writer's bench

Vendôme: Mr Plume met le feu aux poudres

Vendôme mr plume met le feu aux poudres-511

Alors que le climat social en France reste très tendu (tout ne va pas mieux) et que l'incident de la voiture de police brûlée à Paris en marge d'une manifestation de la police n'en finit pas de susciter la consternation et les réactions tout azimut de la classe politique, le maire de Vendôme, certainement inspiré par l'opération de censure de la fresque des TWE à Paris, a ciblé un mur récemment peint par Monsieur Plume sur le fronton d'un espace sportif situé derrière le lycée Ronsard de Vendôme, à proximité immédiate du gymnase et de la piscine des Maillettes.

« Nous déposons plainte pour dégradation de bien public, ce dessin peut aussi être perçu comme un appel à la haine contre la police. »
– Pascal Brindeau, maire de Vendôme

La réaction de la préfecture ne s'est pas fait attendre :

« Ce dessin, outre qu'il constitue une dégradation d'un bien public, fait douloureusement écho aux événements récents marqués par les violences dont ont fait l'objet des policiers dans l'exercice de leur difficile métier. Le préfet tient à exprimer sa plus profonde réprobation devant un tel acte commis de surcroît à proximité d'un établissement scolaire et à réitérer son soutien et son attention aux forces de police du département. »

Étrange, quand on sait que Monsieur Plume était un des invités de la Triennale d'art contemporain de Vendôme l'été dernier.

« Ce graff a été réalisé les 6 et 7 Mai derniers et aussitôt mis sur mon site Facebook. Il s'inspire d'une photo prise en novembre 2014 lors des émeutes de Ferguson aux USA. C'est d'ailleurs une voiture de police américaine qui crame et ça n'a rien à voir avec les récents événements en France ! Sauf, que je travaille sur l'image et sur l'actualité, d'où le choix de ce sujet dans lequel on baigne toute la journée. »
– Monsieur Plume

Une belle opération de com de la part de l'équipe municipale, mais qui ne semble pas inquiéter plus que ça l'artiste. Il continue de jouer avec le feu avec ce 2ème mur explicite :

On attend la réaction de la préfecture ou de la mairie concernée. Il semblerait qu'à défaut de comprendre la grogne sociale, le pouvoir politique préfère museler toute sorte de contestation en revenant sur le droit à la liberté d'expression. Un petit rappel du 19ème article de la la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme :

« Toute personne a droit à la liberté d'expression; ce droit comprend la liberté de 
rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen de son choix. »

Source : La Nouvelle République