Arrestation de M.Chat

Arrestation M Chat - 511

Certaines sections du métro Châtelet et ses longs couloirs de correspondance sont en travaux, suivant la nouvelle phase de modernisation des espaces du métro parisien en cours depuis 1998 intitulée Un métro + beau, pour un budget de près de 500 millions d'euros.

M.Chat a eu la bonne idée d'intervenir sur les murs bruts de certains couloirs en instance de rénovation, avant la pose du carrelage blanc mythique.

Comme il fallait s'y attendre, il n'a pas fallu longtemps au Vandal Squad parisien pour trouver l'adresse et l'identité de Thoma Vuille et le convoquer le 7 Aout 2014. Suite à cette audition, l'artiste reconnait être l'auteur de ces chats jaunes mais estime n'avoir pas commis de dégradations et refuse de payer les 1800 euros de dommages et intérêts réclamés par la RATP.

« Les gens qui disent que mon graffiti est sale ne prennent jamais le métro. »
-Thoma Vuille

La suite, au Tribunal de Grande Instance de Paris à la fin Octobre 2014…

Source : Le Parisien

Source photos : Pool Flickr

109 commentaires

  1. Capdorigine le

    Avec un bon avocat ça tombe à l’eau. La peinture ne dégrade pas. C’est le geste qui devrait être interdit, pas le résultat. C’est juste un problème de chef d’accusation.

    • freddy krueger le

      « C’est le geste qui devrait être interdit, pas le résultat.  »
      le geste aussi est interdit dans la 2ème partie…
      « La destruction, la dégradation ou la détérioration d’un bien appartenant à autrui est punie de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende, sauf s’il n’en est résulté qu’un dommage léger.

      Le fait de tracer des inscriptions, des signes ou des dessins, sans autorisation préalable, sur les façades, les véhicules, les voies publiques ou le mobilier urbain est puni de 3 750 euros d’amende et d’une peine de travail d’intérêt général lorsqu’il n’en est résulté qu’un dommage léger. »

      mais il va s’en sortir sans rien parce que c’est un « artiste » qui dessine des chats souriant avec des petits coeur et qu’il peut se payer une merde comme collard pour le défendre…
      a sa place avec mes gueutas et mon commis d’office j’aurais pris 5 mois ferme direct avec incarcération a la barre !

      • Romeo le

        tu es ridicules mon vieux et on s’en fou de tes geutas pourris c’est limite si ça t’excite pas d’en parler et de parler de 5 mois ferme. ça n’a aucune valeur aux yeux de personne va faire ta merde et ne l’ouvre pas inutilement on s’en fou de ta vie

        • Eazy le

          Amen !

        • freddy krueger le

          c’était un exemple bouffon je dénonce juste le deux poids deux mesures de cette justice de merde et si ça te plais pas c’est pareil je m’en branle de ton avis.

        • Quel raffinement dans le dialogue ! On sent l’homme de goût.
          Mais un homme libre qui prend ses distances avec l’orthographe même pour les grossièretés.
          Mon ami, quoique vous puissiez raconter, vous n’êtes qu’un pauvre con. Avant de devenir un vieux con.

        • Merci d’avoir répondu à ceux qui s’érigent en juge d’une affaire caustique qui ne mérite qu’un sourire, comme celui des Chats de Monsieur Thoma. En effet, dans la mesure où il ne s’agir que de peinture sur des mur destinés à brève échéance à être rénovés, il n’y a pas mort d’homme et je serais même partisan, dans ce cas, à signer une pétition pour que Monsieur Chat reçoive – en priorité sur de nombreux pseudo artistes – les Palmes Académiques pour l’ensemble de son oeuvre … de bienfaisance.
          Lio de France @ http://histoiresdefrance.wordpress.com

        • freddy krueger le

          philippe: marrant de me donner des leçons de politesse avant de me traiter de pauvre con, ça te viens d’ou ce désaccord avec toi-même ?

  2. Ashoka le

    Faire des graffitis sur une murs brute qui va être recouvert par du carrelage dans quelques jours où est la dégradation!? C’est vraiment du grand n’importe quoi!

  3. cap1 le

    style le terre haute normandie

  4. billisdead le

    A la RATP, ils feraient mieux de se concentrer sur la décontamination des trains et des locaux, au lieu de faire la course à n’importe qui et n’importe quoi. Le métro parisien est INFESTE de germes en tous genres. Les mecs savent pas tenir un balais, et les wagons sont faits en 3 min au geyser : est lavé ce qui est accessible. On a plus de chance de choper la crève ou autre maladie de peau dans le métro que dehors !

    • pépé le

      ouai sans compter les rats et les clodos qui pissent partout…sa pu et c’est sale!

      En vrai pour la ratp c’est un bon moyen de remplir leurs caisses.et sa finance leurs travaux de merde.

      et vu que pour la police c’est plus facile de chopper des taggeurs que de rivaliser avec des braqueurs.

  5. luccio le

    la preuve est:
    le métro c’est pour les rats pas pour les chats!!!!
    ça a beau être infestée rats les chats n’y mettent pas les pieds/pattes et les lapins s’y font coincé les doigts!!!!
    longue vie aux rats et aux souris!!!!!!!!

