writer's bench

Un crowdfunding pour rendre hommage à Zoo Project

Crowdfunding Zoo Project-01-511

Connu sous le pseudonyme de Zoo Project, Bilal Berreni, dessinateur et street artiste, est mort dans des circonstances tragiques à Detroit en Juillet 2013 à l'âge de 23 ans. 4 ans plus tard, sa famille, ses proches et ses collaborateurs ont décidé de lui rendre hommage pour mettre en lumière son œuvre.

Courant 2018 sera organisé un vaste hommage qui s'articulera autour de trois axes :

.Édition de 8 ouvrages sur le travail de Zoo Project
.Sortie en salle du film C'est assez bien d'être fou
.Expositions / Installations

« Zoo Project voyait les choses en grand sans se donner de limites, il travaillait en totale indépendance et pour lui la démarche avec laquelle il menait ses projets, de façon intègre et libre, était tout aussi déterminante que le résultat. Aussi, à travers cet hommage nous souhaitons mettre en lumière autant le travail que la personnalité de Zoo Project. Il ne s'agira pas d'une commémoration, mais d'un appel à la créativité, afin que son travail et son expérience donnent envie à d'autres de se lancer dans leur aventure propre, comme lui, sans compromission, sans ménagement. »

« Bilal n'a jamais monnayé son travail. C'est donc tout naturellement que dans le cadre de ce projet nous avons fait le choix de ne pas vendre le coffret mais de le distribuer gratuitement aux lieux de consultation publique : médiathèques, Centres de Documentation et d'Information en collèges et lycées, bibliothèques universitaires de France et également à l'étranger. Cela permettra d'éviter tout phénomène de rareté et d'être accessible à tous, initié ou non, riche ou pauvre. »

Crowdfunding Zoo Project-04-511

Pour soutenir ce projet monumental, vous pouvez participer au financement participatif sur la plateforme Ulule, de nombreuses contreparties y sont proposées.

writer's bench

Sp.one, retour aux origines du graffiti

Spone The Bench-01-511

Greg Lamarche alias Sp.one inaugure The Bench, une série vidéo produite par Chino BYI. Le principe est simple, en réalisant un sketch en noir et blanc, Sp.one évoque son parcours de writer qui a débuté en 1981 dans le Queens, le tout accompagné d'images d'archives.

« C'était comme un rite de passage, tous mes potes faisaient des graffitis au début des années 80. Jusqu'à aujourd'hui, tout tournait autour des cours d'écoles. »

« Pendant de nombreuses années, je peignais des pièces qui devaient être parfaites. »

Après de nombreuses années de writing, Sp.one revient aux origines du graffiti pour y puiser ses idées de lettrage.

« Je veux revenir en arrière en quelque sorte, et tout simplement m'amuser. »

Source : Mass Appeal