writer's bench

Flick And Run [Full movie]

Peindre des métros en Russie n'est pas une mince affaire. Que ce soit à Moscou ou Saint-Pétersbourg, les réseaux sont gigantesques et enfouis à plusieurs dizaines de mètres de profondeur, les stations de métro russes peuvent servir d'abri en cas d'attaque nucléaire. Pour se rendre compte de la difficulté de la tâche, on embarque avec le photographe/cameraman Shu.mov aussi motivé que les writers dans cette vidéo intitulé Flick And Run.

« Cette vidéo n'est pas seulement une vidéo de graffiti sur métros, elle décrit aussi l'ambiance et l'atmosphère autour des actions. On sait tous que les détails et l'esprit d'équipe sont importants dans cette activité. Le réalisateur lui même est dévoué à la cause, jouant un rôle clé dans chacune des actions. »
-Spraydaily

Entre 2015 et 2016, Shu.mov a suivi les NRA, D.BOSH, TSM, BLS, DSK, BEDA, TRC, UFS, GLF à Moscou et Saint-Pétersbourg. On se rend compte de la particularité de cette pratique extrême entre sport, urbex et graffiti en suivant les writers dans les dédales des tunnels, passant par des trous de souris, jouant au passe muraille pour atteindre leur but : un métro à peindre.

« Parfois les efforts de 3, 4 jours se soldent par une action de 5/10 minutes maximum. Ca dépend de la situation, mais ces quelques minutes d'action valent ce temps de préparation. »

Le trailer :

La vidéo est désormais visionnable en entier gratuitement :

Source : Spraydaily

writer's bench

Les aventures de SprayCanRen à Saint-Pétersbourg

Ren Graun-01-511

Originaire de Saint-Pétersbourg, Ren Graun est un writer russe qui peint de nombreux lettrages classiques depuis 2005, auxquels il ajoute régulièrement des personnages humoristiques.

S'inscrivant dans la lignée de Bobspray, Ren Graun développe dans de nombreuses illustrations, et parfois sur murs, les aventures de SprayCanRen, une petite bombe personnifiée.

writer's bench

A Bombers Journal 003: tags dans les métros et les trains de Saint-Pétersbourg

A bombers Journal 003 Wek-01-511

Pour faire de sérieux dégâts dans les trains et les métros de Saint-Pétersbourg, Wek (à ne pas confondre avec son homonyme français) s'emploie à faire des tags de toutes les tailles avec des marqueurs et des squeezers. Il s'amuse même à faire des mini throw ups (remplissages et contours) au marqueur sur le dossier des banquettes.

A bombers Journal 003 Wek-02-511

Source : Spraydaily