Coup de soleil Place de l'Étoile

La COP21 a pris fin ce weekend et malgré l'application de l'état d'urgence, de nombreuses manifestations et interventions ont eu lieu. Des activistes anti COP21 ont peint leur slogan le long de la Seine alors que le 11 Décembre 2015, des militants de Greenpeace, peut-être inspirés par le happening de l'artiste hollandais Iepe Rubingh à Berlin en 2010, ont repeint en jaune la place de l'Étoile, et ainsi formé un soleil géant dans les rues de Paris, symbole de l'essor nécessaire des énergies renouvelables.

« Une dizaine de camions de Greenpeace [ont pris] d'assaut la place de l'Étoile. A l'arrière, un système qui leur permettait de peindre une bande d'un mètre de large en roulant, déversant sur la chaussée une légère peinture jaune, écologique (composée d'eau, de pigments minéraux naturel et de jus de citron). Et les voitures qui entraient dans la danse derrière nos camions étalaient tout cela sur leur passage, un cercle jaune de 300 mètres de diamètre environ émergeant subitement sous les pinceaux de cet inattendu ballet artistique. Dans les avenues adjacentes, ce sont une dizaine d'équipes à vélo qui entreprenaient de tracer les rayons de cet immense soleil, maculant à leur tour la chaussée de couleur jaune. »
Greenpeace

Dans le même temps, deux grimpeurs sont descendus en rappel de l'Arc de Triomphe, adressant un message à François Hollande : Renouvelez l'énergie !

A l'issue de cette action pacifique, la circulation sur les Champs Élysées a été coupée par la Police Nationale et 74 des 80 activistes ont été placés en garde à vue.

Les commentaires sont fermés.