writer's bench

Akume, lettrages aux couleurs qui claquent

Akume-01-511

Originaire de Sydney, Akume s'intéresse au graffiti en 2004. Depuis il multiplie les peintures sur murs en Australie, testant différentes combinaisons de couleurs en compagnie de son crew, les TNS.

« Le style de New York a toujours eu une grande influence sur moi et ma manière de penser. J'aime bien faire des freestyles, cela me permet d'avoir plus de flux et de liberté, mon style est alors connecté avec ce qui se passe vraiment dans mon esprit. »

« Je pense que les couleurs doivent être choisies judicieusement. Je me dirige généralement vers des couleurs qui flashent, le remplissage ou le contour les fait ressortir. Lorsque j'utilise des tonalités sombres, je m'assure de bien les mélanger avec un ton lumineux. Quand on regarde mes graffs je veux qu'on en prenne plein les yeux. »

« Quand on étudie les arts plastiques, le design graphique, l'architecture, le design d'intérieur et tout ce qui concerne un travail précis et détaillé, on acquière généralement un souci du détail, on sait aussi comment organiser les couleurs. »

Accompagné du photographe Jieskie, Akume se rend parfois dans les tunnels de Sydney pour peindre.

Akume à l'œuvre en 2015 :

Source : MTN-World

writer's bench

Set, peindre pour le plaisir

Set-02-511

Originaire de Sydney, Set peint depuis 2001 dans un style s'inspirant du semi wild style new-yorkais mis à la sauce australienne. Au delà des considérations purement techniques, Set peint tout d'abord pour son propre plaisir, pour avoir la satisfaction de peindre une pièce qui lui plait.

Set-04-511

« Je continue de peindre car je trouve ça encore marrant (parfois). J'ai un tas de raisons de m'arrêter et le jour ou j'en aurais marre, je le ferai. Plus facile à dire qu'à faire. »

Set-05-511

« Je suis désolé ceux (particulièrement les ados) qui peignent uniquement pour montrer leurs trucs sur internet plutôt que de peindre par plaisir. Ils postent tout sur Instagram, je peux leur garantir que d'ici quelques temps, ils le regretteront et qu'ils penseront que leurs peintures sont bien faiblardes. »

Set-03-511

« J'ai rencontré pas mal de gens cool dans le graffiti, certains sont devenus des amis proches et aussi pas mal de gens désagréables. Ce n'est pas parce qu'on partage un intérêt commun qu'on est obligé d'être pote et de peindre ensemble. Par pitié, épargnez moi les histoires d'ego, tu n'es ni un architecte ni un chirurgien talentueux, juste un writer… »

Set-01-511

L'intégralité de l'entretien est à lire sur Spraydaily.