writer's bench

Imon, graffiti, culture geek & retrogaming

Imon graffiti culture geek retrogaming-01-511

On peut être à la fois writer et passionné par la culture geek. Le writer espagnol Imon le prouve depuis un petit moment en insérant régulièrement sur ses lettrages des pop ups diaboliques et des messages d'erreur à répétition qu'on peut voir apparaitre en pianotant ou en surfant sur le web. Ses références vont de Pokemon à Windows95 en passant par le légendaire logiciel Paint.

Nostalgique, Imon a créé des pochettes de jeux de Game Boy Color, sortie fin 1998 en Europe, sur murs.

Il s'est aussi amusé à peindre des séquences de jeu mettant en scène son avatar Imon Boy.

Imon graffiti culture geek retrogaming-07-511

writer's bench

FYL Crew de Barcelone: Go Fast Or Go Home!

C'est quasi impossible de se balader autour de Barcelone sans tomber au moins une fois sur des pièces du FYL Crew. Le groupe partage cette obsession d'être partout et en grosse quantités. Le vidéaste Bernat Escoriuela (avec un coup de pouce de Vidakfilms pour le montage) a suivi l'équipe de jour comme de nuit dans les rues de la métropole Catalane. MTN a fourni les Speed, les FYL ont apporté l'adrénaline :

writer's bench

Ponk, lettrages et persos rares issus des cartoons de Walt Disney

Ponk persos-01-511

Kidnowism n'est pas le seul à apprécier les cartoons du siècle dernier. Ponk les intègre aussi régulièrement dans les lettrages qu'il exécute à Barcelone.

« Pour moi les persos sont forcément liés à l'idée que je me fais d'une pièce réussie, persos et lettrages vont main dans la main. Les lettrages n'ont pas nécessairement besoin d'être accompagnés par un perso, mais il est rare de voir un perso seul. »

« Je ne suis ni un artiste, ni un graphiste, ni un illustrateur, ni un dessinateur. Je copie donc ce que je trouve dans les méandres d'Internet. J'adore les dessins animés produits par Walt Disney des années 40/50. Je cherche les persos obscurs et rares qui se cachent dans les arrières plans, des clows, des méchants et des animaux. »

« J'ai depuis longtemps remarqué que les persos rendent le graffiti un peu plus acceptable […] Cela me permet aussi de rendre accessible mon travail à une plus large audience. »

Source : Goodfellas

writer's bench

Alaniz, street art engagé illégal

Alaniz-02-511

Équipé de sa perche et de son rouleau, l'artiste argentin Alaniz multiplie les pièces illégales engagées dans les rues de Berlin, ou il est installé depuis 4 ans.

« Mes interventions artistiques sont surtout présentes sur des murs qui souffrent d'un manque d'entretien, fissurés. En fait, les gens me remercient pour ce que je fais, il y a même des propriétaires d'immeubles qui ont rénové leurs murs sans couvrir mes interventions. Comment cela pourrait-il être illégal ? Si vous voyagez, vous découvrirez que ce qui est illégal ici, ne l'est pas dans d'autres pays. En Espagne, vous ne pouvez pas boire de bière dans les rues ou dans le métro, alors qu'en Allemagne, vous trouverez des gens qui boivent même dans la salle d'attente du médecin. Nous vivons dans un monde très hypocrite, mais cela ne signifie pas que nous devrions tous l'être. Une intervention artistique est-elle illégale? Je ne le crois pas. »
-Alaniz

Alaniz-03-511

Dans ses peintures réalisées à Barcelone, Madrid, Mexico, Paris, Alaniz questionne, en vrac, la condition des SDF, des réfugiés politiques, la liberté d'expression, le tout sans aucune autorisation.

Alaniz-01-511

Source : Widewalls

writer's bench

Hacking publicitaire, exposition et mur de Salamech à Barcelone

Salamech Fragmantado-04-511

A l'occasion de sa première exposition solo à Barcelone qui a lieu au Montana Café jusqu'au 29 Avril 2017, Salamech a réalisé une nouvelle campagne d'affichage clandestine dans les rues de la capitale catalane.

« Déambulations nocturnes, voyage de l'esprit, empreintes du temps, nos sensations se fragmentent en souvenirs, cristal de l'âme humaine. Salamech assemble ses fragments urbains et nous propose sa vision décalée de l'espace métropolitain. Fragmentado est la première exposition personnelle de Salamech à Barcelone, la ville dans laquelle il tenait à dévoiler sa dernière série d'œuvres sur support originaux. »

Quelques photos de l'exposition Fragmentado :

Profitant de son séjour, Salamech a aussi peint un mur en compagnie de So Cool et Mkee.

Salamech Fragmantado-01-511

Salamech Fragmantado-02-511