writer's bench

Probation Vacation – Lost in Asia 5: Singapour

Singapour Utah Ether-511

The Grifters présente le 5ème épisode de Probation Vacation: Lost in Asia, dont les protagonistes, Utah & Ether (les Bonnie & Clyde du graffiti), se rendent à Singapour pour peindre le métro, ne se souciant guère des peines encourues en cas d'arrestation, plusieurs mois de prison et en bonus des coups de canne.

Ces dernières années, McKoy et 2 writers allemands ont bénéficié de ce traitement de faveur…

« Singapour est mondialement connu pour ses peines de prison lourdes et les châtiments corporels, ce qui dissuade de nombreux touristes à venir peindre le métro. Cette vidéo est la 1er témoignage d'une action filmée dans les enceintes de la SMRT. C'est aussi la 2ème mission peinture effectuée dans le métro de Singapour. Par la suite la SMRT a été condamné à une amende de 200 000 dollars pour avoir omis de suivre les protocoles de sécurité. Par effet de boule de neige, le dirigeant de la SMRT a été contraint de démissionner. »
-The Grifters

writer's bench

Singapour: 2 writers allemands condamnés

2 writers allemands sont en prison pour avoir peint un métro à Singapour le 8 Novembre 2014. 4 ans après la condamnation du writer suisse Mc Coy, le verdict vient juste de tomber : sans grande surprise, ils vont devoir subir 3 coups de canne chacun, et rester derrière les barreaux pendant 9 mois.

Un tribunal de Singapour a condamné jeudi deux jeunes Allemands à neuf mois de prison et trois coups de bâton pour avoir pénétré par effraction dans un dépôt du métro de Singapour et tagué une rame de métro dans la ville-état en Novembre dernier. Andreas Von Knorre, 22 ans, et Elton Hinz, 21 ans, ont été condamnés après avoir été jugés coupables de vandalisme et effraction.

« La peine de prison est de neuf mois en tout et de trois coups de bâton »

annonce le juge Liew Thiam Leng.

Les deux hommes ont été condamnés à quatre mois de prison pour être entrés par effraction dans un dépôt du métro de Singapour et à cinq mois de prison et trois coups de bâton pour avoir vandalisé une rame avec une bombe de peinture. Leur graffiti a maculé une voiture de métro sur plus de 10 mètres. Le nettoyage a coûté 13.650 dollars de Singapour (9.000 euros) à la régie des transports, selon l'acte d'accusation.

Vêtus de la tenue locale des prisonniers, les deux jeunes Allemands avaient demandé l'indulgence de la cour et qualifié leurs actes d'erreur stupide.

« C'est l'épisode le plus sombre de ma vie. Je m'en veux beaucoup et je veux présenter mes excuses à l'État de Singapour. »

a déclaré Andreas Von Knorre.

Elton Hinz a promis de ne jamais recommencer et demandé pardon à sa famille.

Ils avaient pris la fuite de Singapour après les faits mais avaient été interpellés en Malaisie voisine d'où ils voulaient s'envoler vers l'Australie, où ils travaillaient, et avaient été extradés.

Singapour n'est définitivement pas une destination de rêve pour les fondus de trains et de métros…

Source : Le Parisien

writer's bench

Singapour: 2 writers allemands emprisonnés

4 ans après l'arrestation et la condamnation du writer suisse Mc Coy à 3 coups de canne assortis de 7 mois de prison ferme pour vandalisme, 2 writers allemands se sont faits attraper pour avoir peint un métro à Singapour le 8 Novembre 2014.

Ignorant les risques encourus et les précédentes enquêtes, les deux jeunes hommes âgés de 21 ans ont été extradés de Malaisie alors qu'ils étaient en attente de leur vol pour l'Australie à l'aéroport de Kuala Lumpur, après avoir fait une halte à Bangkok où ils ont été localisés par la police royale thaïlandaise.

Singapour, l'un des principaux centres financiers asiatiques, est bien connue pour sa position plus que ferme sur la criminalité.

Depuis leur arrestation, les deux writers sont en détention provisoire pour la durée de l'enquête et reconstituer la scène du crime. Ils passeront ensuite devant la Cour d'État le 28 Novembre 2014.

Ils devront faire face à 2 chefs d'inculpation. S'ils sont reconnus coupables d'intrusion dans une zone protégée, ils risquent jusqu'à deux ans de prison assortis d'une amende pouvant aller jusqu'à 1000$.

S'ils sont reconnus coupables de vandalisme, ils risquent jusqu'à trois ans de prison supplémentaires, accompagnés d'une amende pouvant aller jusqu'à 2000$ et en bonus : entre trois et huit coups de canne…

Source : The Straits Times