Interview Mosa & Skub PAL

Interview Mosa Skub - 511

A l'occasion de la préparation de l'exposition intitulée Yldun La Machine à rêves à la Galerie Association d'Idées, Graffiti Art Magazine a interviewé Mosa & Skub membres du crew parisien PAL.

« J'aime beaucoup la science fiction, je rejoins Mosa là-dessus. Mais je préfère la SF dans les livres. J'aime vraiment toute cette littérature, de K. Dick à Matheson, entre autres. Sinon picturalement je me sens des affinités avec le mouvement surréaliste. Et comme j'écris depuis toujours, je mélange ces deux influences, j'essaie de faire des liens. Ensuite le lien avec le graffiti est logique ; c'est la représentation de la lettre. Donc j'essaie d'incorporer le texte dans mes œuvres graphiques. Pour moi, le côté lyrique marche très bien avec le texte. Les mots sont une espèce de clé du sens, de la compréhension. »
-Skub

« Quand tu as fait dix ans de graffiti, tu vois d'où ça vient, comment ça évolue, et t'as envie de pousser le bouchon un peu plus loin. C'est ce qu'on fait avec le PAL, on essaie de faire avancer le truc. Ça va faire trente ans qu'il y a du graffiti, donc on a envie que ça bouge, quitte à ce qu'on appelle plus ça du graffiti mais de la peinture. On a, de toute façon, envie d'apporter notre pierre à l'édifice. C'est pour ça qu'on est dans cette idée de projection, c'est très important pour nous. »
-Mosa

« La science fiction est très liée à la ville et le graffiti aussi, c'est la ville. La ville c'est tout le temps en projet, en construction, Paris est toujours en construction, ça va tout le temps de l'avant, et donc t'as tout le temps envie d'être à la pointe, de représenter le futur en quelques sortes. Alors quand tu fais un tag t'as envie que ce soit un tag du futur et que dans un an ou deux les autres copient le style que t'as fait maintenant. Tout ça c'est aussi l'anticipation. »
-Skub

« Le graffiti new-yorkais traditionnel, même les scènes françaises à l'ancienne nous ont influencé c'est sûr. Après, je t'avouerais que mon inspiration ne vient plus vraiment d'artistes du graffiti mais plus d'artistes contemporains et de mouvements passés. Par exemple quand on fait des stores, on se fait des délires à la Dürer, façon gravure, ou on peut aller vers l'art nouveau. »
-Mosa

« J'écris énormément depuis l'école et j'avais des profs de français qui me disaient que j'étais plutôt doué, mais ça me faisait peur. Quand je me mettais à écrire ça créait des paranoïas, des espèces de phobies chez moi, donc j'ai arrêté. Plus tard, j'ai voulu faire de l'image, j'ai fait un court métrage, j'ai travaillé un peu dans le cinéma et finalement ça ne m'allait pas du tout, mais je voulais quand même continuer à faire de l'image donc j'en suis venu au graffiti. »
-Skub

Quelques dessins de Skub :

« De manière générale, je pense que dans le graffiti les gens ne se prennent pas assez la tête pour expérimenter et faire avancer les choses. Après, je n'aime pas non plus trop les étiquettes et je préfère qu'on me considère comme un peintre. C'est comme le terme street art, c'est une étiquette que je ne revendique pas du tout, clairement je n'y appartiens pas. »
-Mosa

Quelques dessins de Mosa :

L'interview est à lire dans son intégralité ici.

142 commentaires

  1. freddy krugger le

     » Lars qui saute tous les Horfé pour se faire de la pub »
    quand ça fait plus de 20 ans que tu peins t’as pas besoin de pub, s’il le repasse c’est peut-etre parce que lui aussi en a marre de ses croutes qui polluent panam…

  2. JohnDoe le

    Trop facile…comment Krueger fait l’hypocrite là !! Tout le monde c’est que ce gros renoi de Lars est une énorme masse…il repasse qui il veut quand il veut, il n’aura jamais aucun problème. Mais je trouve ça pitoyable quand on connaît l’âge de Lars qu’il n’ait trouvé que ça pour se faire de la pub…se faire Horphé ? Il n’y a rien de plus évident comme mec à attaquer étant donné qu’il a énormément cartonné…c’est vraiment le milieu le plus débile que je connaisse.
    Horphé à polué paname ? J’adore les jugements de valeur et la morale que ça sous-tend…c’est bien mon gars, tu parles comme un vrai mec de droite…qui doit s’ignorer !

    • freddy krugger le

      « J’adore les jugements de valeur et la morale que ça sous-tend »
      vas y développe, tu veux jouer au con vas jusqu’au bout…

      « c’est bien mon gars, tu parles comme un vrai mec de droite… »
      ahah tu fais encore une différence entre la droite et la gauche toi ?

      • JohnDoe le

        Celui-là, c’est vraiment pas une flèche…il ne sait pas ce qu’est un jugement de valeur et la morale que sous-tend ce qu’il affirme…alors que je lui donne la réponse juste après !!!
        Chez toi mon gars, tout est littéral, au moins, pas besoin de se dire que tu joues au con !!
        Tu veux un dessin en plus ou quoi cousin ? C’est pas possible de voir ça…Hééééé….allo quoi ? Alors, Joe le demeuré, y a quelqu’un dans ton petit cerveau ou tu as complétement abandonné la bataille ?
        Par contre, pour revenir à des choses plus sérieuses, quand j’y pense vraiment, je ne vois qu’un seul gars pour défoncer ce gros pépère de Lars…l’Amiral !!! Mort de rire…Lars CKT VS l’Amiral TPK…ça promet !! Je veux bien qu’on propose à Horphé de faire l’arbitre !!

        • freddy krugger le

          « Tu veux un dessin en plus ou quoi »
          en plus de quoi t’as rien dis a part « je parles comme un vrai mec de droite » ça suffit pas, c’est quoi un mec de droite pour toi ? t’as voulu dire quoi, que j’étais un facho c’est ça ? assumes je t’ai dis t’es anonyme pour l’instant, profites en bien pour ouvrir ta gueule ça va pas durer…

        • Plastique_addict le

          « Par contre, pour revenir à des choses plus sérieuses, quand j’y pense vraiment, je ne vois qu’un seul gars pour défoncer ce gros pépère de Lars…l’Amiral  »

          Dis moi tu dois avoir une sacré estime de toi et de ton équipe d’ailleur si devant chaque renoi balèze tu perd autant t’es couille que tu le fait sur ce forum !
          Heureusement qu’il n’y a pas ton blaze ici, car chaque renoi balèze de passage en profiterai pour prendre t’es places….

  3. Capdorigine le

    C’qui est fou c’est qu’au final ce qui ressort de cette grosse centaine de commentaires, et des discussions graffiti en général, c’est du ragot, du gossip, de la rumeur, de l’attaque sur la personne. Pas un mot, pas une analyse ou un ressenti sur l’œuvre, la création, etc. Même acerbe.

    • C’est chiant les échanges constructifs! Dans le graffiti comme dans la vie, les gens préfère se cracher à la gueule c’est plus fun.