  6. DN le

    Si ça pouvait lui permettre d’avoir une autre approche de son travail parce que les Hello kitty à la sauce Casmir ça va cinq minutes… c’est pour rendre la ville humaine ou jolie ? Même ça il arrive à le rater avec ses pins colorés, ça parasite au contraire et j’ai plus d’émotion devant un aplat beige. Ah ben ils sont beaux les activistes de la béatitude, à faire frissonner avec leur histoire de gyrophares et de vêtements tachés dans les goûters mais quand ça se fait sauter ça vient chialer, faire des pétitions et se montrer… c’est interdit, tu le sais, tu continues donc tu prends tes responsabilités et surtout TU FERMES TA GUEULE !!!

    • luccio le

      Mr Popay…je ne comprends pas votre commentaire! Ou Alors c’est du Moustique?
      Toutefois je ne comprends pas pourquoi Le Chat qui se veut-être une figure publique(et en tirer les « bénéfices'(amour,gloire et beauté(notions qui m’échappent) se livre à une telle inconscience (vu sa NOToriété) tout en s’en enorgueillissant de son style graphique de faible facture.
      Comme disaient nous aïeuls: un bon vendeur de cravate
      Quant à l’apparition depuis 10 ans d’embouts sophistiqué pour propulseur aérosol ……ÇA BOUSILLE TOUT LE TRAVAIL!!!!
      je respecte tout artiste:si celui-ci est heureux,sourit et contente certains.
      Vive les couleurs,surtout l’aspect Argent chez Continent,et la polémique.

  7. cap1 le

    bande de jalouse haha, ils veulent passer sur allcity et son degouté que le chat i passe haha

    • DN le

      Ils sont beaux les spécialistes qui croient tout comprendre (merci Allcity au passage parce qu’il y a une vraie bonne retombée après les articles) et tout connaître… tu connais les PCP ?

        • DN le

          Le blaze est déjà pris je crois 😉

        • DN le

          Je chie sur les américains mais je connais mes classiques quand même sinon ce serait dommage 😉

        • DN le

          (Comprendre ici c’est Paris et sur un forum français, je ne prétends pas donner des cours d’histoire 😉 )

  8. GaPe le

    J’aime bien le Chat-bite de la 6 eme photo…

  9. n'importe qui ou quoi le

    n’importe chie, n’importe chat…

  10. branl8 le

    aucune différence entre un chat et un tag au yeux de la loi c’est quoi cette impunité qu’il reclame la…n’importe quoi, y’aurait des tags qui sont pas soumis a la loi et d’autres oui? fuck

    • freddy krueger le

      « y’aurait des tags qui sont pas soumis a la loi et d’autres oui?  »
      bien sur tout dépend de ce que tu fais et surtout de qui tu es…
      du moment que t’es considéré comme un street-artiste pas de problème, sinon t’es qu’un sale délinquant qui vandalise les murs immaculés de la république et faut que tu paye !

      • En même temps faut pas s’étonner, 95% de la population sont allergique aux tags et flops comme nous on aime, le street art cause autant de dégât mais parle a plus de monde. Les flics sont plus tolérant avec les street-artistes parce qu’il comprennent la démarche. nos gueutas c’est du hieroglyph.

        • freddy krueger le

          peut-être mais ils n’ont pas a être plus tolérant avec un petit bourgeois qui peins des chats qu’avec un galérien qui fait des fat-cap, qu’ils comprennent la démarche ou pas.
          et je ne pense pas que les gens soient « allergique » au tags, a mon avis la majorité s’en branle et ne les voient même plus depuis longtemps, tout comme les collages, pochoirs et autres conneries du street art.

  11. n'importe qui ou quoi le

    Chatte laid

  12. n'importe qui ou quoi le

    je vois que mr chat est un parfait punching ball pour les boloss du graffitiweb.
    C’est vrai que c’est plus facile de taper sur ce boloss de mr chat que de s’en prendre à vos idoles de tomek ou autre. ah on les voit les vrais hommes hein!! tapettes!!

    • rectification le

      « C’est vrai que c’est plus facile de taper sur ce boloss de mr chat que de s’en prendre à vos idoles,,,,,,  »
      FAUX

      Les boloss du web n’ont jusque la, taper, que sur leur clavier.

    • DN le

      Racaille 2.0 avec phase de collégiens… pas mal sauf que si on est parti dans ce courant c’est peut-être justement pour brûler toutes les idoles alors forcément tous ceux qui ont une posture font aussi partie du lot !!! Donc t’es gentil tu vas tranquillement aller te masturber sur les trains des années 70…

      • n'importe qui ou quoi le

        Je n’ai qu’un chose à te dire DN: tu ne connais rien au graffiti. bye

        • DN le

          Je pense que je peux t’apprendre pas mal de truc et que t’a plus de chance de me connaître que l’inverse mais pour ça il faut aussi être généreux, discuter, échanger et arrêter de confondre ton nombril avec ton anus 😉

  13. Donjon le

    En même temps 2000 balle pour des murs en chantier voués à être recouverts ça fait mal au cul.

