4 couleurs pas plus. »

L'interview est à lire ici en anglais dans son intégralité .