writer's bench

Arte rend visite au Jardin Rouge à Marrakech

Visite-du-Jardin-Rouge-01-511

Depuis 2007, la fondation privée Montresso* invite de nombreux artistes au Jardin Rouge, une résidence/galerie/laboratoire d'idées entre les palmiers et les oliviers à 40 kilomètres de Marrakech. Street Atelier s'est rendu sur place pour en apprendre un peu plus en compagnie de Jean-Louis Haguenauer, Élise Lavigne, Cédrix Crespel et Poes.

« On n'est pas une résidence d'artistes qui fonctionne sur l'idée de faire les choses en one shot. La 1ère résidence est l'opportunité d'une rencontre entre la directrice artistique, notre mécène et l'artiste. Elle permet l'établissement d'un premier projet. Ce projet peut se concrétiser en un mois pour certains, parfois il nécessite plus de temps. L'artiste est amené à revenir pour, soit continuer ce projet, soit en poursuivre d'autres. »
-Élise Lavigne

« J'ai une grande liberté artistique. Je pense que Jardin Rouge apprécie qu'on ait une certaine continuité dans le travail, qu'on développe des thèmes. Le Jardin Rouge permet de faire des choses qu'on n'a pas forcément la possibilité de faire en France ou dans nos ateliers respectifs. C'est une façon de se dépasser que ce soit par la taille des formats, par la thématique ou par les techniques employées. »
-Poes

writer's bench

Sbagha Bagha, le festival graffiti de Casablanca

Sbagha Bagha le festival graffiti de Casablanca-01-511

Le festival de street art de Casablanca intitulé Sbagha Bagha renait de ses cendres.

« Sbagha Bagha devient cette année un festival à part entière. Un festival qui participe à l'animation de la ville, apporte de la couleur dans les différents espaces de la métropole et qui peut même susciter des vocations chez les jeunes Casablancais. »
-Salah Malouli

Sbagha Bagha le festival graffiti de Casablanca-02-511

Après l'annulation de l'édition 2016, l'association Eac-L'Boulvart a convié Samir Iramo, D'et, Basec, Dais, Amin Brush, Edone, Red et Neok en Mars 2017. Les writers ont eu carte blanche pour investir un énorme mur à Casablanca.

Sbagha Bagha le festival graffiti de Casablanca-03-511

En ville, Pantonio et Machima, un artiste local, ont peint une façade chacun.

Celle de Pantonio :

Sbagha Bagha le festival graffiti de Casablanca-04-511

La fresque de Machima :

Un transformateur a été revisité par Achraf El Kouhen et Dire132 :

Photos : Chadi Ilias

writer's bench

Les Chicanos de Ceet au Maroc

Ceet Los Morrocos Chicanos-02-511

Inspiré par le fameux Jardin Rouge du Maroc, Ceet s'occupe désormais de sa propre résidence d'artistes à Shenzen : le Jardin Orange, tout en continuant à peindre ses emblématiques Chicanos.

Ceet Los Morrocos Chicanos-01-511

En Septembre, Ceet s'est rendu au Jardin Rouge en résidence, il en a profité pour peindre un mur :

A noter que la bombe MTN Limited Edition designée par Ceet est encore disponible ici sur Allcity.fr.