writer's bench

Air-ink, la première encre à base de… pollution!

Air ink-05-511

En France comme ailleurs, les épisodes de pollution aux particules fines (entre autres) se multiplient et l'air devient de plus en plus irrespirable pour tout le monde. Constatant l'inefficacité de mesures de santé publique élémentaires, Anirudh Sharma, a eu une idée un peu farfelue, mettre la pollution en bouteille.

Air ink-02-511

A défaut de pouvoir lutter efficacement contre la pollution atmosphérique, ce chercheur indien propose de recycler les dépôts de carbone et de suie pour en faire de l'encre.

Kaalink

Kaalink

Avec le Graviky Labs, Anirudh Sharma a conçu ​Kaalink, un pot catalyseur à fixer sur tous les types de véhicules, ainsi que sur les cheminées des briqueteries par exemple.

Anirudh Sharma fixant le pot catalyseur sur une grue

Anirudh Sharma fixant le pot catalyseur sur une grue

« On a construit cet engin que nous relions au pot d'échappement de la voiture. A près avoir capturé le carbone pur, la suie, on le fait passer par un processus de purification avant de le convertir en encre. »
-Anirudh Sharma

Une 1ère opération de collecte en Inde a permis d'obtenir 150 litres d'encre noire, conditionnés ensuite en marqueurs de différentes contenance et en bombe de 600ml.

Air ink-04-511

Cette encre, baptisée Air-ink, a ensuite été confiée à des artistes originaires de Hong Kong, dont Xeme pour tester son efficacité sur différents types de support.

Air ink-07-511

Air ink-08-511

writer's bench

Kurla Boys, trainsurfers à la vie à la mort

Kurla boys, trainsurfers à la vie à la mort-01-511

Circuler dans les trains de banlieue indiens relève de l'exploit, les wagons sont systématiquement blindés de monde et il n'est pas rare de voir des passagers ouvrir les portes des wagons pour gagner un peu d'espace. Certains en ont fait une spécialité, comme ce crew de jeunes trainsurfers originaires de la banlieue de Bombay, qui s'offre de larges doses d'adrénaline quotidienne.

Le documentariste américain, Adrien Cothier, assisté d'un interprète, a filmé et rencontré les Kurla boys dans leur jeu dangereux du chat et de la souris avec une police locale qui n'apprécie pas du tout ces comportement anti-sociaux…

« Quand tu es dans le train, tu ne dois pas te précipiter et garder la tête froide, si tu es tendu, ton esprit est distrait. Tu ne te rends pas compte qu'un pylône approche, et tu finis par te le prendre. »

Kurla boys, trainsurfers à la vie à la mort-02-511

« Le public nous déteste. Quand on fait des cascades, ça rend fous les passagers du wagon qui se plaignent à la police. On flippe vraiment de la police. Ils n'hésitent pas à nous tabasser, jusqu'à la mort parfois. Une nuit, ils ont attrapé 2 d'entre nous avant de les frapper avec des bâtons en bambou. »

writer's bench

Probation Vacation – Lost in Asia 2: Inde

Inde Utah Ether Same Nokier-511

The Grifters présente le 2ème épisode de Probation Vacation: Lost in Asia, dont les protagonistes, Utah & Ether (les Bonnie & Clyde du graffiti), accompagnés de Same & Nokier se rendent en Inde, pour la 2ème fois, peindre différents systèmes métropolitains.

En 2011, le duo s'est rendu en Inde pour peindre les métros de New Delhi, Calcuta & Bombay. Le sort a voulu qu'ils perdent une grande partie de leurs photos et de leurs vidéos d'action. 4 ans plus tard, ils se motivent pour y retourner et finir le job, et en profitent pour peindre les nouveaux métros de Bangalore, Chennai, Hyderabad et Jaipur.

« Confier nos disques durs crashés à un laboratoire pour récupérer les données coutait plus cher que de retourner en Inde. Le labo ne pouvait pas garantir la récupération totale des données. Nous savions que depuis notre dernier séjour en Inde, 4 nouveaux systèmes métropolitains étaient en construction. Nous avons aussi acquis un meilleur équipement photo et vidéo ces dernières années, il tombait donc sous le sens d'y retourner. »
Utah & Ether

Inde Utah Ether Same Nokier-01-511