writer's bench

Macédoine: la révolution des couleurs

Macedoine la révolution des couleurs-511
A Skopje, capitale de la Macédoine, depuis bientôt plus de 2 mois, les manifestants ont pour armes des pistolets à peinture, pour cibles des bâtiments officiels, et pour combat, la corruption. Chaque soir, ils imposent un bon ravalement de façade aux bâtiments officiels, pour beaucoup construit à grands frais sous l'impulsion de Nikola Gruevski. Et c'est bien l'ancien Premier ministre que les peintres en herbe visent.

Le 12 Avril 2016, le chef de L'État macédonien, Gjorge Ivanov, a décidé d'amnistier des politiciens impliqués dans un vaste système d‘écoutes téléphoniques illégales. Cette décision, perçue comme une atteinte à l'État de droit, a mis le feu aux poudres. Les manifestants accusent le parti au pouvoir, le VMRO-DMPNE (droite nationaliste), et notamment son chef de file Nikola Gruevski, ex-Premier ministre, d'avoir orchestré ce système d'écoutes, révélé par l'opposition l'année dernière.

« On proteste depuis 70 jours maintenant et notre action a été baptisée révolution de couleurs. Nous avons tous les mêmes demandes, auxquelles le gouvernement ne réagit pas. Cela fait plusieurs fois qu'on dit qu'on perd patience, on ne veut plus plus attendre, et on ne veut pas non plus laisser tomber nos revendications. »
-Maja Maracanin, manifestante

Macedoine la révolution des couleurs-02-511

Les manifestants exigent le retrait de l'amnistie, et la démission du président macédonien. Ils réclament des enquêtes sur des scandales qui éclaboussent des représentants du pouvoir et des élections justes. Ils ne décolèrent pas à Skopje, plus de 20 000 d'entre eux ont investi le 20 Mai 2016 les rues de la capitale, parant de couleurs vives le ministère de la Justice.

Ministère de la Justice, Skopje, le 20 Mai 2016

Ministère de la Justice, Skopje, le 20 Mai 2016

Si des incidents se sont produits lors des premiers rassemblements en Avril 2016, les défilés quotidiens se déroulent depuis de manière pacifique, et les manifestants équipés de catapulte propulsent des ballons remplis de peinture sur les façades des bâtiments gouvernementaux.

Devant le Parlement, Skopje, 16 Mai 2016

Devant le Parlement, Skopje, 16 Mai 2016

Un reportage d'Euronews :

Source : Nouvel Obs, Le Soir