Interview Niels Shoe Meulman

Lettercult, site destiné aux amoureux de la lettre et aux passionnés de typographie, a consacré Niels Shoe Meulman personnalité de l'année 2010. Ils en ont profité pour revenir sur son parcours de graffeur/typographe et lui ont posé quelques questions, nous avons traduit l'interview.

Un adolescent entre dans un magasin de livres, 1981.

Il est timide, ne parle à personne, n'ose pas regarder les gens dans les yeux. Il regarde toujours par terre, en direction de ses chaussures. Il attrape un tabouret pour atteindre les étagères les plus hautes. Il descend quelques livres et s'assoit tranquillement pendant des heures, à tourner les pages, à absorber les images. Ce qui est étrange, se dit le vendeur, c'est que ce gamin ne lit que des livres de typographie, de logos japonais ou de choses anciennes. Ce garçon, c'est Niels Shoe Meulman à l'âge de 14 ans.

« Oui, ils pensaient que j'étais un peu étrange »

Dés que le vendeur tournait le dos, il en profitait pour prendre quelques feuilles de Lettraset pour voir ce qu'il pouvait en faire chez lui. Il aimait passionnément l'Antique Olive Nord Excoffon et le Compact, mais aussi l'Optima et l'Avant Garde, pour nommer quelques polices parmi ses favorites. A 16 ans, il était capable de dessiner des alphabets entiers extraits des catalogues Lettraset ou Mecanorma. Cette passion pour les lettres peut sembler étrange pour un ado de 14 ans mais elle a permis à un gamin introverti de s'exprimer à haute voix.

Pour passer le temps pendant les long mois d'été à Amsterdam, les ados se regroupaient en crews et peignaient des symboles et des logos la nuit venue. Son symbole était une chaussure mais pour être sûr que les gens comprennent, il l'écrivit en toutes lettres et en anglais : Shoe.

La passion de la typographie et les graffitis de New York ont conduit Shoe à dessiner son nom sous diverses formes partout ou sa bombe l'emmenait. Shoe a déchiré Amsterdam, pour utiliser le langage du moment. Il est devenu rapidement le pionnier de ce mouvement.

Il a également rencontré quelques légendes : Rammellzee, Eric Haze, Quik, Keith Haring, et Dondi. Il a peint dans de nombreuses villes et a formé le crew CTK (Crime Time Kings) avec Bando (Paris) et Mode2 (Londres). A 18 ans son nom était connu parmi les graffeurs du monde entier. Niels Shoe Meulman est devenu une légende de la rue.

En tant qu'adulte, faire du graffiti ne le menait nulle part. Il s'en rendait compte. Après un temps dans l'armée, il rencontre Anthon Beeke, un design graphique hollandais très respecté. Beeke lui propose alors de commencer un apprentissage à ses côtés.

« C'était un apprentissage classique, J'ai été confronté à toutes sortes d'aspects mécaniques du design. »

Un résumé de ce qui s'est passé ensuite :
-Shoe crée sa propre agence Caulfield & Tensing
-BBDO Worldwide rachète Caulfield & Tensing et garde Shoe pour diriger le secteur de la promotion internationale
-Shoe monte une nouvelle agence Unruly
-MTV embauche Shoe en tant que directeur artistique
-En 2007, Shoe se rend à New York et passe du temps avec Haze rencontré pendant son adolescence. Shoe développe alors Calligraffiti, une fusion entre calligraphie et graffiti pour ensuite en faire le sujet d'une expo solo à Amsterdam.

Au fil du temps, il s'est réinventé, encore et encore.

« Se réinventer peut être une force en soi, le sentiment de contrôler complètement son destin. »

Les alphabets ont guidé sa vie pas à pas. En 2010, le livre de Shoe intitulé Calligraffiti est publié, il en assure la promo dans 22 villes. C'est le couronnement de sa carrière de calligraphe qui a su s'adapter à tous types de supports et à toutes les méthodes. Sa passion l'a conduit à parcourir le globe et le ramène chez lui, c'est un cercle complet.

La tournée fut un succès. Shoe s'est arrêté à Los Angeles, Boston et Berlin. Il a bu, fumé et dessiné des tonnes d'alphabets, rencontré des gens et retrouvé d'anciennes connaissances.

Quelques questions :

Tu as dit que tu assumais complètement le fait d'être un artiste.
Tout ce dont tu as besoin pour être un artiste c'est de le décider. Mais si tu veux payer tes factures il te faut quelqu'un pour vendre ce que tu fais. Tu parlais d'un galerie d'art ? Oui pourquoi pas, mais après 3 ans passés dans différentes galeries, la plupart d'entre elles me semble incompétente.
Au moment ou j'évoquais ce problème j'ai reçu une proposition très intéressante pour un garage dans un quartier un peu pourri d'Amsterdam et je me suis rendu à l'évidence, il était temps de faire les choses moi-même. Unruly Gallery en est le résultat.

Pourquoi ce nom ?
Unruly (indiscipliné) traduit une attitude, le logo tourbillonnant était un drapeau pour une agence de marketing, c'est ensuite devenu une marque d'écharpes et maintenant c'est une galerie. Les marques réinventent leur logo régulièrement, nous, on a choisi de garder le même logo mais on a réinventé notre entreprise.

Tu utilises souvent la phrase, être dans le flow.
Bien sûr, le flow de l'encre de mon marqueur.

Tu es aussi dans le flow dans la vie de tous les jours, non ?
Quand j'étais gamin, je ne voulais vraiment pas faire comme les autres et être un suiveur, en vieillissant (à 40 ans) je me rends compte que j'ai gagné une grande sagesse à avoir eu ce comportement.

Comment c'était Amsterdam dans les années 80 ?
C'était génial pour un gamin de mon âge, spécialement quand tous les graffeurs de New York débarquent pour partager leurs expériences.

Quels sont tes projets ?
Mes peintures deviennent de plus en plus abstraites et tu sais qu'une chose ne peut pas devenir deux choses (Hagakure), une rupture a eu lieu entre mon Calligraffiti abstrait et mon Calligraffiti qui transforme un mot en une image. On verra comment ça se développe.

5 Choses que les gens ne connaissent pas de toi.
1. Je suis membre d'un groupe terroriste d'Amsterdam appelé SKG (Stads Kunst Guerrilla).
2. Je ne comprends pas pourquoi les gens s'entêtent à croire en quelque chose qui n'existe pas : Dieu.
3. tout ce qui m'est arrivé en 2010 a été rendu possible par Adele Renault et Adam Eeuwens.
4. Je suis receveur de balles dans une équipe de baseball qui s'appelle les Pirates d'Amsterdam.

Quelques réalisations de Shoe :

Calligraffiti, livre consacré aux travaux de Shoe, est toujours disponible ici sur Allcity.fr, ainsi que ses marqueurs spécial calligraphie et t-shirts en série limitée fabriqués spécialement par On The Run.

4 commentaires

  1. RAP 2122 le

    shoe, 11ans en 1991????????? attention à ce que vous relayez !!!!!

    • All City le

      1981 et non pas 1991 bien sûr, coquille corrigée, merci.

  2. voyageur le

    « Niels Shoe Meulman est devenu une légende de la rue »

    Je me permets de souligner ce point, en vertu de qui/quoi il a été décrété que c´est une légende? Je ne le conteste en aucune facon, mais c´est pour rester dans l´actualitée du moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>