Katsu – Drone paintings

Katsu - La guerre des drones -511

Un drone est un engin volant sans pilote commandé à distance depuis une station au sol, équipé d'un capteur vidéo à capacité diurne et/ou nocturne, il peut remplir des missions de surveillance discrètes. Les militaires américains, entre autres, utilisent cette technologie depuis un certain temps pour leurs fameuses frappes chirurgicales.

Le domaine civil s'y intéresse depuis peu. En France, la SNCF qui n'est jamais à cours d'idées concernant la surveillance, teste ces engins au-dessus des lignes de chemins de fer pour (notamment) prévenir les vols de cuivre.

Les particuliers, fans de modélisme et autres geeks, peuvent aussi piloter un de ces appareils qui ressemble à un hélicoptère de poche.

En attendant la guerre des drones, aux États-Unis, Katsu, writer curieux et membre du F.A.T. Lab s'est intéressé au potentiel de cette machine. En collaboration avec le Center For The Study of the Drone, il a développé un drone équipé d'une bombe de peinture et en a profité pour présenter une série de toiles réalisées avec son quadcopter à la Foire d'Art Contemporain de Silicon Valley.

Motherboard s'est entretenu avec l'artiste. Quelques extraits de l'interview traduits :

« Le coût des drones a baissé, j'ai pu donc m'offrir un DJI Phantom 2 avec l'idée de l'utiliser comme un nouvel outil artistique. je veux vraiment voir comment une personne et un drone peuvent interagir. J'ai immédiatement pensé aux spots que je pourrais atteindre avec cet appareil. Je voulais aussi faire une série de toiles pour exprimer ce qui se passe quand la technologie rencontre la création artistique. J'ai travaillé avec quelques amis développeurs pour créer ce prototype de bombe télécommandée. »

« Je ne pense pas que je programmerais mon drone pour peindre automatiquement une image prédéfinie, mais j'ai tout de même le fantasme d'être allongé sur mon lit, envoyant mes drones par la fenêtre de ma chambre pour peindre partout en ville à ma place. L'idée serait de créer une échelle de collaboration entre l'homme et la machine, on pourrait choisir de programmer le drone et de le laisser libre de ses mouvements ou de l'accompagner dans ses déplacements. »

La vidéo de l'essai du drone équipé d'une bombe de peinture :

« Il y a tout de même quelques inconvénients avec cette nouvelle technologie. Ils font du bruit, produisent de nombreux courants d'air, et il y a toujours un risque de perdre le contrôle de ces engins. Il y a beaucoup de choses à prendre en considération. Ce n'est pas comme si tu glissais d'un pont et que tu risquais de mourir, si le drone tombe il peut tuer quelqu'un. »

L'interview est à lire dans son intégralité ici.

Sources photos : Graffuturism

2 commentaires

  1. Et bientôt on pourra taper n’importe quelle élévation sans y monter … Les tricheurs sont aux anges

    • Amèrs le

      ou alors il faut imaginer d’autres approches!!! Que la machine reproduise ce que l’artisan c’est faire n’est plus intéressant de nos jours!