  14. Jean NEMAR le

    Bon c’est sûr que ses graf à la mord moi le noeud, on s’en cague pas mal ! C’est pas le premier artiste de rue, et surement pas le dernier…
    Mais quand même, faut pas non déconner !
    Quand le type barbouille le pignon d’un immeuble, ce qui oblige les proprios du dit immeuble à lâcher un joli chèque pour que leur immeuble revienne à a normale, on peut parler de dégradation. Et je comprends que le type en question s’il se fait choper le fasse lui, le joli chèque.
    Maintenant graffer un mur sur lequel on va coller du carrelage, y’a quand même une sacrée différence !
    Ils ont rien d’autre à foutre à la RATP que de fouetter les chats…
    Maintenant si Klein avait peint des chats bleus dans le metro, on les aurait mis sous des verres blindés en criant au génie, et on aurait fait le carrelage autour ! Mr Chat ne vaut pas un popek, c’est tout.

  15. Jean NEMAR le

    Il vaut pas un popek, mais surtout pas un kopek !
    Tout le monde aura corrigé !

    • pifou le

      Tu casse tout en précisant le jeu de mot!

      • Jean NEMAR le

        C’est vrai t’as raison.
        Pff j’étais naze et le jeu de mots était (je l’avoue) totalement involontaire (mais comme le K n’est pas juste à côté du P, ce devait être subliminal)… peut-être que le modo virerait mon commentaire ? un peu comme du Mr Chat : un coup de modo comme un coup de carrelage et plus rien 😉

        • pifou le

          Tu t’enfonce…

  16. rmg le

    Taper un mur qui va etre carrelé ou crepis quelques jours plus tard CA c’est n’importe quoi, aucun interet, une mauviette de street artist de moins.

    • tout le

      Totalement raison mec, et ya pire, des mecs peignent des train qui seront lavé ds la journée……

      • DN le

        Tu vas pas comparer des trains avec des murs quand-même ?!? Tu sais qu’il y en a même qui les peigner au buff ? A croire qu’ils s’en battent des autres, des photos et du public et je crois que c’est AUSSI ça la différence (de valeur ? de prix ? de symbole ? de démarche ? de peine ? d’intérêt ?) avec les cachetonneurs…

        • tout le

          Je connais pas de traineur actuelement (si un old school mais c anecdotique,,,,) qui ce la raconte pas d’une maniere ou d’une autre de ses « exploi » et qui ne prenne pas des photo de ses pieces,,,,,,,,donc l’un et l’autre recherche une certaine reconnaissance, certain dans l’immédia d’autres a plus long therme, ,,,

          Au passage yavai beaucoup de traineur sur ses mur de chatelet avec le chat,,, see, flmst, clz ,, etc etc donc « la différence (de valeur ? de prix ? de symbole ? de démarche ? de peine ? d’intérêt ? » faudrai précisé,,,,

        • DN le

          A priori tu n’es pas français parce que sinon on parle plus de trainiste sinon… tu ne connais donc que ceux qui se présentent comme tel et c’est justement ceux qu’il faut éviter comme ceux qui se définissent exclusivement comme vandale, ils ont l’impression que ça donne de la radicalisé donc de la teneur à leur discours souvent absent. Il faut donc se pencher sur les types de reconnaissance, l’un est pour le marché et l’autre est plus personnelle (hors les déviances mégalomaniaques ou égocentriques). Si tu parles des tags forcément que les murs des métros sont remplis de ceux qui tournent dans les plans et tu ne peux donc pas comparer avec le patch de l’autre, parce que d’un côté t’as un parasitage classique (trace ? griffe ? passage ? territoire ?)et de l’autre une pièce in situ pour une belle photo. Donc tu ne peux pas comparer la pérennité d’une oeuvre qui d’un côté se trouve sur un mur pourri mais dont la vocation est la photo pour pouvoir finir dans un bouquin, avec une performance gratuite dont la photo permettra de retranscrire l’ambiance et donc de se souvenir de l’expérience unique que l’action a fait naître. D’un côté une carte de visite sans mise en danger (artistique notamment parce faire des chats déjà et les photocopier à l’infini c’est pas trop fatigant pour travailler l’expression t’es juste obligé de varier les supports et c’est là que le procès intervient) C’est cette différence entre le risque/travail/investissement qui me fait dire que tu ne peux pas comparer ce qui ne l’est pas, graffiti et street-art pour les grands lignes, même si les outils sont les mêmes… La question qu’il faut se poser c’est à quoi sert la photo ? Ou plutôt la place de la photo dans la démarche et c’est là que généralement les masques tombent.

        • tout le

          faux

      • DN le

        C’est sympa de discuter avec toi, tu peux aussi développer pour que je puisse comprendre où est mon erreur ou la tienne ?

    • Shazam le

      C’est certainement l’un des meilleurs spots pour poser, tu te rends pas compte du nombre de personnes qui passent là, si tu prenais du recul et que t’arrêtais d’être aussi borné que con vis à vis du street art, tu t’en rendrais compte. Et j’espère que le commentaire de « tout » t’as fait comprendre un peu ta connerie.

