Interview Tomek PAL

Interview Tomek - 511

A l'occasion de sa collaboration avec l'éditeur d'art allemand Draw A line, Phoebe Golden s'est entretenue avec le writer et artiste parisien Tomek PAL.

« Tout peut être beau si ce qu'on a à dire est intéressant. Quand je peins dans la rue avec les PAL, je peux faire du graffiti illégal classique afin de faire circuler facilement le message du crew. Mais notre travail respectif d'atelier est singulier, on a chacun une vision et une approche différentes. Évidemment, il arrive que l'expression de notre individualité artistique influence aussi notre pratique du graffiti et inversement, c'est comme une partie de ping-pong. »

« A moins que ça fasse partie du concept, le graffiti classique n'a rien à faire en galerie, car ce qu'il y a d'intéressant dans le graffiti, c'est que ça se passe dans la rue, dehors. Il n'y a pas de provocation en galerie, ce n'est qu'un espace vide qui peut accueillir ce que tu ne peux pas faire dans la rue. C'est tellement vide, ça fonctionne rarement. »

Le vol est intrinsèquement lié à la culture graffiti, tout cela fait partie de la routine quotidienne. Je passe beaucoup de temps avec mon équipe. On aime danser sur de la House ou du Reggae. On sort pas mal la nuit, mais on essaie toujours de se lever tôt et de ne pas céder à la paresse. »

« J'aime explorer le monde de l'art. C'est intéressant d'observer ce qui se passe en galerie, de savoir ce que le public et les collectionneurs attendent. Je m'intéresse aussi bien à l'art conceptuel qu'au parcours de certains artistes, j'essaie de rester connecté. »

Tomek a confié la réalisation de sa dernière sérigraphie (tirée à seulement 30 exemplaires) intitulée Spontaneous14 à l'équipe de Draw A Line, qui la vend en exclusivité ici.

Interview Tomek -01- 511

8 commentaires

  1. Je comprend ceux qui aiment les pals pour leur coté rue, pour le fait qu’ils cassent les codes parfois trop vu et revus du graffiti, j’en fait d’ailleurs partis. Mais là, et sans vouloir créer de polémique ou quoi, je trouve l’interview parfaitement creuse, et parfois tout simplement mercantile et fausse.
    « savoir ce que le public et les collectionneurs attendent. » ??? ça c’est du street de bal !
    « le graffiti classique n’a rien à faire en galerie » dixit le gars qui court après les expos.
    Il lui reste le talent, mais là c’est pareil ça bloque carrément, je vois un beau nombriliste.. rien de plus.
    Puis 120 € la sérigraphie, j’espere que sa fame parisienne justifie le prix.

    • Ahaha le

      On entend plus trop parler de Horphe d’ailleur (sur le site généraliste en tout cas) c’est dommage, c’était l’un de ceux qui semblait avoir le plus de talent pour le dessin.

      • Je répète pour ceux qui n’était pas là : comment un major de promo en beaux arts qui ne saurait pas dessiner ?!? C’est bien pour ça qu’il n’a pas besoin de faire passer des vidéos tous les 15 jours… lui 😉

        • freddy krueger le

          qu’il n’a PLUS besoin de faire des vidéos, c’est différent…
          ensuite les beaux arts ne t’apprennent pas a dessiner mais a te vendre et a te formater pour faire ce qui s’achète, pour moi horphé est aussi mauvais dessinateur que graffeur tout son « travail » n’est que sucerie et ce depuis qu’il a commencé, que ce soit dans la rue ou ailleurs.
          et je sais pas si t’as vu ses toiles c’est du même niveau que ces deux toxicos de potes, aucuns talents que de l’imposture et des parents plein de thunes qui leurs ont ouvert les portes de « l’art », bref les cancers du graffiti qu’ils crèvent la gueule ouverte j’irais chier sur leurs tombes.

  2. La drogue c'est pas bon pour réfléchir le

    « Tout peut être beau si ce qu’on a à dire est intéressant » j’aime ses graffiti de manière général mais,,, après cette interwiew, et selon sa phrase, je ne le devrais pas !!

    « je peux faire du graffiti illégal classique afin de faire circuler facilement le message du crew ». Les pal ont un message a « délivré » ? peace and love peut être, le tout dans les embrouilles interne/externe et l’arrogance communes voir supérieur a presque tout les crew vandal? ,,,, message reçu.

    « A moins que ça fasse partie du concept, le graffiti classique n’a rien à faire en galerie » ba il fai que sa tomek en galerie,,,,donc apparemment pour lui sa fait partie du concept,,,

    « Le vol est intrinsèquement lié à la culture graffiti » ca me rapelle bando sa, c’est souvent ceux qui n’en on pas besoin qui s’en vente ou en parle ,,,,,,

    aller bonne vacance a l’ile de ré

    • Ahaha le

      Y’a surtout une skyzophrénie dans les discours des gens qui font du biz avec leur loisirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>