writer's bench

L'univers surréaliste d'Okuda

Okuda-01-511

Originaire de Madrid, Okuda commence à peindre en 1996. Inspiré par le surréalisme et la culture pop, l'artiste décline son univers coloré sur toutes sortes de support : du métro de Kiev à la basket en passant par l'identité visuelle d'une bouteille de vin en édition limitée.

« Peindre dans la rue permet d'éviter toutes formes de censure, il n'y a aucune limite. C'est un moyen de communiquer directement avec un vaste public, différent de celui qui se rend dans les musées et les galeries. »
-Okuda

Amateur de grandes façades, Okuda est régulièrement invité aux 4 coins de la planète (Londres, New York, Hong Kong, Budapest, Miami, Melbourne, Taïwan, Ibiza, Sofia) pour peindre.

« Le street art et la pub partagent le même espace. Mais la différence réside dans le fait que l'art s'adresse directement au cœur du spectateur, la pub se contente d'imposer une marque et des produits. »
Okuda

« J'ai l'arme parfaite pour transformer les murs gris avec mes compositions colorées. Je peux changer le monde triste avec un nouveau rêve. »
Okuda

En 2015, dans le cadre du projet La Iglesia Skate, Okuda a été invité à investir une église abandonnée transformée en skatepark.

Pour découvrir les œuvres récentes de cet artiste hors pair, rendez-vous à Paris du 17 Juin au 29 Aout 2017 : Okuda est invité à exposer à la galerie Adda & Taxie.

Toutes les infos concernant cet évènement sont à consulter sur la page Facebook de la galerie.

Pour compléter cette exposition solo à Paris, Okuda, invité par By Night Gallery dans le cadre du parcours Street Art du 13ème arrondissement, réalisera une interprétation de La Joconde de Léonard de Vinci sur une façade de 50m de haut sur 15m de large, du 9 au 15 Juin 2017.

Dessin préparatoire et simulation avant réalisation. Proposition retenue par les habitants du 13ème.

Dessin préparatoire et simulation avant réalisation. Proposition retenue par les habitants du 13ème.

L'inauguration de la fresque (visible au niveau du 25 avenue d'Ivry) aura lieu en présence de l'artiste le 15 Juin 2017 à 18h au pied du mur.

Sources : Thereart, Dumbwall

shows

4ème édition de L'Arène du Graff'

L'arène du graff-01-511

La 4ème édition du festival L'Arène du Graff' aura lieu du 1er au 4 Juin 2017 dans la région du Finistère. Au programme des festivités qui se dérouleront entre Plozévet, Pont L'Abbé et Audierne : des battles de graff et de danse hip hop, des ateliers de body painting, des expos de sculptures et des concerts.

Les artistes invités :
Persu, Ador, Aise, Ensû, Fark, Eksat, Korsé, Modem, Muler, Renz, Samp, Semor, Smerf, Boolee, Dino Voodoo, Jone, Nazeem, Worm, Sider, L'Outsider, Mites, Lez, Greky, Mr Aches.

Le programme complet est à consulter sur la page Facebook de l'évènement.

shows

Loire Art Show: exposition collective à Orléans

Loire Art Show-01-511

Le festival des arts urbains Loire Art Show aura lieu du 2 au 11 Juin 2017, à Orléans. Dix jours dédiés aux arts urbains et aux musiques actuelles avec des expositions, des concerts et des performances artistiques.

Après la création du M.U.R. d'Orléans, la Mairie met à nouveau la culture urbaine à l'honneur dans un lieu atypique : l‘ancien hôpital Porte-Madeleine.

Au programme :
– Une exposition de fresques réalisées sur les murs intérieurs du cloître de l'Hôtel Dieu par une dizaine d'artistes
– Un espace galerie présentant les oeuvres des artistes invités
– Un espace d'expression artistique pour les artistes d'un jour
– Un espace détente dans le jardin du cloître de l'Hôtel Dieu dans lequel se produiront des Djs.

Popay

Popay

Les artistes invités : Alëxone Dizac, Amandine Urruty, Brice Maré, Jan Garet, JM Ouvry, Koralie, Nicolas Barrome Forgues, Popay, Sébastien Touache, Steffie Brocoli, Supakitch.

Jan Garet alias Krsn

Jan Garet alias Krsn

Le vernissage aura lieu le 2 Juin 2017 à partir de 17h.

Alëxone Dizac

Alëxone Dizac

Les infos concernant le festival sont à consulter sur la page Facebook de l'évènement.

shows

Street Quadrature, l'exposition collective

Street Quadrature-01-511

L'association État d'âme propose à Marseille, une exposition intitulée Street Quadrature, regroupant les œuvres de Braga, Delir, Dire, Kowse accompagnées de photos de Christophe Cls chez Vacquier Peintures, du 2 Juin au 11 Aout 2017.

« Quatre artistes, chacun sur sa planète décident de s'agréger le temps d'une exposition pour partager des verres de vin avec collègues et passants, sortir de leur zone de confort et présenter leur interprétation de quatre figures, en vrac : l'indien, le crapaud, l'œil, le tag. »

Le vernissage se déroulera le 2 Juin 2017 à partir de 18h. Plus d'infos ici.

Galerie Vacquier
22 rue Glandevès
13001 Marseille
Plan d'accès ici

writer's bench

Stile VLOK, la loi de la jungle à Rio de Janeiro

Stile VLOK-01-511

Stile est un writer brésilien qui s'est mis au graffiti à la fin des années 90. Originaire de Rio, il côtoie au quotidien la misère et le danger de cette métropole saturée par le mouvement pixação et la pauvreté. En compagnie de son crew, les VLOK, il peint de nombreux murs en ville, des camions ainsi que des trains et des métros de manière assidue.

« Ici, la vie est folle. On a 2 options possibles, devenir criminel ou travailler comme un esclave pour nourrir toute la famille. Tout est tellement cher ici, les transports en commun, c'est de la merde et les politiciens corrompus ne s'intéressent qu'au tourisme alors que les hôpitaux sont surchargés, les enseignants mal payés. C'est une ville dangereuse mais bénie pour sa météo et la nature magnifique que l'homme n'a pas encore détruit. »

« Je suis né dans un quartier ou le pixacao est très présent. Je me souviens que j'allais souvent sur une place près de chez moi ou les writers venaient se rencontrer, prenaient de la drogue, parlaient de leur dernières actions et vendaient des sprays volées tout en s'échangeant des sketches. Je me suis mis à dessiner et quand j'ai commencé à maitriser je ne me suis plus jamais arrêté. Désormais, je connais des writers partout sur la planète, j'en connais certains qui ne font que des tags, d'autres qui font des pièces en couleurs, d'autres encore qui ne peignent que des trains ou qui aiment grimper sur les immeubles. »

« Je me fiche de ce que les gens pensent mais dans certains endroits, je préfère faire des pièces colorées pour qu'elles durent plus longtemps et que les gens les apprécient un peu. »

Source : Spraydaily