Festival Artaq 2011 @ Angers

Angers accueille les 27, 28 et 29 Mai 2011 le festival Artaq, une manifestation qui mettra à l'honneur les pratiques artistiques urbaines, en investissant le centre ville de nombreuses expositions et performance live.

Artaq est un événement qui propose à la fois :
– un temps de médiation, de pratique et de valorisation des arts urbains par des ateliers destinés aux jeunes des quartiers.
– un temps de concours international pour récompenser de nombreux artistes.
– un temps de festival pour mettre à l'honneur des artistes du street art émergents et confirmés.
– un temps d'exposition à Angers, Paris, Bruxelles, Berlin et Lyon.

La vidéo de l'exposition qui s'est déroulée à la Galerie Espace Art 22 à Bruxelles en 2010 :

La vidéo de l'exposition de Berlin en 2010 :

Cette 2ème édition du festival conduira à l'élaboration d'un 2ème Artaq Bookzine, un livre d'art bilingue (français / anglais) de 192 pages regroupant les travaux des lauréats.

Les nominés et lauréats aux Artaq awards 2011 sont :

Prix spécial du jury :
Belin, Spok

Artaq Awards :
Atm-Sohei, Boa Mistura, Darling Jim, Hart Brian, Helin Yvette, Jote Kaalam, Kanos, Macay, Nespoon, Olek, Pawzant, Rensone, Repaze, Sueno Marco, 3TTman, Mathieu Tremblin

Artaq Mentions :
Alex Hornest, B47 (FRG & DME), 108, Chambrun Franck, Crin, Hawajriart, Martindale Sean, Orticanoodles, Saidokins, Shaka, Yoh Nagao

Quelques photos des nominés et des lauréats de l'édition 2011 :

12 commentaires

    • Angevin anonym le

      Ouai et quel hypocrisie d’la part d’une des villes les plus antigraffiti de france

  1. Bise le

    il y aura de la lettre, un mur sera réalisé qu’avec des gens de l’ouest pronant un graffiti plus moderne : Torpen, Frida, Pax, Pubis, Cor21, Inde, Persu, Bise, l’Outsider…

  2. Orasme le

    Je vis a Angers et le slogan de ma ville c’est  » Angers, ville propre  »
    Je comprend pas pourquoi on a Artaq mais au moins ils nous payent de la peinture

    • sonneper le

      Les mecs l’hypocrisie concernant le graff ça existe dans la plupart des villes françaises.
      Le buff automatique est installé dans les petites comme dans les grandes villes dans des endroits parfois inutiles et autrefois tolérés…
      Alors réjouissez vous d’avoir un festival comme l’ARTAQ malgré tout…
      peace

  3. *** le

    Ce n’est pas parce qu’une ville souhaite rester propre qu’elle est anti-graffiti, et ce n’est pas parce qu’une ville est complètement retournée qu’elle est pro-graffiti, attention aux amalgames. Pour avoir pratiqué façon vandal (et esquivé de peu les embrouilles vénères !) et du terrain sur Angers, que la lutte anti-vandal (et non pas anti-graffiti) soit si présente au travers de la répression policière et du nettoyage des tags ( qui entre nous sont la plupart du temps relativement vilains, à croire qu’Angers attire les manchots du geuta’ vandal ) je trouve ca normal, ca fait parti du jeu en quelque sorte …. C’est facile d’aller niquer un village de 50 habitants où le comico compte 3 schmit’. Mais Angers a permis aussi au travers d’évenements hip-hop ou de façon plus large, street, en réunissant bon nombre de disciplines, de favoriser énormément de rencontres entre artistes, performeurs, ou simples amateurs, je crois qu’il faut tirer le meilleur parti de ce genre d’évènements et arrêter de cracher dans la soupe. Parce qu’au final on se rend bien compte que se sont toujours les mêmes qui ne sont jamais content, qui gueulent lorsqu’il ne se passe rien, et critiquent lorsqu’un évènement est mis en place, et se sont ces mêmes personnes que l’on va retrouver les premières sur les spots de l’évènement, alors qui parle d’hypocrisie … ?

    • Angevin anonym le

      Alors là chapeau !!! Joli discours!! *** tu travail pour la mairie d’Angers non ? Lorsque je parle d’hypocrisie ce n’étais pas pour critiquer « Artaq » mais parce-que j’étais présent lors de l’inauguration de la façade de ma maison de quartier (réalisée par des graffeurs locaux je crois) et que Mr le maire (PS) a fais un discours purement anti graffiti et street art. Nous parlant, en substance, de ces mouvements comme étant source de désordre public, que la réa-propriation de lieu public par des sois-disant artistes devait être arrêtée et réprimée, que l’espace public ne devait pas être un lieu d’expression libre , désorganisée et non contrôlée….. donc je redit haut et fort quel Hypocrisie de la part de la mairie d’Angers de créer un festival estampillé « street art » alors que tous l’intérêt de ce mouvement est, de mon point de vue, sa liberté, sa spontanéité, son éventuelle désorganisation et surtout ce coté politiquement incorrect que Mr le maire d’Angers trouve plus insupportable que le pourrissement de mon quartier pour futur plus value immobilière.
      Donc oui je crache dans cette soupe politique sans gout et sans saveur.

  4. *** le

    Blablabla … on peut en »dénoncer » pendant des heures des choses comme ca, machin a fait si mais il pense ca, c’est partout pareil dans tous les milieux, faut arrêter de se plaindre, ca avance à rien ca a jamais fait bouger les choses. Le concret c’est qu’il va se passer un truc ca va réunir du monde, alors keep cool et on s’contente de kiffer.

     » Ouai et quel hypocrisie d’la part d’une des villes les plus antigraffiti de france  » c’est étonnant comment on ne retrouve absolument pas tout ce que tu as dis avant au travers de cette phrase. Donc là c’était la ville qui était anti-graffiti, après tu parles du discours du maire, et enfin tu redis  » quel Hypocrisie de la part de la mairie d’Angers « , donc finalement c’est la mairie. Ca fait quand même trois choses différentes, le maire c’est pas la mairie, et la mairie c’est pas Angers. Et puis entre nous j’pense que tu as un peu transformé les mots du discours dont tu parlais, mais bon ca c’est une autre histoire.

  5. Angevin anonym le

    Désolé de ne pas être à la hauteur, j’ai arrêter les cours de français de bonne heure. Et oui j’ai déformé le discours de Mr le maire d’Angers, mais c’est ce que j’en ai compris. J’aurais peut-etre du rester plus longtemps à l’école :)….. Je reste convaincu, ne comprend pas ce retournement de veste et préfère kiffer des choses plus spontanées.
    Peace.

    • *** le

      J’retourne pas ma veste, simplement c’est à 10/12 piges que j’me suis rendu compte que entre ce que disaient les gens et entre ce qu’ils faisaient il y avait souvent un fossé, (apparemment pour toi ca a l’air tout neuf …) Alors j’ai arrêté d’attendre que les choses arrivent, surtout dans le graffiti, si tu veux quelque chose faut aller le chercher toi même. Et si tu attend d’une ville qu’elle mette en place des évènements de façon spontanée, héhé, tu vas attendre un moment bonhomme, ya un truc qui régit tout dans le monde où l’on vit, même les rapports humains, ca s’appelle le bif’ .

    • Angevin anonym le

      Merci monsieur pour ces belles leçons de français et de vie.
      Piiiisse….

  6. AZEROner le

    moi jvoudrais juste savoir ou seront basés les spots pour peindre ^^ ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>