      (« tout le 29.08.14 – Totalement raison mec, et ya pire, des mecs peignent des train qui seront lavé ds la journée…… »)

      • DN le

        Vous êtes au courant qu’il y a des mecs (comme moi mais j’en connais plein d’autres) qui peignent au buff et qui en ont rien à foutre d’être vus ? C’est peut-être la notion de gratuit qui vous dérange, ça pose la question séculaire de l’artiste. De mon point de vue c’est plus celui qui créait honnêtement, pour d’autres c’est d’en vivre, d’avoir une reconnaissance ou une côte mais en aucun cas les badauds qui le subissent passivement. Aujourd’hui l’oeuvre donc l’artiste trouve de la valeur dans la diffusion de son expression mais je trouve que ça passe trop souvent par des faux combats, des fausses subversions et surtout des fausses cibles. Je dis juste que le street-art c’est consensuel et un peu facile, j’aime des trucs conceptuels mais moins les concepts… si je prends le temps d’écrire ce n’est pas que pour le plaisir de poser les mots mais surtout celui de le confronter avec des avis qui pourraient me permettre de l’affiner :  » l’expérience est une bougie qui n’éclaire que celui qui la porte » alors on fait ce qu’on peut et on en appelle à votre bon choeur 😉

        • n'importe qui ou quoi le

          En attendant tu roules des mécaniques et prend les gens de haut. cesse un peu de parler tu sembles légèrement lourd.

        • DN le

          Je peux aussi tourner en dérision des gens fermés qui préfèrent virer le bébé avec l’eau du bain, là je leur demande de me faire bénéficier d’une expérience ou de pointer du doigt des erreurs qui me feraient aussi avancer donc si tu kiffes pas renoi…

        • DN le

          Pour revenir sur le public des passants, ce sont les mêmes qui vont chier sur le graffiti vandale, leur proposer des chats et autres peintures décoratives-figuratives c’est couper sa coke à la farine, vaut mieux faire des gâteaux avec et comme ça on reste dans le domaine de la kermesse. Les graffitis posent la question des motivations justement parce qu’ils ne s’adressent surtout pas à ces moutons de panurge (bien au contraire et je pense que c’est aussi ça le message) à l’inverse du reste qui est déjà dans une démarche semi-professionnelle puisque c’est bien souvent en continuité d’une activité mercantile (Du DA à l’artisan en passant par le graffeur du dimanche, les fresquistes, les conceptuels, les héros virtuels et autres mange-merde…), c’est donc une sorte de buzz à moindre coût sauf quand on se fait péter… et encore ça participe à la légende de l’artiste maudit qui renaît tel le phénix 😉

  17. jc le

    Bonjour, ne faîtes pas du racolage inutile avec votre titre « arrestation de M. Chat ». Vous prenez le travers des grands médias online qui font la course au clic.
    Il n’est pas fait état d’une arrestation, d’une mise aux arrêts, mais juste d’une notification et d’une amende et peut-être d’une convocation.

  18. MIDZONE le

    ORLINZ FOR EVER !! CONTINUE REPRESENT MEC !!

  19. Jean NEMAR le

    Tiens, je l’aime bien celle-là :
    « Vouloir faire de l’art sans provocation c’est vouloir faire du caramel sans sucre. Mais faire de l’art pour la provocation c’est faire du caramel avec du Canderel »

    • DN le

      ET faire de la provocation sans savoir qu’on fait de l’art c’est des diabétiques qui chient du caramel ?

  20. Papa le

    Ho, je voulais juste dire que je n’ai aucun avis sur Mr. Chat et son arrestation.

    • voyageur le

      en meme temps ca reste le meilleur avis

  21. n'importe qui ou quoi le

    Il a fait de jolis toît aussi Mr Chat dans la capitale, bien placés. Et il était là bien avant le street art aussi donc je ne pense pas qu’il faut le mélanger avec d’autres street artistes bobologiques comme c215, banksy, vitry street art connerie etc…
    M chat c’est années 90, et lui au moins n’utilise pas des pochoirs à la con comme les artistes des beaux-arts car c’est trop facile. Toi DN tu aboies comme un caniche mais lui MChat au moins il prend au moins Deux bombes (jaunes pourri et noir) et fais ces gros chats qui peuvent faire penser à des flops donc c’est la même équivalence que du graffiti vandal et il fait à certains bons endroits comme un vrai graffeur donc c’est un peu facile de le réduire à un street artiste bobo comme certains prétendent.
    Après le fait qu’il parle pour rien dire ok, ou qu’il joue de la médiatisation etc etc, ok mais il fait du graffiti vandal bien placé c’est tout.

    • DN le

      Monsieur chat c’est surtout un truc facile genre un chat à la Geluck (le discours en moins), des couleurs éculées (genre gouzou), une époque fin des années 90 du virage post-graffiti auquel beaucoup se sont frotté (sauf que lui n’a pas su évoluer se débarrasser de son côté gnangnan de 7 à 77 ans) et c’est plutôt ça que je pointe du doigt. Je profite de l’occasion pour porter un avis sur un travail (sic !) qui réveille plutôt mon empathie que ma colère et vu que le street-art réunit rétroactivement les peintres urbains des années 80, il est en plein middle school… Pour rappel c’est Zevs qui s’est approprié le concept de flop/logo donc si tu compares au temps passé, ça doit être le même chrono qu’un vigile qui part chier. Je pense qu’il choisit ses endroits en fonction de la photo et je ne pense pas que faire des trucs à la bombe dans la rue puisse lui donner l’authenticité du graffiti vandale qui je le rappelle est gratuit, violent, sans notion de marché, de public ou de carrière… c’est aussi ça la différence avec les street-artists et en poussant un peu Decaux aussi a de super spots. Il fait tout comme un vrai graffeur sauf qu’il n’en est pas un et je ne vois pas ce que le bobo vient faire là, c’est pas une insulte normalement surtout que c’est sa clientèle et qu’il rêve secrètement d’avoir les moyens pour en faire partie 😉

      • n'importe qui ou quoi le

        Pourquoi débattre sur monsieur chat alors qu’il y’a d’autres chats à fouetter?

