Interview Hopare

Interview Hopare-511

Salomé Bellin a rencontré Hopare qui évoque son passage du graffiti vandale à une pratique d'atelier dans cet entretien mêlant images d'archives et courtes séquences vidéos.

« L'atelier est un moyen d'échapper à ce qui se passe dans la rue, du monde qu'il y a […] quand on vient à l'atelier, on est tout seul avec nos toiles […] Sans illégal, je n'aurais jamais autant de taff légal. Si je ne vais pas peindre dans la rue devant des grandes enseignes, ils ne me verront jamais. »
-Hopare

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>