writer's bench

Veone, King du bombing à New York dans les années 90

Veone-01-511

Le 8 Juin marque la date anniversaire du meurtre non élucidé de James Anthony Conti alias Veone, un des writers les plus actifs dans les rues de New York à la fin du millénaire dernier. Petit flashback : dans les années 90, la Grosse Pomme subit les assauts de writers qui répètent inlassablement leurs throw ups dans les 5 boroughs. On assiste à une véritable lutte sans merci entre writers. Originaire du Queens, Veone sort du lot par son implication dans le game. Le destin de ce writer passionné s'achève tragiquement le 8 Juin 1997. Alors qu'il assiste à la parade Portoricaine dans le quartier de Bushwick, il est victime d'une balle perdue.

« Quand j'ai commencé à voir le taff de Ve, Sn, Giz , j'ai tout de suite su qu'il allait falloir que je m'adapte. Je n'ai jamais rencontré une personne qui a eu un tel impact sur moi en si peu de temps. »
-Jaone

« Ve n'était pas seulement un writer, c'était aussi mon meilleur ami. C'est une des personnes avec lesquelles je partage le plus de souvenirs. J'ai parcouru le monde entier mais je n'ai toujours pas rencontré quelqu'un comme Ve. »
-Giz

Au fil des années, de nombreux writers dont Giz, Goomba, Spot rendent hommage à la légende sur différents supports :

writer's bench

Richard Hambleton, les ombres du désespoir

Richard Hambleton-03-511

A la fin des années 70, la distinction entre street art et graffiti n'a pas encore été clairement établie par les institutions. A New York, alors que les writers défoncent le métro, Jean-Michel Basquiat, Keith Haring et Richard Hambleton peignent dans les rues éclatées de la Grosse Pomme.

Image Mass Murder, Richard Hambleton, 70's

Image Mass Murder, Richard Hambleton, 70's

De 1976 à 1979, Richard Hambleton investit l'espace urbain dans 15 villes aux États-Unis et au Canada en peignant des silhouettes au sol, comme le fait alors la police pour délimiter les scènes de crime. Ses interventions sont considérées comme étant les 1ères émanations du street art.

« La ville n'est pas une toile vierge. C'est un film vivant avec lequel je collabore. »
-Richard Hambleton

Durant les années 80, Richard Hambleton, fasciné par les coins sombres de New York, s'emploie à peindre de grandes silhouettes noires terrifiantes dans des spots inattendus, près de 500 rien qu'à Manhattan. Il commence à exposer dans différentes galeries avec succès et participe à la Biennale d'art contemporain de Venise en 1984.

Richard Hambleton & Jean-Michel Basquiat

Richard Hambleton & Jean-Michel Basquiat

En 1984, Richard Hambleton se rend en Allemagne pour peindre le mur de Berlin :

L'Histoire de l'Art et le marché ne retiendront malheureusement que Basquiat et Keith Haring, une reconnaissance amplifiée par leur disparition rapide. A l'aube des années 90, Richard Hambleton sombre dans la drogue et l'oubli. La légende veut que l'artiste héroïnomane, complètement fauché et dévasté, utilise le sang restant dans ses seringues pour peindre des toiles…

Cité comme référence par Blek Le Rat, Richard Hambleton a marqué son temps de ses silhouettes menaçantes et a ouvert la voie à de nombreux artistes comme Banksy.

Pour combler un manque évident, Oren Jacoby offre une 2ème vie à ce précurseur d'un street art engagé, en présentant un documentaire intitulé Shadowman au festival du film de Tribeca courant Avril 2017.

Un extrait du docu :

Sources : New York Post, Indie Wire, Gothamist

graff market

Ces de New York teste les MTN Markers extra-fins

On connait déjà les marqueurs MTN Water Based 3mm et 5mm basés sur la formule exclusive à base d'eau de la bombe MTN Water Based. Pour répondre aux besoins les plus variés, Montana Colors sort deux nouvelles tailles de pointes dédiées aux travaux de précision :

  • Pointe calibrée ultra-fine 0,8mm : une précision extrême pour les finitions, les petits détails etc. La pointe, grâce à sa protection métallique, s'use moins rapidement et permet un trait régulier.
  • Pointe extra-fine 1,2mm : idéale pour les esquisses, contours fins etc.

