writer's bench

Runners 07: Moer peint les métros de Madrid et Hambourg

Runners07-05-511

Moer confirme une fois de plus son statut de trainwriter confirmé. Dans ce 7ème épisode de Runners, il s'acoquine avec une équipe de writers espagnols pour peindre le métro de Madrid, une cible difficile à atteindre.

Runners07-01-511

Caché dans la cabine inoccupée du conducteur, le groupe, dupant l'attention de la sécu, s'introduit dans un dépôt de métros pour une action chronométrée.
Runners07-03-511

Moer se rend ensuite à Hambourg pour tâter le terrain en compagnie de Kezh.

Runners07-02-511

Runners07-04-511

Source : Spraydaily

writer's bench

Les persos délirants de Paco Sanchez

Paco Sanchez, aussi connu sous le pseudo de Paco Uno, est un writer allemand (Hambourg pour être précis) qui a plus d'une corde à son arc. Il décline ses persos dynamiques aussi bien sur mur que sur les clients de son shop de tattoo. Sa force ? Un style dans la plus pure tradition graffiti qui combine de nombreuses influences : cartoons, comics le tout saupoudré d'imagerie typiquement Californienne voire un peu de Disney.

Son Instagram est à recommander d'urgence à ceux qui se disent que style ne rime pas nécessairement avec réalisme. En voici une petite sélection :

writer's bench

5 Minutes with GBR crew part.1

5 minutes with GBR crew 2017-05-511

5 ans après le premier épisode de 5 Minutes with consacré aux GBR de Hambourg, ce nouvel opus divisé en 2 parties rend compte de l'activité du crew.

5 minutes with GBR crew 2017-01-511

Entre Hambourg, Stockholm et Berlin, Cosak, Reko et leurs compères enchainent les actions sur les trains et les métros. Pour se détendre, ils s'offrent une petite pause en peignant dans la station de Dortmund.

5 minutes with GBR crew 2017-04-511

5 minutes with GBR crew 2017-03-511

5 minutes with GBR crew 2017-02-511

writer's bench

A Oslo, les OGS ne lâchent pas l'affaire

a Oslo les OGS ne lachent pas l'affaire-01-511

Qu'importent le froid, la neige et la difficulté pour peindre les trains et les métros norvégiens, les OGS ont décidé de ne pas lâcher l'affaire. Ils enchainent les plans backjump à plusieurs, remplissant à 2 mains en espérant que le métro ne parte pas avant d'avoir fini leurs pièces.

a Oslo les OGS ne lachent pas l'affaire-03-511

Il arrive assez souvent que le métro marque tout au plus un arrêt de quelques dizaines de secondes avant de repartir avec des panels à moitié finis. A force d'acharnement les writers locaux rentrent des panels et trouvent parfois une faille dans la surveillance pour avoir l'opportunité de peindre un peu plus longtemps que quelques minutes.

a Oslo les OGS ne lachent pas l'affaire-02-511

Pour se détendre, ils vont à Hambourg profiter d'une situation un tout petit moins stressante…