writer's bench

TfL Vs. Massive Attack

TfL, la compagnie qui gère le fameux « tube » de Londres, vient de censurer les publicités dans le métro pour le nouvel album de Massive Attack, Heligoland. Leur prétexte : la pochette ressemble trop à du graffiti ! Le comble du ridicule… réponse de Robert Del Naja, membre fondateur du groupe :

« Ils n'autorisent rien dans le métro qui ressemble de près ou de loin à du street art. Ils voulaient que nous retirions les coulures et autres gribouillis afin que ça ne donne plus l'impression que c'était peint à la bombe, ce qui est complètement ridicule. C'est la censure la plus absurde que j'ai jamais vue. »

En V.O. :

« They won't allow anything on the tube that looks like street art. They want us to remove all drips and fuzz from it so it doesn't look like it's been spray-painted, which is fucking ridiculous. It's the most absurd censorship I've ever seen. »

Source : Londonist