writer's bench

Teas, échapper à la routine grâce au graffiti

Teas-01-511

Au Chili, Teas possède la double casquette de tatoueur et de writer. Depuis plusieurs années, il peint des murs à Santiago du Chili, essayant de renouveler ses lettrages régulièrement.

« J'aime quand le graffiti est spontané mais propre. Simple, avec des lettres bien faites et harmonieuses. »


« Le graffiti permet de s'évader, de ne pas suivre toutes les autres routines qui existent dans nos vies. »

Pour découvrir l'univers de Teas, on le suit dans cette vidéo (en espagnol non sous-titré) :

Source : MTN-World

writer's bench

Peindre le métro de Valparaiso à l'alarme

SLEI Valparaiso-01-511

Le crew chilien SLEI perpétue la technique mise en place par les 21 PLUS ou les SEOS pour peindre le métro de Valparaiso.

Les writers immobilisent tout simplement la rame en tirant le signal d'alarme pour peindre en station, côté voie et parfois à quai. Les voyageurs présents à ce moment là ne sont pas tous ravis comme on peut le voir dans cette vidéo :

writer's bench

Chilote, un mur pour sauver la biodiversité

Chilote-02-511

Au Chili, la pêche industrielle menace la biodiversité marine en dévastant les réserves de poissons et prive les pêcheurs locaux de leur principale source de revenus.

Chilote-03-511

Conscient de cette confiscation de l'océan par des grands groupes, Daniel Marcelo alias Chilote a peint un mur proche du port de Valparaiso, qui évoque la dépendance de l'homme au produit de sa pêche.

Source : MTN-World