        • DN le

          Jean Roucas sors de ce corps, j’en profite juste pour proposer à M. Chat une distance sur son expression par des remarques que j’espère constructives justement. Je ne suis pas qu’esthète et engagé dans des combats bien plus important mais comme je viens de là et que je connais des vrais mecs qui bossent dans l’ombre, je les représente parce que justement eux ils n’utilisent pas ce médium et se font généralement dénigrer par les mecs dans ton genre.. taper sur des boloss, racailles, tapettes, de fresquistes, vandale brutes c’est un peu facile donc j’espère juste pour toi que tu t’appliques aussi ce merveilleux esprit critique construit autour d’anecdotes tellement personnelles 😉

  22. n'importe qui ou quoi le

    et arrêtez pour certains de vous acharner sur le street art comme d’un punching ball, car ce sont les médias magazines (je ne vais pas en citer) qui font monter la sauce en en parlant jour et nuit. Du coup les autres graffeurs plus ou moins nouveaux comme DN, se sentent pousser des ailes en roulant des mécaniques et en jouant les durs à cuire alors que ces mêmes graffeurs sont fans des 1UP et leur styles de russes ukraniens, et des lettrages semi futuristes (pleins de couleur joyeuses pour masquer le ridicule du travail des lettrages). Après ces mêmes faux types comme DN prétendent être les faire-valoir du graffiti en se moquant de mr chat sous prétexte que si on dit un mot sur tomek ou horfee c’est qu’on est forcément une caillera du graffiti parisien alors que ce même DN il y’a 2 ans posait des lettrages comme trane et portait des joggings lacoste, où comment retourner sa veste après l’avoir souillée…

      • DN le

        Je fais dans l’ordre donc je ne vois ton second glaviot que maintenant. Pour discréditer un interlocuteur on essaye de le tourner en ridicule c’est une technique comme une autre mais un peu stérile si on veut faire avancer les choses avec une approche si possible constructive et étayée.
        Ce qui me dérange dans le street-art c’est que les mecs s’autoproclament artistes juste parce qu’ils mettent de la couleur dans la rue la nuit. A une autre époque on appelait ça un branleur mais il avait l’avantage de ne pas chercher à se faire payer pour ça et c’est aussi la beauté du geste.
        Je passe tes attaques gratuites pour tes potes de la MJC mais il est important pour moi de remettre les choses dans leur contexte quand il s’agit de monter des expos ou des légendes, je pense que le but des médias c’est de vendre comme des tribuns de faire des conférences donc à part enfoncer des portes ouvertes tu ne contribues pas à grand chose…

        Voyons tes cibles :
        Les 1UP de Berlin (en ukraine donc ?) sont un bon exemple de graffiti vandale parce que les mecs représentent leur groupe sans se soucier des individus et surtout du style même si tu peux pas leur enlever que l’efficacité est là, leurs lettres sont propres et leurs opérations whole-car donnent envie parce que justement ils i font un peu plus débat qu’un chat mignon sur un toit…
        Trane c’est la preuve que si t’es pas bon en lettrages tu peux devenir quand même un king en t’investissant un minimum donc t’en fais plus et c’est cette notion primordiale du graffiti vandale (pré-internet) qu’on appelle la présence et que personne ne peut lui enlever. Des ombres qui hantent une ville entière pendant des années y’en a pas 10 et c’est justement tout à leur honneur de faire de leur faiblesse une force, c’est plutôt ça qu’il faut saluer, si tu veux vendre c’est sûr que c’est plus simple de faire des chats sympas.
        Les PAL j’en parle jamais parce qu’ils ne le méritent pas, je réagissais au terme boloss qui est justement la caricature des je-veux-être cailleras (un peu comme boloss, tapette et tout ce qui est un peu cliché parce qu’emprunté à des archétypes politico-publicitaires) et que c’est pas le jogging qui fait l’homme mais plutôt le biz qui t’en donne les moyens… j’ai pris plus le graffiti comme un moyen de recycler une violence sans verser dans le côté oseille justement donc que dire à part que tu l’ouvres pour pas grand chose en voulant te servir de moi comme faire-valoir. Je navigue en sous-marin donc je te rends tes ailes et tes couronnes, je préfère parler pour que d’autres ne puissent pas le faire impunément et je le dois aussi à tous ceux qui ont morflé ou nous ont quitté… malheureusement. Ma veste c’est mes cicatrices et chaque jour elle saigne…

        • n'importe qui ou quoi le

          Arrête de parler et de chercher à te justifier, en plus t’es un peu sur la défensive alors que tu frimes comme mickael vendetta. fais comme freddy cougar, tais toi ne serait-ce que 2 minutes.

