writer's bench

Leipzig: Le chef des ORG en prison

bild-org-511

Depuis plusieurs années, les ORG se livrent à une guerre sans merci contres les RCS. Leur territoire : la ville de Leipzig, en Allemagne. L'enjeu : le contrôle des rues et des dépôts de trains, à grands coups de chromes géants et d'actions graffiti massives.

Leurs exploits finissent par défrayer la chronique : leurs pièces gigantesques font la une des journaux. Les ORG avaient notamment retenu l'attention du grand public, par une action particulièrement démesurée sur l'ancien bâtiment Robotron situé en plein centre ville de Leipzig :

Leipzig ORG Vs Justice - 01-511

C'était la goutte d'eau qui fait déborder le vase, la police décide discrètement de prendre l'affaire au sérieux. Quelques mois plus tard, c'est désormais « René E. » qui fait la une des journaux : avec un mandat d'arrêt contre lui mis en vigueur dans 3 régions d'Allemagne, le leader supposé du crew ORG est recherché notamment pour des faits commis à Nuremberg, Leipzig et Chemnitz. Finalement, il est trahi par ses tatouages et finit par être arrêté, non sans mal après une course poursuite avec la police, « blessant » un policier au passage d'après le journal Bild

Leipzig ORG Vs Justice - 511

Loin de se contenter de la rue, les ORG n'étaient pas en reste non plus dans les dépôts de trains et de métros d'Allemagne et d'Europe. Ils relataient régulièrement leurs exploits dans la spectaculaire série de vidéos Fast Drips, dont est extraite cette action à quai particulièrement musclée :

La tête du crew est aujourd'hui en prison pour au moins 7 mois, mais cela suffira-t-il à décourager le reste du groupe ? Rien n'est moins sûr, Leipzig étant une des villes d'Allemagne où le graffiti est le plus intense, et dont les acteurs restent ultra-déterminés.

Photos : Clean This Mess Up

writer's bench

The Shit List: Obey, Kidult, Neckface

Lush - the shit list-511

La Shit List, en clair c'est la liste de writers et autres street artistes qui tapent sur les nerfs de Lush, la plupart du temps en raison de leur surexposition médiatique. Au menu des exécutions programmées : Shepard Fairey alias Obey, Kidult, Neckface, Kaws, Mr Brainwash, Dface, Dabs & Myla, Love Me.

Lush réalise ainsi ses fantasmes de vengeur masqué à travers une série de courtes vidéos animées par Rob Jabbaz, dans lesquelles le writer australien règle ses comptes. 3 victimes manquent déjà à l'appel : Obey, Kidult et Neckface.

Obey :

Kidult :

Neckface :

On attend la suite avec anxiété, et une question reste ouverte : qui finira par s'occuper du cas de Lush ?

writer's bench

Métro de Dubaï: le whole car du Sheikh

Metro de Dubai-511

Les collectionneurs de systèmes et autres subway addicts en rêvaient, eh bien c'est raté : ils ne seront pas les premiers à peindre leurs noms sur le métro de Dubaï. Le Sheikh Mohammad Bin Rashid Al Maktoum, vice-président et 1er ministre de Dubaï et des Émirats Arabes Unis, vient en effet de décider que le métro automatique flambant neuf de sa ville, inauguré en 2009, sera la vitrine de la 1ère biennale d'Art Contemporain qui aura lieu à Dubaï en 2015.

Ainsi est-il prévu de transformer une partie du réseau, composé de 3 lignes, en galerie d'art. 4 stations ont été sélectionnées pour la 1ère phase de développement. L'une d'entre elles abritera une collection d'Art Islamique et de calligraphie arabe composée de pièces datant de 1400 ans. Les rames automatiques seront quant à elles transformées en œuvres d'art roulantes, à l'intérieur comme à l'extérieur. La maquette du projet laisse pensive… Le Sheikh serait-il fan de graffiti ?

Metro de Dubai-01-511

Les commandos suicides étant devenus légions de nos jours dans le milieu du graffiti extrême, un writer un peu fou relèvera-t-il le challenge d'aller y taper un panel avant, voir pendant ?