Athènes: Alive in the concrete

alive in the concrete-511

Depuis 2007, la crise économique ne trouve aucune issue en Grèce. Les rues de sa capitale sont devenues un véritable terrain de jeux pour les artistes locaux et les touristes de passage en quête d'une peinture sur le métro qui n'est plus du tout nettoyé.

Alive in the concrete, documentaire réalisé par George Gounezos, fait un état des lieux de la création urbaine, en tant que réaction à une crise qui n'est pas seulement économique. Le mouvement Antifa Lab, soucieux de l'éveil des consciences, représente une alternative à la montée du mouvement d'extrême droite Aube Dorée et multiplie les peintures illégales en ville à caractère politique.

On trouve aussi, dans ce doc (malheureusement non sous titré) des interviews et des actions dans la rue et dans les dépôts de métros et de trains en compagnie de Senor, Cacao Rocks, This Is Opium, Runer, Folk, Cwtos…

Un commentaire

  1. Merci pour le lien ! Je viens de passer un mois à Athnes et j’ai été agréablement surprise par la richesse du street art que l’on trouve même au milieu du quartier très touristique de Plaka. Pour voir de grandes fresque je vous recommande le quartier anarchiste d’Exarcheia !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>