Jef Aérosol @ Place Stravinski

Jef Aérosol est invité par la mairie du 4e arrondissement de Paris à réaliser une fresque monumentale au cœur de Paris. Intitulée Chuuuttt !!!, le pochoir géant sera réalisé dès le 11 Juin 2011 avec le soutien de Montana Colors, ce qui marquera le lancement officiel de la manifestation municipale Murs4murs dont le programme se développe autour de la réalisation d'œuvres éphémères sur les pignons du 4ème arrondissement à raison de la réalisation d'une œuvre tous les deux mois sur une période d'un an.

Dans une volonté partagée d'exposition maximum, l'idée du mur de la place Stravinski, haut lieu touristique et culturel parisien, s'est imposée. Idéalement situé à proximité du Centre Pompidou, face à la fontaine Niki de Saint Phalle et jouxtant l'IRCAM, ce mur est à l'épicentre culturel de la Ville.

Pour cette création murale, Jef Aérosol a choisi de peindre un autoportrait gigantesque, mais lui, c'est nous ! L'artiste insiste sur l'effet miroir de son travail : derrière ses traits, ce sont les nôtres qui se dessinent.

La proposition de l'artiste, soutenue activement par Dominique Bertinotti, maire du 4ème arrondissement, et par la SGIM, propriétaire du mur, est une douce injonction à la quiétude, au respect, à la réduction du bruit au cœur de la ville.

Pour Jef Aérosol, cette œuvre suggère le mystère, un appel au silence, une proposition de calme, de pause urbaine, de sérénité, d'une certaine zénitude. C'est aussi un questionnement sur le stress, le bouillonnement parisien, la qualité de la vie en milieu urbain. Il s'agit d'aider les passants à écouter la ville, la mélodie urbaine, le rythme et les pulsations que livre le cœur de la cité. La question de protection de l'environnement et de lutte contre les nuisances sonores est sous-tendue par l'œuvre. Au cœur de la capitale, ce Chuuuttt !!! incitera aussi au respect envers la création artistique éminemment présente dans le quartier : comme un hommage à l'œuvre de Niki de Saint Phalle et au Centre Pompidou.

Voici le planning pour ceux qui veulent assister à la réalisation de l'œuvre :
8 Juin 2011 : nettoyage du mur
9 et 10 Juin 2011 : montage de l'échafaudage
11 et 16 Juin 2011 : peinture de Jef Aérosol aidé de 4 assistants
17 Juin 2011 : Démontage de l'échafaudage
18 Juin 2011 : Inauguration officielle

Place Igor Stravinski
75004 Paris
Plan d'accès ici

7 commentaires

  1. a le

    si j’habitais dans le coin je prendrais beaucoup de plaisir à toyer cette gigantesque merde convenue. effacer des tags pour mettre du sous-art à la place ça me rend ouf.

    • goats le

      @ « a » j’suis sur que tu n’aime ni les flics, ni les juges, mais tu te comportes pire qu’eux !! On n’est pas pret d’avancer avec des propos comme ça, grandis un peu si tu pense qu’il n’y a que ce que tu fais qui compte, car tu te trompes!!

  2. a le

    De un j’adore les flics et les juges, c’est mes potes, et de deux je ne pense pas du tout qu’il n’y a que ce que je fais qui compte. j’aime le graffiti et j’aime l’art en général, mais cette pièce est d’une bêtise rare. Elle n’a ni la brutalité et la beauté des tags qu’elle recouvre, ni le centième d’intérêt conceptuel qu’aurait la pire oeuvre exposée en face. Franchement c’est une blague ce truc, un pochoir géant pour dire aux gens de se taire, mais c’est quoi, du street art de droite?

  3. QUIREX RD le

    Je vais dans le sens de « a ». Ce pochoir géant est une merde convenue, et c’est bien ça le problème. Le copinage entre l’institution et le « street tarte » a toujours donné naissance (en France surtout) à des productions bâtardes, mélange d’une volonté légitime de reconnaissance, et de compromis hypocrites.

    Quand on fait la bise à la Mairie pour une œuvre officielle, on se la fait mettre trois fois : une première, en travaillant pour des gens qui n’ont aucun scrupule à passer au karcher toute les pièces qui sortent du cadre. Une deuxième, en renforçant l’opposition « vandal contre vendu » sans jamais réussir à tenir un discours intelligent sur la pratique du graffiti (tu penses bien que ce type d’action se réserve plus à Mme Michu, qu’aux artistes). La troisième c’est l’attraction à bobos, touristes et grands-mères promenant leurs caniches que ce truc va devenir. La démarche artistique jetée aux orties. Un vrai cirque. Ne jeter pas de cacahuètes aux singes.

    Au fait, Jef Aérosol c’est qui déjà ?

  4. goats le

    Vandal contre vendu?! Mme Michu?, l’art dans la rue se doit d’être ceci ou cela, et ne devrais parler qu’a ses pairs !! Ce que j’appelles de la branlette égocentrique… Vous êtes plus élitiste que le ministère !! Et je persiste, plus flic que les flics, plus juge que les juges, vous édictez des règles et des principes que vous ne pourrez défendre qu’entre vous … allez un peu de courage et un coup d’extincteur anonyme pour exprimer votre point de vue !!!
    Qui est Jef Aérosol? Ah…., ok, je comprends mieux ton point de vue

    • a le

      personnellement je m’en fous que ce soit un vendu, ça me fait même plaisir qu’il gagne sa croûte en faisant son truc. ce que je lui reproche c’est de faire une merde convenue, et que c’est moins bien que les tags qui étaient en dessous. après je donne juste mon avis, je suis ni juge ni dieu, et j’ai pas forcément raison. et je suis sûr que ça doit trouver son public (parmi les élus UMP : ) ) mais ça me désole un peu que ce soit si peu pertinent artistiquement et graffitiquement parlant. mais bon jef, si c’est toi ou si tu me lis, j’ai rien contre toi, je t’aime.

  5. PAVUPAPRIs le

    La reconnaissance artistique ne passe pas toujours par l’institutionnalisation.
    Jef Aérosol, né en 1957, est sûrement fatigué et souhaite un certain « confort » tout comme ses acolytes Miss Tic, Mosko & Associés, artistes subventionnés par la / les mairies. C’est juste de la décoration, pas mieux pa pire que les bolosses qui sont payés pour faire un camion ou un store. Heureusement Kidult va sûremnt faire justice lui-même (et faire la promo de ses dernières crasses).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>