writer's bench

Subset célèbre l'arrivée de Stormzy à Dublin

Subset Stormyz-04-511

Michael Omari alias Stormzy est actuellement le roi de la Grime. Caracolant en tête des charts anglais avec son 1er album Gang Signs & Prayer, il fait le buzz sur Youtube avec un freestyle intitulé Shut Up. Entamant sa tournée en Irlande en Mars 2017, Stormzy a eu la surprise de découvrir sur les réseaux sociaux un mur peint en son honneur à Dublin, par le collectif Subset.

La capture d'écran utilisée par Subset.

Le rappeur a pris le temps de passer et de poser devant la fresque qui lui est dédiée.

writer's bench

Poes peint un mur inspiré par les Sumériens

Poes La gache-01-511

Inspiré par la mythologie, Poes remet au gout du jour de nombreux contes et légendes. Pour cette intervention sur le mur de La Gâche à Lyon, l'artiste a mis en scène un épisode du folklore sumérien.

« Je fais souvent de la peinture narrative, didactique. Ce dessin représente une des plus vieilles légendes de l'humanité, celle de Ninhursag, la déesse mère et Enki, le dieu des eaux sumériens. Les Sumériens sont les inventeurs de l'agriculture et de l'écriture, c'est un thème d'autant plus fort avec le contexte géopolitique actuel. »
-Poes


Le mur est visible jusqu'à la fin du mois de Mai 2017.

writer's bench

Imon, graffiti, culture geek & retrogaming

Imon graffiti culture geek retrogaming-01-511

On peut être à la fois writer et passionné par la culture geek. Le writer espagnol Imon le prouve depuis un petit moment en insérant régulièrement sur ses lettrages des pop ups diaboliques et des messages d'erreur à répétition qu'on peut voir apparaitre en pianotant ou en surfant sur le web. Ses références vont de Pokemon à Windows95 en passant par le légendaire logiciel Paint.

Nostalgique, Imon a créé des pochettes de jeux de Game Boy Color, sortie fin 1998 en Europe, sur murs.

Il s'est aussi amusé à peindre des séquences de jeu mettant en scène son avatar Imon Boy.

Imon graffiti culture geek retrogaming-07-511

writer's bench

Nikita Gobulev, Reverse Graffiti à la russe

Nikita Golubev-01-511

Dans son quartier de Moscou, l'artiste russe Nikita Gobulev alias Pro Boy Nick utilise la crasse déposée sur les véhicules pour dessiner du bout de ses doigts ce qui lui passe par la tête.

Le résultat spectaculaire n'est pas sans rappeler la technique du Reverse Graffiti.

A la vue de l'état de saleté des véhicules, seule la prochaine pluie effacera ses petits chefs d'œuvre éphémères.