Train Parties 0.1

Train Parties 01-511

Dans ce 1er épisode de Train Parties, le crew suédois BKS peint en compagnie des MOA, CNK, 1UP, DM dans les dépôts de trains et de métros de Stockholm, Rome et Berlin.

On peut noter l'utilisation d'un pulvérisateur rempli de peinture blanche, qui permet à un writer de taguer un métro sans trop avoir à s'approcher du 3ème rail.

Train Parties 01-01-511

14 commentaires

  1. j’aime la création et je trouve que toutes ces peintures sur les trains et métros ne sont pas déplaisantes au contraire cela amène de la couleur et de la vie. Dans ce cas je ne considère pas ces tags comme du vandalisme. Par contre si dans l’esprit de ces street artistes peindre est un acte de rébellion visant à nuire…Dans ce cas je suis contre.

    • Papa le

      C’est pas du « street art », ce ne sont pas des « street artistes », et ils n’ont que faire de ton avis. Tu es à côté de la plaque. Complètement.

    • freddy krueger le

      « j’ai été confronté au regard souvent moqueur de l’Autre. Une situation qui m’a régulièrement amené à m’affirmer afin de faire mes preuves et montrer mes compétences. Une réalisation, une responsabilité, une tâche quelconque, peu importe le domaine, en un mot, je m’efforçais de « dépasser le jugement » que l’Autre portait sur ma personne. »

      lalors essaie de « dépasser le jugement » que tu portes sur l’Autre avant de condamner des actes que tu ne comprends pas.

    • pioupiou le

      Franchement Papa et Freddy krueger vous etes puerils. A demonter quelqu’un qui vient s’interesser un peu a cet univers fermé du graffiti, et encore plus fermé du graffiti sur train. Alors sous pretexte que la personne ne cerne pas a 100% la demarche des mecs de Stockholm, il faut l’envoyer bouler de la sorte ? Mais vous avez grandi ou ? Dans les egouts de Bucarest a sniffer de la colle pour etre aussi aigris ?

      Vous me faites penser a une courte interview vue tres recemment (qui a priori vallait pas grand chose, mais revele quand meme qqch de fort) ou le type disait :

      « C’est important quand on a un savoir faire, qu’on le fait bien et qu’on est capable, de le transmettre avec passion, avec amour. Car si vous n’avez pas d’amour vous n’avez pas de passion, [cette transmision] ne peut pas marcher. Il n’y a pas de mauvais élèves, il y a de mauvais professeurs. »
      (https://www.youtube.com/watch?v=LAxrV4h5230)

      Si vous etes pas capable de transmettre votre passion du graffiti, abstenez vous de prendre la parole. Parce que tant qu’il y aura des aigris comme vous, personne ne comprendra jamais la demarche du graffiti.

      • Ceci n'est pas une table de classe... le

        « Il n’y a pas de mauvais élèves, il y a de mauvais professeurs.  »

        Salut pioupiou. Je rebondis là dessus et je me permets de te faire tourner un lien, si la question de l’instruction t’intéresses. Ce n’est qu’une modeste bande annonce mais ça donne un bon aperçu de l’étendu du sujet. Et ce qui marche pour les minots est tout aussi valable pour les adultes.
        Et il est probablement disponible gratuitement dans toutes les bonnes médiathèques de France et de Navarre.

        https://www.youtube.com/watch?v=iQlxLq2YboI

      • Papa le

        > Franchement Papa et Freddy krueger vous etes puerils. A demonter quelqu’un qui vient s’interesser un peu a cet univers fermé du graffiti, et encore plus fermé du graffiti sur train. Alors sous pretexte que la personne ne cerne pas a 100% la demarche des mecs de Stockholm, il faut l’envoyer bouler de la sorte ? Mais vous avez grandi ou ? Dans les egouts de Bucarest a sniffer de la colle pour etre aussi aigris ?

        La « fermeture » dont tu parles — je dirais plutôt « hermétisme », mais il y a sûrement un mot plus adapté — est précisément ce qui fait l’intérêt et la valeur du graff.

        L’avis des gens extérieurs au graff n’a rigoureusement aucun poids car ils ne sont tout simplement pas notre public. On fait du graff pour soi et pour les autres graffeurs. Point. Pas pour trouver un boulot ou le garder. Pas pour séduire. Pas pour changer la société. Pas pour gagner du fric. Pas pour être reconnu en dehors du graff.

        Et ça fait toute la différence entre le graff et le « street art » à deux balles (ou à vingt mille).

        > Si vous etes pas capable de transmettre votre passion du graffiti, abstenez vous de prendre la parole.

        Je n’ai aucune envie ni besoin de transmettre ma passion du graff.

