writer's bench

Exploration du métro parisien

Il y a un an, on vous parlait déjà de Sleepcity, site anglophone d'exploration urbaine (Urbex). Les membres de ce site ont récemment exploré de fond en comble le métro parisien. Ils en ont ramené des photos inédites et un texte qu'on a traduit.

Le Métro de Paris et le service qu'il fournit sont profondément entrelacés dans le tissu de la ville. Les 4.5 millions de passagers quotidiens certifieront probablement que c'est le moyen le plus rapide pour se rendre à son travail, et/ou un fantastique terrain de jeux. Le style Art Nouveau si distinctif du métro parisien est omniprésent : les entrées de station en fer forgé vert se terminent à leurs cimes par des globes oranges, la signalisation métropolitaine a été entièrement conçue par Hector Guimard. Lors de mon premier séjour à Paris je suis arrivé à Gare du Nord et suis entré dans le labyrinthe dense du métro. Malgré la foule, le bruit et l'odeur distincte de pisse, je suis tombé amoureux. Cette sorte d'amour qui donne envie de risquer sa vie.

Historique
Le 20 avril 1896 le projet de construire un système de transport souterrain à Paris commence. Quatre courtes années plus tard la Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris (CMP) ouvre sa première ligne Est-Ouest de Porte Maillot-Porte à Vincennes. Peu de temps après la Société du chemin de fer électrique souterrain Nord-Sud de Paris s'est liée à la CMP  pour réaliser 10 lignes avant 1920. Initialement ces lignes desservaient exclusivement Paris (les résidents snobs se sont assurés que le métro n'aille pas en banlieue) De 1930 à 1950 la banlieue a été finalement connectée au reste du réseau. Le métro de Paris évolue et change constamment, il y a de nombreuses rénovations, extensions de ligne et automatisation (comme sur la ligne 14).

De retour en 2007, une nuit d'Octobre après minuit et avant que la circulation des trains ne commence, qx et moi avons fait nos premiers pas timides sur les voies du métro parisien. Avec beaucoup de nervosité et de soin, nous sommes descendus du quai avec précaution pour marcher entre les rails en se demandant quelle folie nous poussait à faire ça. Nous n'avions jamais fait ça avant et ce nouveau monde effrayant était plein de choses que nous ne comprenions pas du tout. On se méfiait du 3ème rail électrifié en se posant de nombreuses questions : quelle est la taille d'un arc électrique, peut-il nous atteindre, est-ce que ça arrive souvent, les caméras sur les quais peuvent-elles nous voir, est-ce qu'il y a de la sécurité dans les tunnels, des trains circulent-ils après la fin de service et s'il y en a à quelle vitesse se déplacent-t-ils, y a-t-il des gens qui vivent dans ces tunnels, est-ce qu'on y croisera des writers ?

On a entendu plein d'histoires concernant les membres de la sécu de la RATP qui ne s'encombrent pas du règlement et qui tabassent ceux qu'ils trouvent dans les tunnels avant de les foutre dehors.

On n'emportait pas de peinture avec nous mais est-ce que ça changerait quelque chose ?

Lire la suite