Paris: Boris en prison

Cela faisait un moment que Boris narguait la police et la RATP, se mettant volontiers en scène à visage découvert dans ses multiples vidéos. La Brigade Anti Tags de Paris aurait-elle décidé de lui faire regretter son fameux slogan Freedom is not defined by safety ? Voici l'article paru dans Le Parisien ce Mardi 6 Mai 2014.

Ils avaient pris le risque de poster des vidéos de leurs exploits sur internet. Trois hommes, soupçonnés d'avoir tagué et dégradé de nombreuses rames de métro et RER en région parisienne pendant des mois, ont été arrêtés lundi.

Placés en garde à vue dans les locaux de la sûreté régionale des transports de la police d'agglomération parisienne, ils sont accusés d'avoir dégradé pour près de 200 000 euros de rames appartenant à la RATP et à la SNCF.

L'affaire a débuté lorsque la RATP a porté plainte en décembre 2013. Ses agents ont remarqué sur YouTube une vidéo où des taggeurs, masqués, dansaient devant des rames du métro parisien en revendiquant leurs gestes.

Les enquêteurs ont ensuite découvert d'autres vidéos dans lesquelles deux personnages récurrents apparaissaient, dont l'un surnommé «Boris». Un Bulgare de 25 ans connu des services de police pour d'autres affaires de tags, de dégradations et de port d'armes. Une femme apparaissait aussi régulièrement à leurs côtés. Elle est surnommée «Theme X».

Plus corsé encore, le diffuseur de ces vidéos se faisait appeler «Jacques Mesrine», nom de l'ex-ennemi public numéro 1 tué par la police en novembre 1979 à Paris. Un troisième homme a été identifié par les enquêteurs qui, en filant notamment la jeune femme, sont parvenus à «loger» les trois personnages principaux à Paris, selon cette source policière.

Les trois hommes ont été arrêtés lundi matin pour «association de malfaiteurs» et «dégradations volontaires en réunion». Lors des perquisitions, les enquêteurs ont découvert 400 bombes de peinture et d'autres vidéos de scènes de tags.

boris-dream-511

Pour connaître un peu mieux le parcours de Boris, celui-ci est l'invité d'EYC n°3, dont il signe la couverture. Le magazine est disponible ici.

44 commentaires

  1. Capdorigine le

    Qui sème le vent…

  2. Mc Solaar le

    Récolte le tempo

  3. Dommage, bien essayé.

  4. HAHA le

    ABRUTIS !

  5. Anto le

    Mesut Ozil

    • Fnhfjk le

      Je l’ai tjs dit bordel!!

      • Didier Ridou le

        hahahah mais oui putain !

  6. Shazam le

    J’en aurais presque la larme à l’oeil… Mais bordel c’était une utopie qu’il vivait Boris, je suis fier de tout ce qu’il a accompli. (On lance les Free Boris maintenant ou ça se passe comment ?)

    • oim le

      free revok !

      a nan merde….

  7. Shazam le

    On en parle sinon de la photo de l’article du Parisien ?

    • nasenbluten le

      de la pub pour le poto liper !!

  8. spraypaint le

    le drapeau Antifa qui passe bien!

  9. PU****-D'PU** le

    RESPECT BORIS , des video parfaite , des geta instantané , putain vrement du bon temps a maté ces explois , la mort !
    ACAB !

  10. Ciouscous le

    CANADA GOOSE

  11. TarZ le

    Respect.

  12. Xyl2k le

    C’est ouf quand même les vidéos qu’ils mettaient en ligne.

  13. Boris le

    English???

    • Not Guilty le

      They took the risk to post videos of their exploits on the Internet. Three men suspected of having tagged and degraded many trains metro and RER in Paris for months, were arrested Monday.
      Placed in custody in the premises of the regional transportation security in the Paris agglomeration Police They are accused of degraded nearly 1000 oars belonging to the 200 RATP and SNCF.
      The case began when the RATP has filed a complaint in December 2013. His officers noticed a YouTube video where taggers, masked dancing in front of the Paris metro trains claiming their actions.

      The investigators then discovered other videos in which two recurring characters appear, one nicknamed « Boris. » A Bulgarian 25 experienced police for other business tags, degradation and carrying weapons. A woman also regularly appeared at their side. It is called « Theme X ». More bodied yet, the broadcaster of the videos was called « Jacques Mesrine », the name of the former public enemy number 1 killed by police in November 1979 in Paris. A third man has been identified by investigators, including spinning the young woman managed to « accommodate » the three main characters in Paris, according to the police source. The three men were arrested Monday morning for « conspiracy » and « deliberate damage in a meeting. » During the searches, investigators found 400 cans of spray paint and other videos scenes tags.

  14. freddy krugger le

    merde je l’aimais bien lui il portait ses couilles…

    • blah blah le

      C’est clair, mais avec une carte de presse, on est toujours mieux dans son slip!

  15. Nebout le

    Action! Réaction de la police.

  16. svp le

    Une GAV c’est pas la prison …

    • merci le

      Ah bon! t’appelles ça comment toi, un weekend au soleil?

      • Papa le

        Une GAV, c’est ni de la prison ni un week-end au soleil.