Les nouvelles pointes : ultra-fine 0,8mm et extra-fine 1,2mm

Pour tester ses marqueurs MTN n'y est pas allé par quatre chemins : direction New York et une prise en main par Ces, le Letter Master de renommée internationale. On peut le voir en vidéo lâcher quelques sketches sur un de ses supports favoris : les rames de métro… les maquettes MTN Systems remplaçant ici les trains de la MTA.

Les nouveaux MTN Water Based Markers perpétuent les innovations techniques qui ont fait le succès de la gamme :

  • Remplis d'origine de peinture Water Based, à base d'eau  : rendu mat, très grande opacité et séchage rapide.
  • Inodore et non-toxique.
  • Forte densité en pigments de première qualité : des couleurs éclatantes sur tous les supports.
  • Peinture flexible : adhère parfaitement à de très nombreuses surfaces (bois, verre, métal, vêtements…) en particulier le papier, la toile (coton, lin) et le plastique.
  • 16 couleurs exclusives communes à toute la gamme MTN Water Based.
  • La partie supérieure du marqueur se dévisse pour le recharger avec la peinture de son choix. Recharge recommandée : MTN Water Based Paint 200ml.
  • Tube transparent pour garder à l'œil le niveau de peinture et ne pas être pris au dépourvu.
  • Valve à pompe très précise pour un débit uniforme sans surcharges ni coulures.

Aussi disponibles en version vide

Ces nouveautés sont déclinées en version vide 0,8mm et 1,2mm pour ceux qui souhaitent faire leurs propres mélanges de couleurs, ou bien qui veulent les utiliser avec de l'encre comme la MTN Street Ink.

Ces en action

Les marqueurs WB partagent le même nuancier que les bombes aérosols WB300 et WB100. Il est donc possible de les utiliser en symbiose sur le même projet, sans variations de couleur.

Une sélection des nouveaux sets

De nouveaux sets sont également disponibles, avec une belle économie à la clé :

  • Deux sets de 20 MTN Water Based Markers soit l'intégralité des couleurs de la gamme en 3mm et 5mm.
  • Un set de 3 Markers Métal (Noir, Or et Argent) idéal pour les throw-ups et les lettrages chromés, par exemple. Disponible en 3mm ici.
  • Un set de 3 Markers Primaire (Jaune, Rouge, Bleu) parfait pour renouveler ses stocks. Disponible en 3mm ici.

L'ensemble de la gamme MTN Water Based est disponible ici sur Allcity.fr et chez les revendeurs Montana Colors en France.

writer's bench

Le graffiti sur métros à New York se porte bien

Les métros de New York 2017-03-511

A New York, le métro demeure une cible de choix pour les trainwriters passionnés. De nombreux touristes affluent pour peindre les fameuses rames de la Mecque du graffiti malgré une sécu et un Vandal Squad très actif.

Les métros de New York 2017-04-511

Avec l'avènement d'Instagram, en fouinant, on peut dégoter des clichés de métros peints, mis en ligne par des gens qui les croisent. Certains d'entre eux, comme saint_alban, sont des employés de la MTA qui partagent leurs photos pour notre plus grand plaisir, au risque d'attirer les suspicions et de devoir se justifier…

« Je travaille pour la MTA, mais je suis chargé de l'inspection et de la réparation des rames dans un atelier. Il m'arrive régulièrement de prendre en photo les trains peints. »
-saint_alban

Les métros de New York 2017-01-511

En bonus, une fantaisie de Furious qui a intégralement repeint un wagon aux anciennes couleurs des fameux Redbirds, retirés de la circulation en 2003.

Les métros de New York 2017-05-511

Sources : saint_alban, nyc_graffhead