graff market

MTN Limited Edition: Chanoir

Alberto Verajano alias Chanoir est un peintre parisien d'origine colombienne. Influencé par la scène post graffiti du milieu des années 90, il crée rapidement un univers bien à lui caractérisé par un style naïf voire enfantin. Son personnage fétiche, le fameux chat noir, tient un rôle central dans son travail.

Au début des années 2000, installé à Barcelone, il crée le crew 1980 qui va marquer durablement la scène street art de la capitale catalane et le faire connaitre à l'international.

Les voyages de Chanoir l'ont amené à peindre de nombreux murs au quatre coins de la planète. Ses chats ont également envahi les galeries où il rencontre un réel succès. Il y présente ses toiles, bien entendu, mais aussi des performances ainsi que des installations multimédia.

Chanoir X El Xupet Negre

Montana Colors lui dédie une bombe de leur série 2014 d'éditions limitées. Le design de la bombe est lithographié, c'est-à-dire imprimé directement sur le métal et non pas apposé sur une simple étiquette papier. Ce modèle est produit en série limitée à 500 exemplaires estampillés par l'artiste. Chaque bombe est vendue dans une boîte vitrée en bois, de quoi satisfaire les collectionneurs les plus exigeants.

La bombe est disponible dès maintenant ici sur Allcity.fr et dans les All City Stores en France.

graff market

MTN Limited Edition: El Xupet Negre

Le catalan El Xupet Negre a commencé à marquer les murs de Barcelone en 1987. C'est dès 1989 qu'il se décide à poser un logotype au lieu de son nom. Fortement influencé par ses études de design et de publicité, il veut créer un symbole immédiatement reconnaissable comparable au logo d'une marque.

Cette tétine noire va lui donner son alias et définir toute sa carrière d'artiste. Une œuvre basée sur la répétition qui mêle persévérance et obsession. Son influence dans le domaine des arts urbains est notable car il est un des premiers à créer un pont entre le graffiti et le street art jusque là essentiellement constitué de pochoiristes.

Dès 1998 il étend son travail aux toiles sans pour autant abandonner son premier amour, la rue.

Montana Colors lui dédie une bombe de leur série 2014 d'éditions limitées. Le design de la bombe est lithographié, c'est-à-dire imprimé directement sur le métal et non pas apposé sur une simple étiquette papier. Ce modèle est produit en série limitée à 500 exemplaires estampillés par l'artiste. Chaque bombe est vendue dans une boîte vitrée en bois, de quoi satisfaire les collectionneurs les plus exigeants.

La bombe est disponible dès maintenant ici sur Allcity.fr et dans les All City Stores en France.

shows

Stripe Up Your Life X Stabilo

STABILO

La marque STABILO est depuis longtemps un des outils de prédilection des amateurs de sketches Graffiti. Plus particulièrement le stylo-feutre Point 88 (reconnaissable à ses rayures orange et blanc caractéristiques) très apprécié pour la réalisation d'outlines.

La marque organise la tournée en France autour du thème des cultures urbaines. Une occasion unique de découvrir le Hockern, un nouveau sport urbain en provenance de Berlin qui à la manière du skate permet d'enchaîner les tricks mais avec un… tabouret ! Facile, peu encombrant en matériel, ce nouveau sport est un mélange de danse, de skate et de running. Dextérité, rapidité, souplesse et sens de la glisse sont requis.

En plus des démonstrations live de ce sport d'un nouveau genre, de nombreux lots sont à gagner avec le jeu Point 88. Munis de leurs smartphones, les participants devront remporter un défi photo : shooter 5 éléments pour remporter 88 points (une dalle zébrée Stabilo, un objet urbain orange, un Hockern en démonstration, un décor aux codes graphiques et une figure libre de style).

STABILO Stripe up

Après avoir investi Paris et Lille, le tour se poursuit ce samedi 04 Mai Place Bellecour à Lyon à partir de 13h. Par la suite les escales se feront à Nice (11/05), Marseille (18/05), Toulouse (25/05), Bordeaux (01/06), Nantes (08/06), Rennes (15/06) et Strasbourg (29/06). Pour plus d'informations sur la tournée (horaires, lieux) rendez-vous sur les pages FacebookTwitter et Instagram de Stabilo.

Article sponsorisé

writer's bench

Montréal: arrêtée pour une photo de street art sur Instagram

Quebec-arrestation-instagram-511

Au Québec, cette nouvelle risque d'inquiéter ceux qui pensent encore que le recoupement et l'utilisation de données personnelles publiées sur Internet ne remet pas en cause la liberté d'expression… Voici en effet un beau contre-exemple : une jeune femme a eu la surprise de voir débarquer la police à son domicile pour une photo de street art postée sur Instagram. L'œuvre représente le porte-parole de la police de Montréal, Ian Lafrenière, avec une balle dans la tête et la mention ACAB (All Cops Are Bastards).

Jennifer Pawluck a pris la photo en question dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal, à la fin du mois de Mars.

« Plusieurs de mes amis n'aiment pas la police. J'ai pensé que ce serait drôle de mettre la photo sur Instagram. Je ne sais même pas qui c'est, Ian Lafrenière. »

À sa grande surprise, des policiers se sont présentés à son domicile mercredi matin munis d'un mandat l'accusant de harcèlement criminel envers le porte-parole bien connu du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Elle a été amenée au poste de police, où elle est restée en détention près de quatre heures, selon ses dires. Le SPVM n'avait pas retourné les appels du Huffington Post Québec au moment de publier.

Le mandat d'arrestation, que le Huffington Post Québec a pu consulter, stipule que Jennifer Pawluck :

« a agi à l'égard de Ian Lafrenière dans l'intention de le harceler ou sans se soucier qu'il se sente harcelé […] ayant pour effet de lui faire raisonnablement craindre pour sa sécurité. »

En attendant son procès, la jeune femme devra éviter de se trouver à moins d'un kilomètre du quartier général du SPVM, de même que du lieu de résidence de Ian Lafrenière.

Jennifer Pawluck est une habituée des manifestations contre la hausse des droits de scolarité. Elle a été interpellée trois fois lors d'arrestations de masse depuis l'an dernier. Toutefois, elle n'avait jamais été arrêtée en vertu du code criminel auparavant.

« Je ne suis pas une personne violente. Je ne voulais faire de mal à personne. »

Jennifer Pawluck affirme que son arrestation s'est déroulée dans le calme mercredi matin. Les policiers se sont présentés à son domicile vers 10h30 et étaient sympathiques, note-t-elle.

« Ils m'ont lu mes droits et je n'ai pas été menottée. »

La jeune femme entend contester l'accusation et plaider non coupable. Elle comparaîtra le 17 Avril 2013.

Harcelement Quebec - 511

Source : Huffington Post