writer's bench

Deuil à Berlin: Odem 1973-2016, Rest In Peace

RIP Odem-02-511
Le Graffiti allemand est en deuil après la disparition de Odem SOS, incontournable pionnier de ce qui fait, aujourd'hui encore, la singularité du style berlinois. En compagnie de Poet et Inka entre autres, Odem pose les jalons du writing moderne dès la fin des années 80.

Un des maîtres du style vient de disparaitre, rendons lui hommage en quelques photos.

RIP Odem-03-511

Ne se limitant pas aux murs, Odem peint de nombreux trains et métros à Berlin mais aussi à Amsterdam dès le début des années 90, initiant un mouvement qui n'en finit pas, encore aujourd'hui, de faire des émules.

writer's bench

Mad Maxxx à Berlin: attaque éclair du métro

Mad Maxxx Berlin-02-511

La rapidité d'exécution est la clé du succès dans certaines situations extrêmes. A Berlin, les crews TRG et THC l'ont bien compris pour peindre un maximum de whole cars en un minimum de temps. Pas étonnant donc qu'ils soient équipés de Mad Maxxx, la nouvelle bombe MTN format XXXL, qui permet de peindre avec un trait ultra-large et ultra-couvrant… sans pour autant cracher la moitié de la peinture sur ses chaussures !

Mad Maxxx Berlin-03-511

Remplissage à deux mains oblige, le chrome épais recouvre tout en un clin d'oeil. Tout de suite, les compères tracent leurs contours. Le Noir dit « Silver Killer » de la Mad Maxxx ayant la particularité de repasser le chrome immédiatement, pas de réaction bizarre entre les deux peintures. En quelques minutes, c'est dans la poche, il ne reste plus qu'à taper un sprint.

La MTN Mad Maxxx sort officiellement en France ce Lundi 30 Janvier. Les préventes s'arrêtent donc ce soir, mais exceptionnellement l'offre de lancement à -20% continue ensuite ici sur Allcity.fr jusqu'au 15 Février 2017.

writer's bench

Métro de Berlin, souriez vous êtes filmés

Big Brother métro Berlin-01-511

Ces derniers temps, les transports en commun berlinois connaissent une vague d'expérimentations artistiques en lien avec la pratique du graffiti. On y a récemment vu un wagon de métro rempli de feuilles mortes et une intervention fleurie sur un S-train. Cette fois, c'est le collectif Rocco & ses frères qui s'y colle.

Dans un contexte ultra sécuritaire de lutte contre le terrorisme, le collectif rend visible le système de vidéosurveillance oppressant mis en place dans les transports en communs de Berlin.

En effet, sur les 15 000 caméras de surveillance de la ville, 13 460 le sont dans les bus, les trains et les métros. En raison de la miniaturisation du matériel, l'usager lambda ne semble pas se rendre compte que le moindre de ses faits et gestes est épié, analysé, décortiqué pour un résultat largement critiquable, sachant que, jusqu'à présent, Big Brother n'a jamais réduit le taux de criminalité.

Big Brother métro Berlin-03-511

Dans cette vidéo, le collectif s'introduit dans une rame du métro pour y installer 32 caméras factices dans un wagon, ainsi qu'une signalétique très explicite, histoire de voir si les voyageurs apprécient d'être épiés.

Big Brother métro Berlin-02-511

Résultat, durant les heures de pointe, ce wagon reste vide. A croire qu'il faut vraiment grossir le trait pour que les usagers découvrent l'utilisation d'une technologie répressive destinée à un contrôle sécuritaire.

Big Brother métro Berlin-04-511