      • DN le

        Si tu lis je partage mon point de vue, tu crois savoir pour moi donc je te réponds en contre forcément, vu que tu crois tout savoir et que tu n’arrêtes pas de t’attaquer aux têtes d’affiches, si j’étais toi je t’aurais déjà traité de haterz donc après si t’as des problèmes avec ceux qui n’ont pas (plus ?) besoin de la peinture pour s’affirmer c’est pas vraiment mon problème, il faut pas confondre des commentaires avec des punchlines handisport et essayer de prendre un peu de distance avec soi… ça te permettra déjà de te voir autrement que dans tes projections de golgoth

  23. loupi le

    pour la « Justice » c’est malheureusement plus facile et moins risqué de taxer et humilier les honnêtes gens- en vertu de leur politique -, comme le Maire d’un village du Nord qui a osé réprimander un petit voyou et a été condamné à indemniser le dit voyou, que de s’en prendre aux vrais délinquants qui pourrissent la vie et imposent leur Loi. Ceux-là tiennent le haut du pavé !

    • n'importe qui ou quoi le

      tu peux retourner sur le forum du figaro avec tes consoeurs , dégage et vite

      • DN le

        Le justicier et si tu parlais de ce que tu aimes dans la peinture, de ce que l’enfant y a cherché, ce que l’adolescent y a trouvé et que l’adulte en a retiré ? Parce qu’on peut éternellement clasher, je suis sur que je te prends en plus partout du baby au whole car en passant par la chicane donc à moment t’en as pas marre des concours de zob ? tu veux pas essayer de participer un peu à la réflexion globale ou tu préfère mourir dans ton vomi dans ton coin ? C’est pas grave d’être moins intelligent, cultivé, fort que son prochain parce qu’une fois que tu l’acceptes et bien t’as plus de pression avec tout ça et tu peux rester en paix avec ton prochain, tu veux pas t’aimer un peu dis ?

  24. ellana le

    Le problème c’est que ce n’est pas possible de décider que cet homme ne doit pas être condamné pour ses grafitis sous prétexte qu’ils sont plaisants et égayent des jours maussades. Oui, c’est une entreprise noble, appréciable et tout ce qu’on veut. Mais le fait est qu’elle enfreint la loi.
    On ne se poserait pas la question si le grafitis étaient majoritairement considérés comme laids, « tristes », inintéressants, bref rajoutez l’adjectif négatif que vous voulez.
    La justice ne peut se permettre d’être affaire de subjectivité uniquement, ne peut pas se permettre de se fier uniquement à des notions aussi relatives, personnelles, que le goût et les purs affects.
    Ce que j’écris m’attriste mais le fait est qu’une justice qui agirait ainsi ne serait pas juste.

    • ANT le

      http://www.allcityblog.fr/56017-toulouse-gendarmes-vs-tagueurs-le-verdict/

      ça me rappelle (un peu) cet article….

      le fait que les mecs se défendent et que les tribunaux requalifient dégradation en inscription sans autorisation….ça n’avait pas fait tant de bruit….

      Est-ce qu’on peut qualifier ça de dégradation, alors que l’inscription est recouverte, non pas pour dissimuler ou effacer, mais pour fini le couloir comme prévu dans les travaux?

      Quand tu mets en parallèle les deux articles(et jugement), on a effectivement pas le même traitement, mais il semble être plus sévère pour les « graffiti qui égayent des jours maussades » comme tu dis…

  25. freddy krueger le

    tout a fait, enfin un discourt sensé !

    • n'importe qui ou quoi le

      écoutez-le lui freddy cougar, il s’est rangé maintenant il ne dit plus de bêtises depuis qu’il a repris son tablier d’écolier pour repasser pour la 20eme fois de suite son CM2, tu fais concurrence avec DN pour enfin rentrer en 6eme. Bon courage les gars, et n’oubliez pas vos couches avant de dormir 😉

      • DN le

        T’as rien d’autre à foutre que d’essayer de jeter l’opprobre sur ton prochain ? Tu voudrais pas arrêter de prendre les autres à témoin et d’essayer de participer de façon constructive à une discussion autour de l’expression ? Le graffiti c’est aussi aller se confronter et là à part t’afficher grande gueule premier degré tu fais pas grand chose, si en peinture c’est pareil ça promet 😉

      • freddy krueger le

        tu porte bien ton nom tu dis vraiment n’importe quoi, rien que sur cette page tu te contredis au moins 3 fois et quand les gens essaient de parler avec toi t’es même pas foutu de répondre un truc sensé, tu t’affiches encore plus sans même t’en rendre compte…on dirait un mélange de francis lalanne et morsay c’est magnifique !
        en plus tu comprends rien au graffiti,, rien a la politique, rien a rien…bref t’es bête comme tes ièp et si t’es un ancien comme tu le prétends c’est encore pire, des cassos comme toi on en croise pas souvent même sur internet, félicitations !

  26. John le

    Que d’intolérance, d’incompréhension, de vulgarité et de haine !

