writer's bench

Cranio, peindre à l'horizontale

Cranio peindre à l'horizontale-01-511

Cranio, le spécialiste brésilien des persos fait une démo de son savoir-faire dans cette vidéo datant de 2013, qu'il vient de mettre en ligne sur son compte Vimeo.

Invité à peindre dans une galerie brésilienne, l'artiste ne choisit pas la facilité en peignant à l'horizontale un de ses célèbres persos bleus sur les tuiles du toit.

Petite astuce pour peindre à l'horizontale : s'assurer que les bombes sont pleines pour avoir suffisamment de pression.

Source : MTN-World

writer's bench

Les pixadores atteignent le ciel avec une échelle télescopique

Stairway to heaven-01-511

Au Brésil, différentes méthodes sont employées par les pixadores pour sortir du lot. Pour atteindre les spots en hauteur, certains s'introduisent dans les immeubles pour peindre sur le toit, la tête à l'envers, d'autres escaladent à main nues les façades, d'autres encore fabriquent des nacelles de fortune et descendent en rappel.

A São Paulo, Soci & Switch ont choisi d'utiliser une gigantesque échelle télescopique bricolée, qu'ils trimbalent sur le toit de leur petite voiture, pour atteindre des emplacements parfois situés au 5ème étage.

writer's bench

Stile VLOK, la loi de la jungle à Rio de Janeiro

Stile VLOK-01-511

Stile est un writer brésilien qui s'est mis au graffiti à la fin des années 90. Originaire de Rio, il côtoie au quotidien la misère et le danger de cette métropole saturée par le mouvement pixação et la pauvreté. En compagnie de son crew, les VLOK, il peint de nombreux murs en ville, des camions ainsi que des trains et des métros de manière assidue.

« Ici, la vie est folle. On a 2 options possibles, devenir criminel ou travailler comme un esclave pour nourrir toute la famille. Tout est tellement cher ici, les transports en commun, c'est de la merde et les politiciens corrompus ne s'intéressent qu'au tourisme alors que les hôpitaux sont surchargés, les enseignants mal payés. C'est une ville dangereuse mais bénie pour sa météo et la nature magnifique que l'homme n'a pas encore détruit. »

« Je suis né dans un quartier ou le pixacao est très présent. Je me souviens que j'allais souvent sur une place près de chez moi ou les writers venaient se rencontrer, prenaient de la drogue, parlaient de leur dernières actions et vendaient des sprays volées tout en s'échangeant des sketches. Je me suis mis à dessiner et quand j'ai commencé à maitriser je ne me suis plus jamais arrêté. Désormais, je connais des writers partout sur la planète, j'en connais certains qui ne font que des tags, d'autres qui font des pièces en couleurs, d'autres encore qui ne peignent que des trains ou qui aiment grimper sur les immeubles. »

« Je me fiche de ce que les gens pensent mais dans certains endroits, je préfère faire des pièces colorées pour qu'elles durent plus longtemps et que les gens les apprécient un peu. »

Source : Spraydaily

writer's bench

Pixo [Full movie]

Pixo full movie-511

En 2009, à l'occasion de l'exposition Né dans la rue, la Fondation Cartier proposait la projection d'extraits de Pixo. Dans ce documentaire consacré au mouvement pixacão, João Weiner et Roberto Oliveira suivent au cœur de l'action les pixadores qui risquent leur liberté, et surtout leur vie au quotidien. Les réalisateurs ont aussi interviewé de nombreux acteurs de la scène locale, ce qui permet de se rendre compte de la spécificité de cette pratique.

Le trailer :

Le film sous-titré en anglais est visionnable intégralement en ligne :

*Edit: Youtube ayant supprimé la bande-son, le film est également ici sur Vimeo.