Los Angeles: Revok en prison

L'expo Art In The Streets ayant actuellement lieu au MoCA de Los Angeles a conquis à la fois les critiques et le public, et une fois de plus Revok en était une des vedettes. Mais tout le monde ne l'entend pas de cette oreille, et surtout pas le le shérif de L.A. pour qui Revok n'est rien d'autre qu'un dangereux criminel membre d'un gang de graffiti writers : les MSK…

Grâce à l'utilisation des techniques les plus insidieuses habituellement réservées aux criminels internationaux type passeurs de drogue ou tueurs à gage, Revok vient d'être à nouveau arrêté à l'aéroport de LAX par les hommes du shérif ce Jeudi 21 Avril 2011, alors qu'il s'apprêtait à prendre un vol pour l'Irlande.

Ce n'est pas nouveau pour Revok, mais dans cette affaire c'est plutôt le timing qui laisse songeur, l'arrestation ayant eu lieu juste avant Pâques, et surtout pile poil pendant l'exposition majeure du MoCA.

« Les vandales s'adonnant au graffiti sont des criminels, et s'ils persistent à endommager des propriétés privées, ils doivent aller en prison et payer pour la réparation des dommages. »

Lieutenant Vince Carter, Sheriff's Metro Transit Services Bureau.

la MTSB publie pourtant une liste des Most Wanted Taggers, et Revok n'y figure pas, ce qui montre bien que tout ce que veux le shérif ici, c'est se faire un peu de publicité. Le prétexte invoqué pour justifier de cette brutale arrestation : des amendes impayées…

La caution que devra payer ce « dangereux criminel » est de $320,000. A titre de comparaison, toujours à Los Angeles, un couple ayant maltraité un enfant a récemment dû payer $150,000 de caution pour sortir de prison… Ah, le rêve américain !

Sources : LA Taco, Los Angeles Times

4 commentaires

  1. Le Cout-Cout le

    Le cauchemar américain ui !

  2. j espère que la décision n’est pas irrévokable !

  3. HAHA

  4. Lino le

    Il doit Payer plus qu’un couple de connard qui frappent leurs gosses c’est honteux!