writer's bench

Sosek, portrait d'un artiste

Sosek-01-511

Influencé par les pixadores, Sosek alias Pifo peint depuis plusieurs années dans les rues de São Paulo. André Ferezini a réalisé un portrait vidéo sous-titré en anglais de l'artiste d'origine japonaise.

« Je suis rentré dans la culture Pixo à cause des tagueurs de mon quartier. Je remarquais leurs noms sur les murs du centre ville. J'ai fait partie de certains groupes de pixadores. En 1998, je me suis concentré sur mon propre nom, Pifo. J'ai eu plein d'alias, mais c'est celui pour lequel je suis le plus connu dans le monde du graffiti.[…] En 2011, j'ai eu une expérience très forte avec des psychotropes, c'est à ce moment là que j'ai commencé à utiliser un nouvel alias, Soseki qui signifie contrariété en japonais. »
-Sosek

Source : MTN-World

writer's bench

R.I.P. Cofre

RIP Cofre-01-511

C'est avec tristesse qu'on a appris la disparition de Cofre, un jeune homme de 19 ans passionné par le graffiti sur trains et métros.

Originaire de Marseille, ou il peignait régulièrement sur toutes sortes de support, Cofre s'était rendu avec ses potes en Grèce cet été. Alors qu'ils peignaient dans un dépôt de métros d'Athènes, Cofre a fait une chute fatale sur le 3ème rail. Dans ces moments douloureux, nos pensées vont à sa famille et ses proches.

« Un ami pour certains, un frère pour nous. Repose en paix Antoine. »
-Ceskey

Tout en évitant un paternalisme pénible et sans vouloir donner de leçons, on ne le répètera jamais assez, peindre des métros est une activité extrêmement dangereuse.