writer's bench

The SN & NWO movie – North Connection [Full movie]

SN NWO full movie-01-511

Au pays des Kangourous, peindre des trains sans se faire serrer relève généralement de l'exploit. Dans cette vidéo australienne, les SN et les NWO sur-motivés enchainent les actions en backjump, et sont assez souvent contraints de peindre en plusieurs fois pour finir une pièce.

Fidèles à leur réputation de globe trotter, les writers se rendent en Europe pour appliquer leurs techniques à Amsterdam, Berlin, Cologne, Copenhague mais aussi en Amérique du Nord pour compléter leur collec de systèmes.

writer's bench

Vans the Omega, actif depuis 35 ans

Vans the Omega-01-511

Originaire d'Adelaïde, Vans alias Omega alias Vans the Omega peint depuis 35 ans. Après avoir parcouru le monde pour peindre pendant 17 ans, Omega, de retour au pays, s'intéresse depuis quelques années à la technique du portrait sur murs.

« Comme la plupart des gamins des années 70 et 80, j'ai rapidement été exposé au graffiti en Australie. A 5 ans, j'étais déjà obsédé par les remplissages rasta et les noms inscrits en lettres géantes dans les rues. Avant même de connaitre le mot graffiti, je dessinais déjà beaucoup reproduisant les noms de mes parents et les logos des marques de skate. 35 ans plus tard, je suis toujours fasciné par les lettres, je crois que ce sera comme ça jusqu'à ma mort. »

« Après avoir passé 20 ans à répéter mon lettrage, je m'intéresse désormais à la peinture abstraite pour éviter de m'ennuyer.[…] Tout ce qui m'entoure m'inspire, je me suis concentré ces 4 dernières années à peindre les portraits de mes proches. »

« Fin 1999, je me prends 5 coups de couteau. J'ai eu la chance d'en réchapper, je me suis dit que c'était le bon moment pour changer de décor. Je suis allé retrouver mon frère à Londres en Janvier 2000. J'ai été touché par le virus du voyage, j'ai passé les 17 années suivantes à voyager dans des centaines de villes pour peindre. »

Source : ILG

writer's bench

Akume, lettrages aux couleurs qui claquent

Akume-01-511

Originaire de Sydney, Akume s'intéresse au graffiti en 2004. Depuis il multiplie les peintures sur murs en Australie, testant différentes combinaisons de couleurs en compagnie de son crew, les TNS.

« Le style de New York a toujours eu une grande influence sur moi et ma manière de penser. J'aime bien faire des freestyles, cela me permet d'avoir plus de flux et de liberté, mon style est alors connecté avec ce qui se passe vraiment dans mon esprit. »

« Je pense que les couleurs doivent être choisies judicieusement. Je me dirige généralement vers des couleurs qui flashent, le remplissage ou le contour les fait ressortir. Lorsque j'utilise des tonalités sombres, je m'assure de bien les mélanger avec un ton lumineux. Quand on regarde mes graffs je veux qu'on en prenne plein les yeux. »

« Quand on étudie les arts plastiques, le design graphique, l'architecture, le design d'intérieur et tout ce qui concerne un travail précis et détaillé, on acquière généralement un souci du détail, on sait aussi comment organiser les couleurs. »

Accompagné du photographe Jieskie, Akume se rend parfois dans les tunnels de Sydney pour peindre.

Akume à l'œuvre en 2015 :

Source : MTN-World