MTN Studio Works: Tanc

Dans la série de vidéos Studio Works, Montana Colors va à la rencontre d'artistes pour leur faire tester la MTN Water Based 300. Ils se rendent aujourd'hui chez Tanc dans son atelier dans un ancien immeuble de bureaux qu'il partage avec l'Atlas.

La MTN Water Based 300 est la toute première bombe qui soit autant respectueuse de la santé de son utilisateur, tout en proposant des performances aussi pointues qu'une bombe de peinture classique telle que la MTN 94 : l'outil idéal pour travailler en studio ou en atelier sans masque.

La gamme de peintures en aérosols MTN WB300 est disponible ici sur Allcity.fr à partir de 5,90€. Si vous souhaitez la tester près de chez vous, n'hésitez pas à la réclamer à votre boutique locale favorite d'arts graphiques & loisirs créatifs, celle-ci nous contactera pour en commander.

28 commentaires

  1. 7845 le

    Fatigue..
    Encore une fois plus du concept que du talent! l’art contemporain ca donne envie de s’y mettre au final vu la tune qu’il doivent brasser pour ne jamais avoir le plaisir de travailler sur des chantiers ou de pointer a l’interim.

    • Papa le

      Même pas vraiment de concept, d’ailleurs.

      Juste une « phase » érigée en « technique ». Sans plus. Un geste machinal et répétitif : une toile reproduisible à l’infini, quoi. C’est la recette JONONE, mais en plus petit format.

      Sans danger pour la santé grâce à Montana, ni danger pour le cerveau.

      À quand les faux TANC et les actions en justice ?

  2. n'importe qui ou quoi le

    c’est certain comme dit 7845, ils ont trouvé le bon filon ces opportunistes. quel travail pénible que de faire leur toiles abstraites avec des tags dessus, tanc, jonone (même si je respecte le travail) et compagnie. c’est un peu de la branlette faut dire et ils amassent de la tune pour tout ça…
    ils ont le droit de se travestir ainsi pour de la tune (paradoxe), mais après quand tu vois les descriptions techniques et leurs volontés artistiques comme si que c’étaient de vrais artistes comme picasso, matisse, ou marcel duchamp.. ça me fait doucement rire.
    Avouez bande que c’est que pour la tune et pour vois soirées branchées hipsters parisienne bande de nazes, y’a pas de mal à être un bobos qui vit dans un 120 m carré dans le marais… ridicule
    Ne parlons pas de André, ce type me sort par les globes oculaires. le mec a trop matté le magazine GQ, avec ses chevrolet, ses gants en cuir de daim prada et ses sapes achetées chez Colette… encore une fois ridicule.
    Qu’il aille continuer son mur pour les « je suis charlie »…. pitoyable le graffiti d’aujourd’hui.

    • Capdorigine le

      Encore une fois tu parles sans connaître le parcours de ces personnes…JON, ANDRE, t’ont pas attendu pour être ce qu’ils ont été(2 sacrés cartonneurs en l’occurrence), et sont(des artistes chacun dans leur créneau depuis plus de 20 ans). Et quand t’auras compris que le graffiti on a le droit d’en sortir, d’arrêter, sans en avoir honte ça te stressera un peu moins.

      • Papa le

        Tout le monde connais le parcours de ces gens et ce parcours ne rend pas leur « travail » plus intéressant pour autant.

        Le problème avec les « artistes » issus du Graff, c’est qu’ils tournent le dos au Graff tout en s’en servant sans vergogne pour donner un semblant de crédibilité à leur production. Une position que je trouve aussi fragile qu’hypocrite.

        Ils reprennent les codes esthétiques du Graff, son matériel et ses techniques pour produire des toiles-minutes vendues à des bourgeois ou à des fonds d’investissement, capitalisant non sur l’intérêt artistique de leur « travail » mais sur les préjugés sociaux de leurs clients.

        Le côté prise de risque/délinquance/illégalité/compétition/violence… qui fait une grosse partie de l’intérêt du Graff est seulement en filigrane, prêt à être sorti comme argument de vente à la première occasion et à être remballé vite fait quand il s’agit de porter plainte ou de trinquer avec des richards. D’un côté c’est « tu me dois le respect à cause de ce que j’ai fait », de l’autre c’est « Ho non! tout ça c’est du passé j’ai changé ».

