Marché de Noël @ Galerie Rue de l'Art

Marché de Noël @ Galerie Rue de LArt-511

La Galerie Rue de L'Art organise un marché de Noël jusqu'au 31 Décembre 2013.

Les artistes participants :
2Sek, Oer, Deuz, Dodo, Emer, Graffmat, Inert, Insane, Jérémy Chavanon, JMS, Joris Couronnet, Krap, L'Nrv, Le Mome, Le Suédois, Makzoo, Micke, Monsieur S, Nacr, Nesk, Olivier Mauchamp, Ovni, Ozape, Packe, Ren, Rese, Rove, Sare, Shefla, Soklak, Susanne Marcant, T.Tone, Ted Nomad, Vens, Vision, Viza, Yope.

Marché de Noël @ Galerie Rue de LArt-01-511

Galerie Rue de l'Art
52 rue d'Inkermann
69006 Lyon
Plan d'accès ici

9 commentaires

  1. jacky le

    à Pâque, faudrait se lancer dans les petites bombes, les petits trains et les petits caps en chocolat.

  2. cc le

    mais jusqu ou ira t on dans la bêtise….

  3. freddy krugger le

    mais non ‘faut avoir l’esprit ouvert les gars, c’est très bien c’est l’évolution logique du « graff-game », ça peind sur du cellophane, ça tape des trains payé par la sncf, des lettres a vomir sur les stores pour vendre des toiles dégueulasses, ça vend ses fesses pour nissan, cartier ou meme matignon et maintenant le « marché de noel street-art » mais tout va bien, le graffiti n’est pas pret d’etre récupéré…

    • papa le

      Tentative de récupération n’est pas récupération. Les marques, les bouffons, les autorités, les collectivités locales essaient, oui, mais tous leurs efforts combinés ne suffisent pas pour couper les couilles du Graff.

      Ta rage est la pour prouver que ça ne marche pas.

      • freddy krugger le

        c’est pas faux mais j’ai bien peur que ça ne dure pas, on est une minorité a ne pas etre attiré par l’appat du gain et il y a de plus en plus de tentatives de récupération…

  4. Doidanlk. le

    Ils nous font chier à participer à toutes ces conneries, les trains légaux et l’expo de Galizia.
    Pendant des années ils jouent les rebelles à niquer la police, la Ratp, la Sncf et quand un projet de merde arrive ils y vont.
    Le marché de Noel, pourquoi pas l’ascension, le ramadan, hanouka ?
    Nous sommes en train d’assister au clivage des graffeurs, d’un coté ceux qui sont récupérés et que les gens considèrent comme des gens biens et les autres qui continuent leur chemin de manière anonyme et que les gens considèrent comme des enculés de vandales.
    Et ça on le doit à tous les gens qui s’intéressent au graffiti pour se faire du blé et à tous les connards à « réputation » dans le milieu qui participent à ça.

    • On le doit juste à la nature humaine. Les graffeurs n’ont jamais constitué une espèce à part. Au contraire.

  5. heu le

    Un peut facile les coms, tu fais des expos t’ais récupérer ? qui à dit que sa t’empêcher de continuer dans la rue ou autre ,c ‘est un support de plus, ils vendent ? je suis pas sur que la plus part vende quoi que ce soit .

  6. freddy krugger le

    « Un peut facile les coms, tu fais des expos t’ais récupérer »
    oui, en tout cas tu participes.
    « qui à dit que sa t’empêcher de continuer dans la rue ou autre  »
    personne, tu peux très bien etre un vendu et peindre dans la rue l’un n’empeche pas l’autre…
     » ils vendent ? je suis pas sur que la plus part vende quoi que ce soit . »
    leurs culs déja et pour le reste c’est comme partout, les petits bourgeois qui sortent d’école d’art vendent très bien grace aux connaissances de papa-maman et pour les autres c’est plus dur, il faut qu’ils sucent bien plus longtemps et bien plus fort que les autres pour espérer vendre leurs croutes immondes, mais certain y arrivent, a la force du poignet…