writer's bench

Shahak Shapira tague des tweets haineux devant le siège de Twitter

Shahak Shapira twitter-01-511

Sous couvert de liberté d'expression, de nombreux messages haineux, antisémites et racistes sont régulièrement publiés sur les réseaux sociaux. Selon les plateformes, les politiques de modération varient, comme l'artiste allemand Shahak Shapira a pu le constater.

« Ces 6 derniers mois, j'ai signalé près de 450 commentaires haineux à Twitter et Facebook. Des choses que personne ne devrait dire ou lire. J'en ai signalé 150 à Facebook qui en a supprimé 80%. J'en ai signalé près de 300 à Twitter. Je n'ai reçu que 9 réponses ces 6 derniers mois.[…] Si Twitter m'oblige à lire ce genre de trucs, alors il n'y a pas de raison qu'ils ne le voient pas aussi. »
-Shahak Shapira

Décidé à agir, le 7 Aout 2017 l'artiste a reproduit au pochoir une sélection de tweets haineux non modérés devant le siège de Twitter à Hambourg, en Allemagne.

Pour un résultat plutôt mitigé :

« Il est 10h, la police est venue puis est repartie, rien ne s'est passé. Le sol a été nettoyé mais seulement sur le seuil de l'entreprise, ce qui correspond à la politique de modération de Twitter : nettoyer le pas de sa porte, le reste ne les concerne pas. »
-Shahak Shapira

writer's bench

Runners 07: Moer peint les métros de Madrid et Hambourg

Runners07-05-511

Moer confirme une fois de plus son statut de trainwriter confirmé. Dans ce 7ème épisode de Runners, il s'acoquine avec une équipe de writers espagnols pour peindre le métro de Madrid, une cible difficile à atteindre.

Runners07-01-511

Caché dans la cabine inoccupée du conducteur, le groupe, dupant l'attention de la sécu, s'introduit dans un dépôt de métros pour une action chronométrée.
Runners07-03-511

Moer se rend ensuite à Hambourg pour tâter le terrain en compagnie de Kezh.

Runners07-02-511

Runners07-04-511

Source : Spraydaily

writer's bench

Les persos délirants de Paco Sanchez

Paco Sanchez, aussi connu sous le pseudo de Paco Uno, est un writer allemand (Hambourg pour être précis) qui a plus d'une corde à son arc. Il décline ses persos dynamiques aussi bien sur mur que sur les clients de son shop de tattoo. Sa force ? Un style dans la plus pure tradition graffiti qui combine de nombreuses influences : cartoons, comics le tout saupoudré d'imagerie typiquement Californienne voire un peu de Disney.

Son Instagram est à recommander d'urgence à ceux qui se disent que style ne rime pas nécessairement avec réalisme. En voici une petite sélection :