        Il existe des artistes issus du Graff qui utilisent leur vrai nom, n’évoquent pas le Graff dans leur bio officielle ou dans leur marketing et n’intègrent pas la moindre référence formelle au Graff dans leur œuvre. Ces gens (je n’en fais pas partie) on su « sortir du graffiti » et prendre le risque d’exister par eux-même.

        JON ? TANC ? ANDRE ? LEK ? SOWAT ? SMOLE et tous les autres bouffons dont on nous rabat les oreilles avec leurs expos et leurs toiles pitoyables ? Qu’ils essaient un peu de mettre leur street-cred foireuse au placard et on verra si ils peuvent trouver de quoi mettre sur leurs toiles Rougier & Plé.

    • voyageur le

      si ya des mecs pour acheter leurs trucs, pourquoi s´en priver ? honnetement qui d´entre nous ne serait pas pret a faire une punition ou un flop pourri sur une toile, ou n´importe quoi si un bolos/bobo paye en consequence?

      • Capdorigine le

        Moi, et des centaines d’autres gens. L’argent n’a pas prise sur certains, aussi étonnant que cela puisse te paraître.

        • voyageur le

          peut-etre que tu n´est pas concerné par ce genre de considérations financieres, mais ce n´est pas le cas de tout le monde. J´ai un pote qui vend des toiles a qui veut en acheter pour arrondir ses fins de mois, voire pour bouffer ou payer son loyer dans certains cas, et il ne passe pas sur all city ni en galerie, et continue de faire du terrain ou du vandal quand il en a l´occasion. Bref chacun voit midi a sa porte comme on dit, donc si Tanc ou duschnok fait un peu de thunes avec ces conneries de toiles je vois vraiment pas ou est le probleme.

        • yolo le

          egoistes et en plus jaloux, vous etes pitoyable de dire que vous ne feriez pas la même chose, quand tu as fait du dalvan toute ta vie et que tu as une famille je peux tres bien comprendre que tu ais envie de te poser et faire des petites toiles pour garder encore un contact avec ta passion

        • n'importe qui ou quoi le

          moi aussi. désolé voyageur mais tu tournes la chose différemment du contexte. faire une toile, une punition au karcher ou mettre des coups de fouets dessus il n’y a rien de mal et surtout aller la vendre à un acheteur bobo ou pas, si tu te fais ton argent comme ça c’est une chance surtout pour le peu de travail que ça demande. donc oui c’est profitable.
          ce qui est chiant c’est ensuite se prétendre pour un gros artiste qui fait un grand travail élaboré et pénible.

        • Capdorigine le

          Vous connaissez la notion d’honneur? Vous justifiez « l’arnaque », le plumage de « bobos », par le gain, c’est pas terrible comme positionnement. On a pas la même définition de passion.

  3. freddy krueger le

    « JON, ANDRE, t’ont pas attendu pour être ce qu’ils ont été(2 sacrés cartonneurs en l’occurrence) »
    jon carrément, andré non… des fat au début mais pas énormément, ses bonhommes fils de fer ensuite mais uniquement de la rue et ça dépassait pas le périf, depuis plus rien a part ces prénoms de meufs tout pourris.

     » le graffiti on a le droit d’en sortir, d’arrêter, sans en avoir honte  »
    bien sur t’as le droit d’arrêter, j’encourage un maximum de graffeurs a arrêter d’ailleurs !
    mais qu’ils n’appellent pas « graffiti » leurs toiles ou autres saloperies alors, si ils en sont sortit c’est que ça les a soulés donc qu’ils lui foutent la paix au graffiti et qu’ils arrêtent de nous foutre la honte…
    t’es relou CAPDORIGINE j’ai l’impression de défendre l’autre con maintenant !

    • Capdorigine le

      Encore une fois j’ai pas été lu.

      Je pense que ANDRE ou JON ont ce qu’ils méritent. C’est-à-dire les fruits de 20 ou 30 ans de marketing personnel intensif. JON boit du Perr-yeah, ANDRE de la vodkaaaah, pour résumer, chacun son univers, chacun sa corruption. Le monde ne peut malheureusement pas se composer que de personnes intègres, désintéressées par l’argent, intellectualisant sans cesse leur démarche, leur place dans le monde. Perso je trouve leur travail inintéressant mais ça n’est pas du graffiti(mon graffiti) donc je m’en fous. C’est comme les caricatures, les insultes, ça ne m’atteint pas. La Foi, la Passion, c’est personnel, privé. 99% de ce qui se fait « commercialement » autour du graffiti(vidéos, expos, livres, merchandising) est nul.

