Chicago: les enfants peignent, les parents payent

Chicago - théorie de la vitre brisée-511

Appliquée à New York par le maire Rudolph Giuliani il y a quelques années, la théorie de la vitre brisée s'applique désormais à Chicago. Cette théorie soutient que les dégradations (comme le graffiti) de l'espace public provoquent un état de délabrement général et un sentiment d'insécurité. Une politique de tolérance zéro vise désormais les parents de mineurs mis en cause dans des faits de dégradations. Quelques extraits traduits d'un article de Beth Greenfield qui en dit un peu plus.

« De nombreuses initiatives dans le pays rendent désormais les parents responsables des délits de leurs enfants mineurs, du vol à l'étalage à la conduite en état d'ivresse en passant par le graffiti. Lassé de devoir payer 1 million de $ chaque année pour lutter contre le vandalisme, la CTA (équivalent de la RATP à Chicago) a décidé de frapper fort : faire en sorte que les parents des délinquants payent intégralement les frais de nettoyage, de mise hors-service des rames, et de justice. »

Chicago - théorie de la vitre brisée-02-511

« Cette semaine, la CTA a déjà déposé quatre poursuites totalisant 13109$ contre les parents ou les tuteurs légaux de huit mineurs. »

Chicago - théorie de la vitre brisée-01-511

« La répression mise en place à Chicago est la dernière utilisation spécifique des lois de responsabilité parentale générales, qui existent dans presque tous les états à travers le pays. Mais Gary Wickert, un avocat du Wisconsin, spécialiste de la subrogation, estime que la position de la CTA est unique. La plupart des gens ne sont pas à l'aise avec l'idée que quelqu'un peut être tenu pour responsable des actions d'un autre sans avoir causé eux-mêmes les dommages. »

Mais pour l'instant, à Chicago, les fonctionnaires se concentrent sur la réalité financière de la situation. Tammy Chase, porte-parole de la CTA, a déclaré au Chicago Tribune :
« Contrairement au tribunal criminel, où les juges décident d'ordonner la restitution, les poursuites civiles nous permettent de récupérer tous les coûts liés à la dégradation. »

Chicago - théorie de la vitre brisée-03-511

L'article est à lire intégralement en anglais ici.

Source photos : Egowar

Un commentaire

  1. Capdorigine le

    Ça c’est intéressant, merci. J’aimerais qu’un juriste nous informe si ceci est légal là-bas, et ici. I’a pas un gerta qui fait du droit qui traîne?