        La prison c’est l’endroit où on te met avant ton jugement parce qu’on considère que tu es dangereux ou que tu risque de te faire la malle et l’endroit où on te met après ta condamnation à une peine de prison, justement.

        Passer 24 à 48 heures à alterner jambon-beurres, passage en cellule et interrogatoires dans un commico, ça n’a rien à voir avec 4 mois ou 1 an de prison ferme. Mais alors *rien à voir.*

        Et en l’occurrence, Boris a bien joué avec le feu en ayant, je pense, tout à fait conscience des risques. Là où il peut y avoir problème, par contre, c’est pour tous les neuneus en mal de fame à pas cher qui se sont associés à lui dans le passé. Balancera ? Balancera pas ? Si balance il y a, ils n’auront que leurs yeux pour pleurer, comme leur « pote » Bulgare, et peut-être un peu de temps, tout seul sur leur banc, pour réfléchir à la vanité de leurs choix.

        • Wiki le

          Tiens puisque tu aimes jouer sur les mots, voici la définition plus précise d’une GAV :

          « En droit pénal français, la garde à vue est le maintien à disposition, sous contrainte, d’une personne soupçonnée d’avoir commis ou tenté de commettre un crime ou un délit, par les forces de police ou de gendarmerie dans le cadre d’une enquête judiciaire. C’est une mesure privative de liberté, d’une durée strictement limitée qui reste sous le contrôle permanent de l’autorité judiciaire. Le fait de s’y soustraire constitue une évasion, réprimée en tant que telle par le Code pénal. »

          Bref, jambon beurre ou pas, la « mesure privative de liberté » c’est plus proche de la prison que des vacances à la plage non, surtout dans le langage « commun ». Après qu’est ce qui vous fait dire qu’il est sorti de GAV le Boris… En tant que Bulgare récidiviste le plus plausible c’est quand même la préventive en attendant la comparution immédiate…..

      • vinz le

        Une GAV c’est dans un commissariat, la prison c’est… dans une prison.
        Sérieusement, c’est pour une GAV ce cirque ? Des barres ca s’arrange pas le gueta…

        • taubira le

          4 mois de tôle. on est loin de la GAV.

        • vinz le

          ok, autant pour moi.

  17. jo le

    C’est une honte! Celon moi il nya pas degradation de materiel puisqu’il fonctionne tt aussi bbien!! Il y a modification a butmoratoire!

    • la raison le

      Hey Jo , montre nous ta voiture, ton appart et ta gueule pour que l’on tags tout ca a la bien dégueulasse. NOn ??

      • On dirait une remarque de keuf!! Dans le graffiti on est pas habitué à taggué les voiture les appart et les gueule des gens, juste les trains.

  18. Internet le

    Boris il existe pas cest un logiciel internet! regrdez bien il ecrit « im from the internet » ca veut dire je viens delinternet!! doncil peut pas etre en prison!!! Réflechissez!

  19. Papa le

    @wiki, nul besoin d’une encyclopédie pour faire la différence ; l’expérience suffit.

    Et rien ne dit qu’il soit parti en préventive, ni qu’il va passer ou est passé en comparution immédiate, ni même qu’il soit sorti. Nous n’avons qu’un article du Parisien daté de hier ainsi que la date de l’arrestation comme base pour nos spéculations. Mais si ça te suffit alors, oui, pourquoi pas utiliser « prison » comme synonyme de « garde à vue ».

    Le gars s’est fait pécho lundi matin, s’il ne va pas en préventive, s’il n’est pas simplement expulsé vers la Bulgarie ou s’il ne passe pas en comparution immédiate ça devrait le faire sortir ce matin. Quelle que soit la conclusion tu en entendras sûrement parler sur leur page Facebook ou ailleurs assez rapidement. En attendant, je ne vois personne ici dire qu’il est sorti de sa GAV.

    Quoi qu’il en soit, c’est bon pour son buzz.

    • freddy krugger le

      de ce qu’on m’a dit il est bien en mandat de dépôt.
      de toutes façon récidiviste+ »association de malfaiteurs »+bulgare, il était foutu d’avance…

      • El Blanco le

        Allez zou, un charter pour aller faire la bise à Leonarda.

  20. rackam le vert le

    « Pour vivre heureux, vivons cachés »

  21. free dent contre les caries le

    Heureusement que ça ne se passe pas à Marseille, le journaleux aurait surement utilisé les termes de « quartiers nord » et « kalachnikov » pour vendre son torchon et servir sagement le pouvoir qui le nourrit. Les nouveaux chiens de garde…

  22. cool le

    c’est cool pour lui, le buzz continue

  23. Heoote le

    Poukavera ou poukavera pas, telle est la question..

  24. ashorlivs le

    Pas un mot sur la provenance plus que louche du matos ?
    Bien…

  25. papi le

    boris en prison…en voila un titre bien accrocheur pour une simple garde a vue…

    • Benny B. le

      1 semaine de garde à vue t’es sur ? c’est le cousin caché de ben laden boris pour qu’ils le gardent plus de 48h en GAV?
      il est en tôle le Boris…. difficile de faire plus sobre comme titre je trouve.

  26. FRESH BOYZ le

    QUEL RAPPORT ANTIFA AVEC DU GRAFF VANDAL ?
    AU SUIVANT…
    BSP FRESH BOYZ