Need For Speed

Need for speed-511

On peut distinguer 2 écoles dans le graffiti, ceux qui privilégient la qualité, et ceux qui préfèrent la quantité. Éternel débat que certains trainwriters tranchent en optant pour la quantité.

Dans des conditions parfois difficiles, il est toujours préférable de ne pas s'éterniser et donc de peindre vite comme le montre cette vidéo dans laquelle des writers ont troqué leurs alias pour peindre exclusivement des Speed sur trains et métros en France, en Italie, en Belgique et en Autriche.

Need for speed-01-511

La MTN Speed est dispo ici sur Allcity.fr.

Source : MTN-World

13 commentaires

  1. JambonBeurre le

    J ai cut la vidéo après avoir vu que le mec avait besoin d une esquisse sur son phone pour pondre une merde pareille….Et le son….que dire….

    • antho le

      je crois que t’as tout dis..

    • craycray le

      Il y en a même un qui a du oublier son skecth à la maison « SPEEB ». Pourtant c’est même écrit sur la bombe 😉

  2. javoue le

    j’avoue
    c les mystère de paris
    lol
    le style assorti a la musique en qq sorte

  3. Donjon le

    « On peut distinguer 2 écoles dans le graffiti, ceux qui privilégient la qualité, et ceux qui préfèrent la quantité. »
    Dans le graffiti il y a deux catégorie : ceux qui savent peindre et les toys. Ceux la font partit de la deuxième catégorie.

    • nyc le

      les toy c’est ceux qui font pas de metro ou qu’arrete au premier serrage !!!

      • nyc le

        peu importe le style tant que la passion y est

        • Donjon le

          Quelqu’un qui se met en scène sur internet en go pro n’est déjà plus valable a mes yeux, alors imagine quelqu’un qui est sponso par montana, et qui fait des flops moisi a partir d’une esquisse pourrit sur un téléphone.

        • Wesh coast le

          « les toy c’est ceux qui font pas de metro ou qu’arrete au premier serrage !!! »

          Merci pour cette barre de rire.

      • pedro le

        T’as trop raison tant que tu fait pas de métro tes pas un vrai, d’ailleurs aucun précurseur du graffiti ne sait attaqué à un mur .

  4. Papa le

    « There’s no publicity like bad publicity. »

  5. D-crasse le

    putain mais la tristesse de ces pièces ! le degré zéro du style, metro ou pas metro. Malheureusement le support ne fait pas tout, désolé les gars.

    Retourne dans ta chambre et bosse-moi un peu ces lettres !