Interview Maky

Interview Maky-511

L'équipe de MTN-World s'est entretenue avec un writer barcelonais particulier, qui malgré son handicap vit pleinement sa passion du graffiti en compagnie des membres de son crew FGS. Malgré sa surdité, Maky est toujours d'attaque pour peindre des métros et des trains. Quelques extraits traduits de l'entretien pour comprendre le monde de silence qui entoure ce writer.

« Je m'en fous d'être sourd, je n'ai pas peur. Peut-être que certains d'entre vous qui ont une bonne audition ne peuvent pas comprendre, mais je me sens en parfait contrôle de ce que je fais. J'ai peint régulièrement des trains seul, des pièces de 10 minutes.[…] Ma mère dit que le monde du graffiti comprend et respecte ma différence, ce qui n'est vraiment pas le cas dans ma vie de tous les jours. »

« Je suis allé dans une école classique, j'ai été un des premiers étudiants à participer au programme d'intégration. L'enseignement basique s'est bien passé avec l'aide d'un thérapeute du langage, mais au lycée j'ai complètement décroché, je ne comprenais absolument rien. J'étais vraiment là pour chauffer la place.[…] Quand j'étais plus jeune, je portais des prothèses auditives. Je ne les remettrai jamais, je préfère le silence. »

« Je ne me suis jamais senti différent avec mes potes, mais j'ai subi les pires insultes de certains. J'adore ce qu'implique le graffiti, avoir des amis, pouvoir voyager et avoir la sensation de contrôler tout ce qui se passe, même les cavales… »

L'intégralité de l'interview est à lire en anglais ici.

2 commentaires

  1. momo le

    Le crew de maky c FGS (fugitivos) HTS c celui d’egno…., je pense que vous devriez rectifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>