    • DN le

      Ce serait pas aussi la définition de la rue justement ?

      • freddy krueger le

        c’est même la définition exacte du graffiti, avec une bonne dose de narcissisme en plus.

    • n'importe qui ou quoi le

      Non! les polémiques à la con sur monoprix c’est bien pour les bobos soit disant repentis du street art et qui veulent s’acharner sur nasty pro et compagnie. Fermez tous et toutes vos gueules avec cette histoire de monoprix street art, il n’y rien de mal. Les bobos parisiens qui veulent maintenant se démarquer du street art et les soit disant graffiti puristes vandals à la 1up sauce mayonnaise parisiens provinciaux à la con avec leur TER next generation graffé avec des styles de bouffons à la 1up doivent fermer leurs bouches et n’ont aucune légitimité à s’en prendre à nasty et pro et tanc qui étaient bien là avant eux.

      • freddy krueger le

        juste en te lisant j’ai mal au crâne c’est ouf !

        • n'importe qui ou quoi le

          Il y’a une chose que tu peux faire aussi : m’ignorer, si cela n’est pas trop dur pour toi. Visiblement tu passes tes journées à lire mes posts et à trainer ici 😉
          peace

      • ANT le

        T’as raté ton profilage…
        C’est donc l’ancienneté qui permet de finir sur un torchon…triste sort…

      • DN le

        Le problème c’est que tu prétends connaître savoir à qui tu parles et que tu t’enfermes dans des clichés en utilisant des termes éculés, les 1UP ont un pur style de chrome vandale – simple et efficace – on ne leur demande pas plus, en province on peint les TERS qu’on trouve donc si on peut choisir en fonction des dépôts il faut aussi faire avec. Si tu veux on peut parler des thugs qui vendent à Monoprix, je te dirais donc que je ne vois pas ce que ça fait sur des torchons MAIS que c’est cohérent avec leur démarche de faire du beau et de se faire accepter comme artiste vu que ça a l’air d’être leur vocation première. Sauf que là on est plus dans le design et que ça les éloigne de l’expression mais que ça a l’air de faire plaisir à leur public qui est bobo un peu comme eux sauf un troisième qui en a fait ses potes. Alors que dire à part que c’est de la merde et que c’est un faux débat ?

  27. sotebane le

    s’il te plaît : RATP ! ( = Retire Amicalement Ta Plainte !)

  28. Juste quelqu un qui vient de tout lire... le

    C etait plus que tres fatiguant, je m excuse des fautes de ponctuation, mais je ne suis pas en posession d un clavier francais…

    DN a raison dans beacoup de choses, mais s emballe inutilement pour d autre, et s adressant directement a lui…

    Tu as l air de tout sauf d etre un ignorant, mais arretes de perdre ton temps sur les forums, ton avis n interesse personne ici, les gens s en foutent et vont te pousser a t enerver de plus en plus parce que cela les amuse ainsi…

    Cela fait quelques annees que j ai arrete de poster des messages comme cela, et d habitude j en ris, malgre toutes ces annees ou cela m as enerve tout autant si pas plus que toi…

    Par contre apres avoir lu cette page, je me dois de t ecrire une chose…

    Ne te fatigue plus, fais ce que tu fais avec amour, et comme tu l as dit, le writing n es pas a but lucratif, inutile de dire depuis combien de temps je m y interesse, ca n interesserait personne ici tout comme ce que tu dis, mais je sais plus que tres bien, que des fois il faut savoir dire stop, et arreter de se creer un stress virtuel et parler a un ecran en tappant dans un clavier…

    Monsieur chat t aimes ou t aimes pas, on s en fout aussi, le fait que son image est cucue, ok, mais quand j habitais Lyon, il est passe et a fait un sacre tour en faisant que des contours au fatcap, et t aimes ou t aimes pas, les tags et les throw-ups sont une question de mouvement, d une petite danse, qui est propre a chacun, et a ce niveau la, son produit est propre, maitrise du trait maitrise de l outil…
    Ce n est pas technique, ce n est pas un train, mais il a jamais arrete de le faire…

    Je suis principalement d accord sur ce que tu dis sur le street art, mais par contre, j ai arrete d y faire attention parce que je sais que je n y changerais rien…

    Des toys qui vendent des toiles a des prix exorbitants, pendant que d autres sortent dans la rue et risquent des amendes a sommes toutes aussi exorbitantes…

    On appele cela la vie..

    Je serais ravi de discuter de vive voix avec toi un jour, mais s il te plait, ne te fatigue plus a tapper dans un cheval mort comme le disent si bien nos amis americains…

