writer's bench

Mr Poulet: je ne recommencerai plus

Amateur de friches et de lieux abandonnés, Monsieur Poulet s'est récemment attiré les foudres de la communauté bien-pensante des explorateurs urbains sur les réseaux sociaux. Un de ses poulets en a d'ailleurs fait les frais. Il présente donc ses excuses dans cette nouvelle vidéo intitulée Je ne recommencerai plus.

« Lorsque j'ai peint ce mur, je ne pensais pas qu'il y aurait autant de répercussions. sur Internet, les messages ont commencé à affluer. Tous ces messages m'accablaient. La communauté des photographes m'en voulait énormément. Il y en a même un qui a proposé de repeindre le mur et il a tenu parole, je me suis alors dit que j'étais allé trop loin, j'ai pris conscience du mal que j'ai fait, j'ai donc décidé d'aller faire des excuses et de leur dire que je ne recommencerai plus… »
-Mr Poulet

writer's bench

Shu.mov, dans les entrailles du métro de Moscou

shumov-511

Le métro de Moscou reste encore une cible très difficile à approcher. Enfouies à plusieurs dizaines de mètres de profondeur, les stations et les tunnels devaient pouvoir accueillir la population en cas de bombardements comme cela s'est produit dès 1941.

Face à ce véritable labyrinthe ultra sécurisé, certains writers n'hésitent pas à employer les grands moyens pour accéder aux rames stationnées en sous-sol. Shu.mov, un photographe russe accompagne régulièrement les crews NRA, TPD, ENC lors de ces missions commandos.

shumov-02-511

L'aventure commence à ce moment là, il s'agit de passer le plus souvent par des bouches d'aération avant de descendre parfois en rappel jusqu'au niveau des voies. Équipés de disqueuses, de pince coupe boulons et évidemment d'une lampe frontale, les writers sur-motivés déploient des moyens considérables pour parvenir à s'infiltrer dans les entrailles du système.

Ils doivent ensuite faire vite pour peindre avant de se faire surprendre par des ouvriers ou la police militaire et pouvoir sortir sans encombre et attendre leur circu.

writer's bench

Bordeaux, urbex & graffiti avec Mr Poulet

Mr Poulet Urbex-511

A l'instar de Jace et de son Gouzou, Mr Poulet peint les aventures humoristiques de sa mascotte, un petit poulet dans des lieux abandonnés et vierges de la région bordelaise.

Mr Poulet Urbex-01-511

« C'est juste un kiff, une passion, un passe temps, et il faut que ça le reste. Après tu peux considérer qu'il y a un un message militant dans le sens ou je me bats totalement les couilles de certaines règles et que je ne demande jamais l'autorisation quand je peins. »
-Mr Poulet

Mr Poulet Urbex-02-511

writer's bench

City Manifesto – L'urbex à la reconquête des villes

City Manifesto - L'urbex à la reconquête des villes-511

Arte présente une nouvelle web série de Mathias Bones intitulée City Manifesto, dont les 8 épisodes révèlent des pratiques urbaines autonomes telles que le parkour, l'urbex et le graffiti entre autres.

« À travers 8 aventures urbaines, des catacombes aux toits, de New York à Berlin, en passant par Londres et Paris, City Manifesto déjoue la surveillance, le matraquage publicitaire et les parcours fléchés destinés à aiguiller les citoyens consommateurs, pour découvrir la ville autrement. »

Dans cet épisode intitulé Jouer avec la ville, on suit Simon Nogueira, free runner se baladant sur les toits de la Défense, un groupe de skateurs dans les rues de Berlin ainsi que Farewell qui se promène avec une tente.

« Le problème des villes aujourd'hui, c'est que beaucoup sont construites pour des investisseurs étrangers qui les achètent et les revendent au gré des marchés. C'est ce genre d'investissement financier qui génère un désinvestissement social. La ville devient un produit marchand qui ne se prête à aucun engagement citoyen. Ce qu'on fait en explorant la ville avec les skateurs, les graffeurs, les base jumpers, tous ceux qui se réapproprient la ville selon leurs propres règles, c'est aussi de restituer la ville à ses habitants et à la collectivité. »
-Bradley L. Garret, socio-géographe à l'université de Southampton

Cet épisode intitulé Echapper à la surveillance est consacré à l'urbex et au graffiti en compagnie d'Aris DRS en Suède :

Jordan Seiler, qui hacke les espaces publicitaires à New York, s'explique dans cet épisode intitulé Libérer la vue dans lequel se trouve aussi un court entretien en compagnie de Farewell.

Cet épisode est consacré à l'urbex à Paris et Berlin en compagnie de Farewell et du collectif allemand DIAMONDS :

La totalité des épisodes est à visionner ici.

writer's bench

Lowest Point in Montreal

Lowest Point in Montreal -511

Un groupe d'explorateurs urbains a eu la bonne idée de se filmer pendant ses intrusions dans le réseau métropolitain de Montréal dans cette vidéo mise en ligne il y a quelques jours. La réaction des pouvoirs publics ne s'est pas faite attendre, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a ouvert une enquête pour tenter d'interpeller ces dangereux individus.

« Ce type d'intrusion, de cette ampleur, est assez rare. On peut voir [normalement] des intrusions courtes. Les personnes s'exposent à un très grand danger en faisant ça. Ils mettent leur vie en péril et celle d'autres usagers. C'est extrêmement grave. Il y a une grande vigilance dans le métro avec 135 policiers et une cinquantaine d'agents de la STM présents. Le métro est très sécuritaire à Montréal. On est toujours à l'affût de voir comment on peut s'améliorer. Penser que l'on est infaillible est une erreur. Dans ce dossier, tout ce qui est infrastructure est du ressort de la STM. »
-Carole Lalonde, chef de la section métro au SPVM

Source : Huffington Post