writer's bench

Svame, le stakhanoviste du style

Svame-02-511

Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années. Svame le prouve, âgé de 19 ans, il peint sans relâche les murs de la région de Turin, testant différents styles et combo de couleurs.

Svame-01-511

« J'ai commencé le graffiti il n' y a pas longtemps, autant dire hier! J'ai 19 ans, évidemment certaines personnes qui liront ça penseront qu'ils peignaient déjà, avant ma naissance. Tant mieux pour eux. Le graffiti permet de me faire entendre par ceux qui ne peuvent pas écouter, il me permet de voir le monde sous un autre angle, c'est la guerre et la paix en même temps, c'est aussi du travail et un atelier. »

Svame-04-511

« Je vis dans une petite ville avec très peu de writers, près de Turin. Sans mon crew, il n'y aurait pas eu de graffiti ici. A Turin, la situation est différente et je ne l'aime pas. Trop de styles mal faits et peu de bons bombers. »

Svame-03-511

« La 1ère fois que j'ai peint, j'étais jeune et complètement ignorant. Je faisais les contours avant les remplissages, j'ai éclaté 2 bombes de blanc pour faire un aplat. Ça m'a pris une heure et je me suis fait serrer par les flics. »

Source : Spraydaily

writer's bench

Joys repousse les limites de la 3D

JOYS-01-511

Depuis près de 20 ans, Joys expérimente l'anamorphose et les formes géométriques dans ses lettrages complexes. Originaire de Padoue, il peint ses structures géométriques, repoussant toujours un peu plus loin les limites de la 3D avec Ozmo, Peeta et participe à de nombreux évènements qui l'emmènent, entre autres, en Bosnie et en Iran.

Joys, Sarajevo, 2006

Joys, Sarajevo, 2006

Joys & Peeta, Vancouver, 2017

Joys & Peeta, Vancouver, 2017