writer's bench

Musa, active depuis 30 ans

Musa-01-511

Active depuis 30 ans, la barcelonaise Musa ne se lasse pas de peindre à domicile comme aux 4 coins de la planète. En compagnie de ses potes, elle expérimente différents combos de couleurs et de lettrage, une chose est sûre, elle adore le graffititi et elle n'est pas prête de s'arrêter.

Musa-03-511

 « Je m'appelle Maria alias Musa71, alias Venus. Je viens de Barcelone, mais j'ai fait peint ma première pièce à Madrid en 1989. Avant ça, j'ai fait quelques pièces à la peinture acrylique et quelques tags. Kapi, avec qui j'étais à l'école, m'a tout montré du graffiti, il passait son temps à sketcher en cours. J'étais curieuse et je ne comprenais pas du tout ce que c'était. Je me souviens qu'un jour en allant en cours, j'ai croisé un gars face à un mur qui s'amusait à projeter de la peinture, c'était magique. J'ai appris plus tard que c'était Futura2000. »

« J'aime Barcelone. Je la vois grandir et changer, on est passé d'une époque ou on pouvait peindre partout à l'opposé. Il y a toujours moyen de peindre, mais la plupart du temps c'est du street art. J'ai observé des writers arrêter de peindre et s'y remettre des années plus tard. Ma ville est vivante, même si il est plus difficile d'y peindre, il y a toujours du graffiti. J'essaie de m'adapter et de peindre le plus possible. »

Musa-05-511

« Je choisis les couleurs de mes graffs en fonction de ce que je vois dans la rue, que ce soit des publicités, des films, des disques, tout ce qui a de la couleur m'inspire. J'essaie de briser les règles en utilisant des couleurs qui ne vont pas du tout ensemble. Parfois, je trouve des combos de couleurs en rêvant, je fais beaucoup de rêves. J'adore les couleurs brillantes qui font saigner les yeux. »

Musa-04-511

Source : ILG