writer's bench

Svame, le stakhanoviste du style

Svame-02-511

Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années. Svame le prouve, âgé de 19 ans, il peint sans relâche les murs de la région de Turin, testant différents styles et combo de couleurs.

Svame-01-511

« J'ai commencé le graffiti il n' y a pas longtemps, autant dire hier! J'ai 19 ans, évidemment certaines personnes qui liront ça penseront qu'ils peignaient déjà, avant ma naissance. Tant mieux pour eux. Le graffiti permet de me faire entendre par ceux qui ne peuvent pas écouter, il me permet de voir le monde sous un autre angle, c'est la guerre et la paix en même temps, c'est aussi du travail et un atelier. »

Svame-04-511

« Je vis dans une petite ville avec très peu de writers, près de Turin. Sans mon crew, il n'y aurait pas eu de graffiti ici. A Turin, la situation est différente et je ne l'aime pas. Trop de styles mal faits et peu de bons bombers. »

Svame-03-511

« La 1ère fois que j'ai peint, j'étais jeune et complètement ignorant. Je faisais les contours avant les remplissages, j'ai éclaté 2 bombes de blanc pour faire un aplat. Ça m'a pris une heure et je me suis fait serrer par les flics. »

Source : Spraydaily

writer's bench

Les peintures en anamorphose du collectif Truly

les anamorphoses du collectif truly design-511

A l'occasion du festival Magic City qui a lieu à Dresde en Allemagne jusqu'au 8 Janvier 2017, le collectif italien Truly (Rems182, Mauro149, Mach505 & Ninja1) a peint un griffon (créature légendaire représenté avec le corps d'un aigle greffé sur l'arrière d'un lion, et muni d'oreilles de cheval) en utilisant la technique de l'anamorphose.

Dans cette configuration, le spectateur peut librement circuler dans la peinture réalisée sur plusieurs modules.

Ce n'est pas la première fois que le collectif utilise cette technique pour peindre des créatures mythologiques.

La Méduse, Turin

La Méduse, Turin

Le Minotaure, Turin

Le Minotaure, Turin

Pégase, Fondation EDF, Mulhouse

Pégase, Fondation EDF, Mulhouse

Zeus, Fondation EDF, Mulhouse

Zeus, Fondation EDF, Mulhouse

Pieuvre géante, Turin

Pieuvre géante, Turin

writer's bench

Mr Fijodor et son bestiaire graffiti dans les rues de Turin

Fijodidor-511

Fijodor Benzo opère dans la région de Turin en Italie, sous le pseudonyme de Mr Fijodor.

« Il a essayé de se trouver un alias pendant des années, mais à la fin, il a décidé d'utiliser son prénom. »

Depuis 1994, il s'intéresse au graffiti et participe à différents évènements, développant son bestiaire amusant composé de poissons, d'éléphants, de chevaux et de vaches…

Fijodor-02-511

A l'occasion du projet Effimural, Fijodor a été invité à peindre un mur en face de la gare de Turin :

writer's bench

Spraytrains, le trainspotting au féminin

Spraytrains trainspotting au féminin-511

Depuis 2009, le Tumblr Spraytrains regroupe une quantité impressionnante de photos de trains peints dans la région Nord de l'Italie.

On y trouve également de nombreuses photos des métros de Rome et Milan largement reprises sur les réseaux sociaux. Les writers locaux sont ravis de cette initiative et font des clins d'œil réguliers à la jeune femme en charge de ce site sous forme de dédicaces dans de nombreux panels en circu'.

« Au début je ne connaissais absolument rien au graffiti sur train, j'aimais tout simplement regarder les trains peints durant mon trajet quotidien pour aller à l'université. Les choses ont changé, je suis désormais consciente de ce que je fais, mais le frisson qui me parcourt quand je poursuis un panel est resté le même. Vous pouvez me définir comme une blogueuse, une photographe ou choisir l'étiquette qui vous convient. Spraytrains est un projet que j'essaie de mener le plus loin possible. C'est possible grâce à l'engouement de la communauté des writers qui me suit et qui me donne la motivation et l'inspiration pour faire mieux chaque jour. »
-Spraytrains

Spraytrains trainspotting au féminin-01-511

Pour en apprendre un peu plus sur cette jeune femme passionnée par le graffiti sur trains, The Hundreds lui a demandé de sélectionner quelques photos et de les commenter.

Alone, Milan.

Alone, Milan.

« J'étais dans une des gares de Milan le soir ou j'ai pris ce panel en photos parmi d'autres. C'était la fin du mois de Février, je déménageais de Milan pour bosser à Turin. Je ne savais pas quand j'allais pouvoir revenir à Milan, j'en ai donc profité pour prendre en photos tout ce que je pouvais. Ce qui était assez fou, c'est que je me trimballais des bagages, dont un énorme sac à dos et un sac de voyage. Je ne sais vraiment pas ce que les gens pensaient en me regardant passer de quai en quai, m'arrêtant régulièrement pour prendre un panel en photo. J'ai failli loupé mon train, mais au final, je suis très contente de ma session benching. »

Prontociao

Prontociao.

« En fin de journée, je m'apprêtais à rentrer en raison de la faible luminosité. Je me retourne et me décide à prendre la photo de ce vieux monsieur regardant un train entièrement taggué. J'aime cette photo, même si ce n'est pas un panel. Je me suis décidée à l'uploader en ajoutant la légende Prontociao qui se réfère au tag Ciao sur la tête du train. C'est aussi une expression typique de Milan quand on décroche le téléphone pour dire allo. Ce post a atteint 2700 likes sur Tumblr. Je ne m'y attendais vraiment pas. La plupart des gens l'ont rebloguée mais ont aussi ajouté des poèmes et des citations sur les voyages, la liberté, et les relations à longue distance. A ce jour, c'est la photo la plus populaire du blog. »

Chas, Milan.

Chas, Milan.

« En Avril dernier je me suis rendue à Milan pour le Meeting of Styles. C'était la première fois que j'en entendais parler. C'était un évènement qui se déroulait pendant 3 jours, des writers venant d'un peu partout se sont retrouvés pour peindre des murs légaux. Je pense que ça doit être sympa pour eux de retrouver et de faire de nouvelles rencontres. J'étais vraiment timide, j'ai pris quelques photos d'action. Première confession : regarder des gars peindre des murs légaux, ce n'est vraiment pas ma tasse de thé, surtout sous un soleil de plomb. Deuxième confession : si un graffeur ne peint pas de train, ce n'est pas un vrai writer. Ce fut une triste révélation ce jour là. Je me suis baladée, j'ai lu leurs lettrages, leurs noms, mais cela m'a laissée complètement de marbre. On peut se dire que vu que le graffiti sur trains est illégal, il n'y a aucune raison que les trainwriters se retrouvent dans cet évènement. Pourtant certains sont venus, d'autres s'en fichent complètement. Le terme de graffiti writer prend désormais d'autres significations pour moi. Certains writers invités en ont tout de même profité pour peindre quelques trains. Les jours suivant le Meeting Of Styles, j'ai pu prendre en photos quelques panels d'étrangers comme ce Chas. »

Quelques photos extraites du Tumblr Spraytrains :

La jeune femme s'est également lancée dans la réalisation d'une version papier de son Tumblr dans lequel on trouve de nombreux panels.

Spraytrains trainspotting au féminin-06-511

Le 1er numéro de Spraytrains contient 84 pages en couleurs.

Il est disponible ici au prix de 5 euros.