        > Parce que tant qu’il y aura des aigris comme vous, personne ne comprendra jamais la demarche du graffiti.

        Et c’est plutôt une bonne chose.

        • pioupiou le

          Soit coherent, soit hermetique et parle pas aux gens alors. Non mais franchement t’as pas l’air si fermé que ca quand il s’agit de faire le malin en descendant les autres.

        • Papa le

          > Soit coherent, soit hermetique et parle pas aux gens alors. Non mais franchement t’as pas l’air si fermé que ca quand il s’agit de faire le malin en descendant les autres.

          Hermétique… on dit ça d’un culte mystique ou d’une pratique hyper spécialisée. Ça veut dire que c’est une culture difficile à appréhender de l’extérieur. Je préfère ce terme à « fermé » car les graffeurs puisent beaucoup en dehors du graff et sont le plus souvent relativement intégrés. Mais « hermétique » colle plutôt pas mal : nous avons notre propre système de valeur, nos propres mythes, notre propre language… et oui, les « normaux » ne comprennent rien et c’est tant mieux. Ils ne gagneraient rien à comprendre et nous ne gagnerions rien à ce qu’ils comprennent.

      • freddy krueger le

        « Vous me faites penser a une courte interview vue tres recemment (qui a priori vallait pas grand chose, mais revele quand meme qqch de fort) ou le type disait : »

        de la merde, un connard de militaire qui donne une interview sur une radio de facho et fait une émission de télé réalité pourri sur une chaine de merde !
        après avoir lobotomisé plusieurs générations avec loft story et booba maintenant ils veulent en faire de bons petits soldat prêts a mourir pour rien, dégueulasse…
        en ce qui concerne le graffiti Papa a tout dit rien a ajouter.

        • pioupiou le

          Vous ne repondez pas au fond des questions que je vous pose. Pourquoi vouloir fermer le graffiti aux gens normaux et pour autant prendre le temps d’ecrire un message sur un blog pour envoyer bouler les gens qui s’y interessent. Or l’hermétisme c’est quand rien ne rentre et rien ne sort.

          Je suis d’accord qu’il faille preserver le graff et ca se fait naturellement, tant qu’une partie de lui reste illegale. Pas besoin d’etre mechants envers les gens normaux pour cela.

          J’ai plutot l’impression que c’est pas le graffiti en lui-meme que vous avez peur de perdre, mais plutot le graffiti en tant que faire-valoir. Si jamais tout le monde comprenait le graffiti, vous perdriez votre statut d’expert et ca on dirait que ca vous angoisse, comme si c’etait la seule chose qui vous donnait de la valeur dans ce monde.

        • Papa le

          > Pourquoi vouloir fermer le graffiti aux gens normaux et pour autant prendre le temps d’ecrire un message sur un blog pour envoyer bouler les gens qui s’y interessent.

          Je l’envoie bouler pour qu’il nous lâche avec ses considérations de plasticien-citoyen car elles n’ont rigoureusement aucun intérêt. J’aimerai pouvoir tenir ce genre de benet hors du Graff, oui, mais ça ne suffit pas de dire « cric-crac dans ma baraque », des fois, il faut aussi être un poil plus proactif.

          > Or l’hermétisme c’est quand rien ne rentre et rien ne sort.

          Pas dans le sens dans lequel je l’ai employé.

          > Je suis d’accord qu’il faille preserver le graff et ca se fait naturellement, tant qu’une partie de lui reste illegale.

          Le graff est illégal et immoral par définition. Tant qu’une partie tendra vers le légal et l’assimilation il sera en danger. D’ailleurs, en refoulant le gogol, je le préserve aussi et je l’empêche de perdre son temps. Win-win.

          > Pas besoin d’etre mechants envers les gens normaux pour cela.

          On l’est, méchants, en leur imposant nos gribouillis. Ça fait partie du jeu.

          > comme si c’etait la seule chose qui vous donnait de la valeur dans ce monde

          C’est la seule chose qui compte quand on parle de graff, oui. En attendant, tu noteras que j’utilise un pseudo déconnecté de mes nombreux autres pseudos et de mon identité réelle car, précisément, je n’utilise pas le graff comme faire valoir. Ni ici, ni dans la vraie vie.

          Je t’invite cependant à checker l’historique de la « relation » entre Freddy et moi pour creuser la question du sens du graffiti.

  2. bobibob le

    « On peut noter l’utilisation d’un pulvérisateur rempli de peinture blanche, qui permet à un writer de taguer un métro sans trop avoir à s’approcher du 3ème rail. »

    vous etes vraiment bon chez allcity !!!

    • Donjon le

      haha c’est important de le noter!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>