Banksy – Dismal Aid

Banksy - Dismal Aid-511

Après 5 semaines d'exploitation de Dismaland, l'artiste anglais Banksy a envoyé les matériaux de construction du parc d'attraction satirique dans la jungle de Calais pour offrir aux réfugiés des abris un peu plus digne, un projet intitulé Dismal Aid.

Banksy - Dismal Aid-01-511

L'équipe de Banksy a pu ainsi construire 12 abris, un espace communautaire et une aire de jeux pour les enfants.

Mais ce n'est pas tout, puisque Banksy a également peint dans les rues de Calais et dans la jungle. Notamment cette œuvre représentant Steve Jobs, ancien patron d'Apple et fils de syrien, sac poubelle sur le dos et Macintosh première génération en main, évoquant ainsi la richesse potentielle que peuvent apporter ces immigrés clandestins.

« Nous pensons souvent que les migrations épuisent les ressources d'un pays mais Steve Jobs était le fils d'un migrant syrien. Apple est l'une des entreprises les plus profitables au monde, elle paie environ 7 millions de dollars annuels d'impôts – et elle n'existe que parce qu'ils ont accepté un jeune homme en provenance d'Homs. »
-Banksy

L'artiste a inscrit sur un mur de la jungle une remarque ironique sur la situation sur place : Maybe this whole situation will just sort itself out / Peut-être que la situation se résoudra d'elle même.

Dans le centre ville de Calais, Banksy a reproduit le Radeau de la Méduse avec en arrière plan un yacht, rappelant qu'on n'est pas tous dans la même galère.

Sur la plage, un pochoir d'un enfant regardant vers l'horizon, une valise à ses pieds.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>