graff market

Obey: collection automne 2012

En vingt ans de carrière, Shepard Fairey est devenu une icône mondiale incontournable du street art et de l'art contemporain. Initiée par son célèbre pochoir André the Giant, son œuvre s'inspire fortement de l'imagerie révolutionnaire soviétique et joue avec l'idée d'un art répétitif qui viendrai laver le cerveau des masses. Le plus souvent contestataire, le travail de Shepard Fairey met aussi en avant les icônes internationales du rock et de la contre-culture.

Artiste de plus en plus côté, Obey expose avec succès ses réalisations dans les galeries du monde entier. Pour aller plus loin dans sa dynamique de propagande, il a lancé depuis quelques années la marque de vêtements Obey Clothing.

La nouvelle collection automne 2012 est disponible ici sur Allcity.fr –  Sweat-shirts, T-shirts,casquettes et bonnets en quantités limitées.

Enfin, une exclu qui ravira tous ceux qui n'ont pas eu le temps de se l'offrir en Février dernier, et qui ne souhaitent pas la payer 3 fois son prix sur Ebay, comme c'est le cas ici… Nous avons pu mettre la main sur un nouveau mini stock de bombes collector's Obey !

40 exemplaires seulement, qui nous ont été accordés lors de la venue récente de l'équipe d'Obey à Paris. La bombe coûte 22,90€ et est disponible à l'unité  ici, uniquement sur Allcity.fr.

writer's bench

Toulouse: South Painters 2012

South Painters est le graffiti shop historique de Toulouse depuis la nuit des temps, et même s'il s'est aussi mis aux vêtements depuis quelques années, il n'en reste pas moins fidèle à ses racines : le graffiti pur et dur ! D'où ce petit clip concocté à l'occasion de la sortie de la nouvelle collection de T-shirts South Painters 2012.

La série de T-shirts, intitulée FTW, est actuellement disponible au shop ainsi que, bien sûr, l'ensemble de la gamme de bombes de peinture Montana Colors.

South Painters Shop
22 rue de la Bourse
31000 Toulouse

Plan d'accès ici.

writer's bench

Kidult Vs. Marc Jacobs: Round 2

La polémique déclenchée sur le net par l'action de Kidult sur la façade de Marc Jacobs n'en finit pas d'enfler. Mais ce n'est pas à un vieux singe qu'on apprend à faire des grimaces, du coup Marc Jacobs avait intelligemment repris à son compte l'attaque à l'extincteur de son magasin, en la revendiquant par la vente d'un t-shirt intitulé Art by Art Jacob$ reproduisant la photo de sa vitrine vandalisée, et se moquant ouvertement de Kidult en proposant le t-shirt au prix ridiculement élevé de 689$… ou 680$ signé par l'artiste, si vous voyez le sous-entendu – les œuvres signées étant habituellement vendues plus chères.

Ni une ni deux, Kidult récupère la récupération (on n'en finira jamais…) et produit un modèle de t-shirt  reproduisant une photo d'action prise pendant qu'il s'attaquait à la boutique Marc Jacobs. Le T-shirt est intitulé No Art By Kidult, et vendu 6,89€ sur son site.

L'histoire ne s'arrête pas là, et devient de plus en plus subtile : Fry franchit une étape de plus dans l'absurde en reproduisant le t-shirt rose produit par Marc Jacobs sur un t-shirt blanc.

On va finir par se lasser… non ?