Dans le cochon, tout est bon!

Bruno les Cochons est un précurseur du mouvement graffiti en France. Il n'a pas attendu que cette pratique soit importée de New York pour peindre dans les rues et les catacombes de Paris.
Voici une petite biographie des cochons de Bruno pour ceux qui n'ont pas connu les années 80 à Paris :

Tout a commencé par une longue nuit d'hiver de décembre 1984 où naquit le 1er cochon sur un mur de Paris. Des milliers ont suivi peu après dans les rues et les sous-sols de la ville. Puis le cochon a émigré dans les campagnes françaises et à l'étranger. A l'époque il n'y avait quasiment aucun graffiti sur les murs (seulement quelques pochoirs ci et là). On ne rencontrait les cochons que sur des vieux murs décrépis des maisons abandonnées des palissades. Jamais sur des façades propres ou des bâtiments. Ils furent adorés par la population trouvant ce clin d'œil amusant et loquace. Comme il n'y en avait que pour eux, la presse s'en empara et les cochons devinrent vite célèbres.

Puis arrivèrent à la fin des années 80, l'ère des tags et son vandalisme : Paris fut recouvert peu à peu de graffitis en tout genre. Les cochons durent s'enfuir de la capitale. Ils disparurent et moururent.

20 ans après, en 2004 les cochons renaissent par la lumière en attendant de les voir reconquérir la capitale…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>