writer's bench

Le graffiti absurde… mais intelligent du Germes Gang

Germes Gang-04-511

Depuis quelques années au Portugal, les GERMES s'inscrivent dans la lignée du CAP crew connu pour avoir un peu bousculé les puristes du graffiti classique. Se mettant volontairement en marge de la scène hardcore, les GERMES peignent de nombreux murs débiles mais marrants dans les rues de Lisbonne, clamant dans chacune de leur pièce que les règles et les diktats ne sont pas faits pour eux. On en apprend un peu plus sur les motivations du crew en compagnie de Dad161.

« C'est vraiment compliqué de définir notre style. On savait dès le départ qu'on n'était pas du tout intéressé par ce qu'on appelle le mouvement. Nous considérons qu'avoir du flow ou utiliser de nombreuses couleurs n'est pas suffisant, les idées pour dessiner des lettres et des combinaisons sont illimitées. Ce n'est ni du graffiti de toy, ni de l'ignorant, c'est quelque chose comme de l'absurdité intelligente. »

Germes Gang-03-511

« On fait partie de la génération qui a grandi dans les années 80. Durant notre enfance, on a vu quantité de dessins animés qu'on trouve désormais remarquable, c'est la même chose avec les jeux vidéos. On aime bien aussi ajouter des objets et des persos interagissant entre eux. On n'essaie pas d'éviter les styles plus standardisés, mais on ne pense pas à la scène graffiti, on est libre de faire ce qu'on veut, c'est l'essentiel. »

Germes Gang-01-511

« Le Portugal est entouré par l'Espagne, on a passé beaucoup de temps à feuilleter les mêmes magazines encore et encore avant l'apparition du graffiti en ligne. Entre 2000 et 2004, il y avait plein de bons writers à Lisbonne, bien plus originaux et authentiques que de nos jours. Il y a eu un moment ou on pratiquait un graffiti classique, c'est devenu rapidement chiant et sans intérêt, on a alors commencé à développer notre langage personnel en faisant abstraction de la merde qu'on pouvait voir dans les rues. On déteste les règles et les hiérarchies inhérentes au graffiti. On dirait qu'il y a toujours quelque chose à prouver à quelqu'un, c'est absurde et cela ne nous parle absolument pas. »

Sources : 12oz, Graff Donuts

writer's bench

STMan, le superhéros du métro

Mouvement Tarte-01-511

Depuis quelques mois, un étudiant en littérature canadien réalise des performances artistiques complètement absurdes et rigolotes dans l'enceinte du métro de Montréal relayées sur sa page Facebook.

« Pourquoi le métro devrait seulement servir à nous transporter d'un point A au point B ? C'est un lieu du repli sur soi, dans lequel les gens se craignent. Ce serait tellement plus sain, s'il y avait une joie de vivre pour que ça devienne un lieu de rencontres et de création. »
-Jean-Michel alias STMan

Initiateur du mouvement Tartistique, Jean-Michel alias STMan bat différents records du monde saugrenus dans les vidéos suivantes, des performances qui ne sont pas du tout du gout de la STM.

« Plusieurs dispositions du règlement R-036 ne sont pas respectées selon les images vues sur Facebook, par exemple : être pieds nus dans le matériel roulant, souiller la station, mettre en péril la sécurité d'une ou des personnes, se coucher au sol, s'agripper au matériel roulant, entraver le mouvement du matériel roulant. »
-Amélie Régie, porte-parole de la STM

Le meilleur nageur au monde :

L'homme le plus rapide :

L'homme le plus fort du monde :

Source : Le Journal de Montréal