    • DN le

      Bonjour, j’écris pour poser mes idées, essayer de les communiquer à d’autres et lancer des débats.
      Je ne perds pas mon temps sur les forums, quoique… de moins en moins en tous cas mais je les capitalise et si ça peut nourrir quelqu’un ce sera toujours mieux que de l’écrire juste pour soi ou pour un bouquin. Je suis énervé par essence donc quand ça s’emballe c’est aussi mon terrain et ça me permet d’inventer des punchlines que je sortirai en soirée ;).
      Quand tu viens du graffiti on te met toujours dans ce pot-pourri du street-art, c’est pour ça que ça m’intéresse d’en définir les limites pour me tenir à la frange ou argumenter dans ce sens… concernant le chat je profite d’une occasion, comme JR et d’autres gars un même type parce qu’il ne méritent pas qu’on les attaque gratuitement alors que s’il y a un article c’est l’occasion de partager mon avis avec les auteurs et/ou ceux qui l’aiment. Je pense qu’en création il faut tout le temps se mettre en danger et sortir de sa zone de confort, le fait qu’il le fasse depuis si longtemps appuie encore plus sur le sens de sa démarche et posent certaines questions dont le sens, se considère-t’il plus comme un performer par exemple, quel intérêt de les décliner tels quels sur d’autres supports, etc. C’est le fait de ne pas évoluer (selon mes critères) qui m’interpelle parce qu’en sera t-il dans 10 ou 15 ans fera-t’il des extraits sur toile tout en se considérant toujours comme un artiste ? C’est la gestation intellectuelle, le positionnement, la projection et tout ce qui concerne la démarche qui m’intéresse donc dans mes pavés j’ai aussi quelques fulgurences qui me permettent de synthétiser un point de vue et alimenter ma réflexion. Et je dirais pour finir que pour l’instant et pour moi le meilleur endroit pour partager mon avis donc j’en profite ;).

      Merci pour tes retours et quand tu veux si tu veux parler création… parce que le street-art ça va bien cinq minutes hein !

      • Papa le

        Pour apporter un peu d’eau à ton moulin, « street art » est une étiquette, pas un ensemble. Penses à une photo sur Flickr qui peut avoir des dizaines d’étiquettes sans rapport évident. Un gars et son « travail » peuvent très bien porter plusieurs étiquettes et ça ne pose problème que si on persiste à penser en termes de taxonomie : telle chose se trouve dans la sous-catégorie 1 de la catégorie B sur la deuxième branche… ça fait de beaux systèmes, de belles organisations bien propres dans lesquelles on peut trouver sa place et s’y caler bien confortablement.

        Mais la réalité s’en fout de ces jolies constructions et de notre confort intellectuel, car de nouveaux trucs sont essayés en permanence par des gens provenant de toutes sortes de boîtes et, à moins de toujours créer de nouvelles boîtes de plus en plus petites et de raisonner en mode « exclusion », il est infiniment plus sain et enrichissant de penser à « graff » comme à une étiquette pouvant être associée à « art » ou à n’importe quelle autre étiquette au grès des expérimentations.

        Ça ne veut pas dire qu’on doit tous apprécier Mr Chat ou Mr Poulet ou Fenx ou Banksy, loin de là ! Mais ça signifie que la boîte dans laquelle on se sent si bien n’est pas la seule et unique à pouvoir s’enorgueillir du nom « Graff ». Elle n’est pas menacée par toutes ces conneries car… elle n’existe tout simplement pas.

        Moi, mes étiquettes, c’est « graff », « train », « hardtek », « jazz », « famille », « velo », « maths », « philosophie », « ordinateur », « bouffe coréenne » et plein d’autres. Est-ce que j’ai le droit de décréter que l’ensemble de ses étiquettes définie le Graff « tel qu’il doit être fait »?

        • DN le

          Je pense effectivement que ma volonté première serait d’exclure le graffiti de sa version dite civilisée, distinguer l’art brut de cette expression me permet sûrement de garder sauve les raisons qui m’ont fait vibrer et adopter un point de vue qui me placerait plus dans le camp de ceux qui restent sincères dans une expression qui leur échappe. On ne peut effectivement pas se soustraire à la catégorisation des autres, comme à leur ignorance ou leur zone de confort, c’est pour ça que j’essaye de distinguer des sous-famille ou d’exploser cette catégorie pour pouvoir enfin assumer peindre dans la rue sans être associé à des gens qui auraient dû soit ne jamais y aller et/ou surtout y rester. Merci pour ta contribution, si je rajoute ceux qui ont fait de vrais efforts pour passer de l’une à l’autre nous obtenons la sainte trinité des activistes en milieu semi-naturel… la question reste de savoir, quand on veut se confronter de façon transversale aux autres mouvements picturaux, combien de temps encore avant qu’on puisse produire sans se faire réduire à ça ? Et je pense que le plus dur c’est d’assumer une certaine filiation quand le cousin s’est perdu ou arrêté en chemin… tire-au flanc ou repos du combattant ?

  29. moreau le

    allcity, streat (ou street) art (ou artiste), fat-cap…. on parle de Paris en France ou je ne comprends pas. Remarque quand on voit le Français plus que douteux de certains, on se dit qu’il vaut mieu qu’ils aillent « bouffer » des ma queue Donald ou autre couique au bourget!

    • freddy krueger le

      ah, encore un zemmouriste…
      tu dis bien barbecue ou week-end non alors qu’est ce que ça peut foutre ?
      et avant de donner des leçons essaye de ne pas faire de faute.

  30. CpasGraf le

    Vous pensez qu’il va continuer ses chats?? Ca serait bête d’arrêter maintenant

    • ashorlivs le

      Mais un chat EST une bête voyons :)

  31. nico l'arabe le

    vue la gueule du métro il devrait avoir honte de porté plainte !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>