writer's bench

No More Hope – All Incluzive

No More Hope - All Incluzive-511

Cette vidéo produite par No More Hope s'inscrit dans la tradition russe hardcore. Elle offre un aperçu de la détermination de certains writers moscovites qui n'hésitent pas à braver tous les dangers pour peindre le métro ou les trains de banlieue ainsi que des extraits d'Urbex dans lesquels les explorateurs/acrobates urbains se baladent sur les grues et les toits des buildings de la capitale.

writer's bench

Australie: Modus Operandi

Modus Operandi-511

En Australie, la sortie de la vidéo Public Enemy a fait beaucoup de bruit, à la grande surprise de ses auteurs, trouvant un écho pas toujours très favorable dans les médias locaux.

Modus Operandi, documentaire réalisé par Adrian Ortega, revient sur les différents protagonistes de la vidéo dans différentes interviews et insiste sur les dangers inhérents de l'Urbex.

On retiendra particulièrement la chute de Lucas Bruce du toit en verre du centre commercial Block Arcade qui lui a valu plusieurs semaines d'hospitalisation avant de pouvoir de nouveau marcher, autant dire que c'est un miraculé…

 

writer's bench

Australie: Public Enemy

Australie Public Enemy-511

En Australie des passionnés d'Urbex, amateurs de photos et de vidéos, ont participé au projet Public Enemy, une vidéo d'une dizaine de minutes regroupant différentes intrusions, sur les toits des édifices les plus hauts de Melbourne (H&M, l'hôtel de luxe Ridges, le Crowne Plaza) agrémentées de sessions trainsurfing et de balades dans les tunnels du métro.

Le trailer :

La vidéo complète :

writer's bench

On The Roofs – What's up Hong Kong?

Vitaliy Raskalov & Vadim Makhorov, deux explorateurs urbains russes, partagent leurs expériences extrêmes sur leur site dédié, On The Roofs. Ce duo s'est spécialisé dans l'escalade sauvage de certaines des plus hautes constructions réalisées par l'homme, de la Sagrada Familia à Barcelone aux pyramides de Gizeh en passant par les plus hauts buildings d'Asie.

Cette fois, ils ont fait très fort à Hong Kong, ne se contentant pas d'accéder au toit d'un des gratte-ciel les plus hauts de la ville, ils ont réussi à hacker le panneau d'affichage lumineux situé au sommet pour se faire un peu de pub, tout en se faisant filmer par un drone…