writer's bench

Felipe Pantone à Malaga

Felipe Pantone à Malaga-511

Invité à l'édition 2015 du festival Maus à Malaga, Felipe Pantone a repeint intégralement un pont surplombant le cours du fleuve Guadalmedina, en utilisant un dégradé de couleurs et des tracés géométriques dont il a le secret. Dans la vidéo suivante, il interroge la distinction art/graffiti et donne un point de vue argumenté sur la question.

« Je m'intéresse à l'art en tant que lieu de recherche, en d'autres termes, mon travail n'a aucune intention sociale. J'aime révéler des mystères. J'essaie de trouver des choses qui n'ont jamais été réalisées, et je les fais. Une fois qu'elles sont produites, je passe à autre chose. Le graffiti est une question d'attitude. Il n'y a pas d'aspiration artistique. Au moins les writers ne se considèrent pas comme des artistes.[…] L'art est un moyen de transmettre des choses qui ne peuvent pas être transmises d'une autre manière. Dans le graffiti, ce qui compte, c'est d'écrire mon nom dans le plus d'endroits possibles. »
-Felipe Pantone

Felipe Pantone à Malaga-01-511

Utilisant la même gamme de couleurs que sur le pont, Felipe Pantone a aussi peint un lettrage plus traditionnel au format XXL sur la rive du Guadalmedina :

Felipe Pantone à Malaga-02-511

Source : MTN-World