      • freddy krueger le

        « Encore une fois j’ai pas été lu. »
        si mais j’ai juste répondu a ce qui m’intéressais…

      • voyageur le

        ya des bons bouquins quand meme, descente interdite entre autres, ou banksy dans un tout autre registre

        • Capdorigine le

          DI, les livres de RAP, c’est évidemment les 1%, mais ça n’est pas commercial pour moi, c’est l’Education Nationale du Graffiti Français, le côté régalien, c’est entreprise de salubrité publique.

    • Capdorigine le

      nb: ANDRE suffisamment de fats pour influencer(via son passage romatico-graffiti dans Envoyé Spécial notamment) une bonne partie des taggueurs provinciaux de l’époque.

      • freddy krueger le

        passer a la télé ne fait pas de toi un cartonneur, et je vois pas quelle influence il a pu avoir ce mec n’a aucun style… il vous a fait découvrir le fat-cap ?

        • Capdorigine le

          Quel joli petit ton parisianiste. Restez dans vos schémas.

        • voyageur le

          Pas lui, mais il etait présent. Pour ma part c´est SMAT et DION qui m´ont fait découvrir le fat cap. Ceux de CRYNO, VERS, RISKE, CHAMAN m´ont aussi bien marqué.
          Poure en revenir a ANDRE aujourd´hui encore tu trouves des trucs a lui dans les rues de Berlin ou de Tokyo, le gars a fait sa part du taf.

        • freddy krueger le

          « Quel joli petit ton parisianiste. »
          tu me tens la perche aussi a dire qu’andré vous a influencés…
          et tu connais mes groupes tu sais bien que je ne dénigre pas la province, bien au contraire.
          a part la touraine et la normandie parce que c’est vraiment trop pourri !

        • Capdorigine le

          Pour en revenir au sujet, ANDRÉ via Envoyé Spécial(et les voyages que faisaient les premières générations) a influencé au moins un mec par chez moi(en l’occurence le leader à l’époque), qui a influencé x mecs, etc. Chaîne d’influence.

  4. heul le

    Plus geeks que graffeurs
    Et les gardiens du code, ma réponse à vos propos ci dessus est contenue dans mon tag.

    • n'importe qui ou quoi le

      t’es tank? on s’en fout, même si c’est beau artistiquement je ne le nie pas, on a le droit de critiquer la tournure mercantile du graffiti non? c’est vous les graffeurs artistes qui avez décidé d’être exposé face au public donc c’est normal.
      Je respecte le travail des artistes, mais les bobos gentillets parfaits parisiens me sortent par des trous des yeux.

  5. Air du temps le

    Nul dans la rue, nul en atelier, comme son comparse L’Atlas, il s’adresse à des gens qui n’ont aucune culture. Comment se fait-il que MTN cautionne et encourage ce genre de « choses » ???

  6. n'importe qui ou quoi le

    air du temps comme ton pseudo l’indique, c’est vraiment dans l’air du temps : street art et compagnie…
    t’as vu le public street art? ce sont tous les bouffons de beaux-arts magazine. des néo-hipsters parisiens qui ne connaissent pas la culture de la rue, du graffiti… quand tu vois le public de ceux qui aiment banksy, jace (pour qui j’ai du respect) etc… t’as l’impression d’un mélange de toutes celles et ceux qui sont fans de plus belle la vie, de top chef et de la ménagère de moins de 50 qui semble redécouvrir les années yéyé et des fumeries délirantes de ces anarchistes de woodstock… Pour eux c’est nouveaux; les pauvres ils ont l’impression d’être dans l’underground en achetant les bouquin, édités chez pyramide, hachette ou taschen et qui parlent de banksy, cope2 ou de swiz comme les léonard de vinci de notre temps… ils ont font beaucoup trop mais c’est bien dans l’air du temps d’éxagérer les choses, comme ce défilé du 11 janvier des chefs d’état merdiques pour ce qui s’est passé alors que dans le reste du monde il y’a beaucoup plus de mort!!!! dans l’air du temps, et cet air sent de plus en plus mauvais…
    j’ai plus de respect pour le travail d’un ouvrier qui se défonce à l’usine pour nourrir sa famille que ces pseudos artistes street artiste graffiti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>